Randos des congés de printemps

Ce sont 10 sorties qui étaient initialement prévues du samedi 3 avril au dimanche 16 avril.
Mais le beau temps n'étant pas de la partie, notre planning a été fortement perturbé entre les absences des adhérents venant de loin, plusieurs annulations de sorties, les randonnées sous la pluie et les itinéraires modifiés.
Puis le projet de participer, le dimanche 10 avril, au nettoyage de la Plage Naturiste de Saint-Aigulf est tombé à l'eau malgré un beau soleil, à cause d'une panne de véhicule sur l'auto-route.

Bref, la galère ! … mais rein n'a ébranlé notre bonne humeur.
Nous n'avons donc fait que 4 sorties dont certaines bien trempées.

Une Rando'Nue très ventée le samedi 3 avril au sommet de La Pale et plateau de Rimon, déjà décrite, je n'y reviendrait pas dessus.


 

Le jeudi 7 avril avec Francis, nous sommes partis à l'aventure dans le but de découvrir de nouveaux parcours.
Nous avons donc erré, le matin, sur les sentiers au-dessus de Miscon sans résultat probant.

Img 2016 04 07a2Puis l'après-midi, partant du Col de Miscon par un chemin forestier sur notre droite, nous avons poursuivi sur un sentier qui montait vers la gauche, balisé en jaune et bleu, en jaune et rouge, puis en jaune et vert et finalement en jaune et bleu … Étrange Non ?

Img 2016 04 07b2De pente régulière, ombragé sous d'immence fayards, c'est une balade agréable à refaire prochainement en groupe.
Peu emprunté, il faudra toutefois élaguer de nombreuses branches, dégager de nombreuses pierres tombées sur le chemin et refaire à la pioche un court passage emporté par le ravin.
Reste à découvrir une sente qui grimpe plus haut ou un retour en boucle sur le versant de Boulc.

Nous faisons souvent un travail important de repérage, d'élagage et de nettoyage de sentiers pittoresques peu connus que nous découvrons pour offrir la tranquillité de pouvoir randonner en totale nudité à nos adhérents.
Nous effectuons généralement ce travail lorsque nous ne sommes que deux, étant plus libres de nos actions.

 

Ce n'est que le vendredi 15 avril que nous pouvons refaire une sortie. Seul avec Jacques-Marie, nous reprenons le Col de la Charbonnière depuis Luc pour faire une boucle par des sentiers qui semblent avoir disparu sous les lames des bull-dozers.
De nombreuses pistes forestières ont été crées pour l'exploitation des forest.
Sans GPS et la vue n'étant dégagée que vers l'Ouest, il est difficile de nous localiser. Seul l'altimètre et la présence des villages sur le versant opposé nous permettent d'évaluer approximativement où nous nous trouvons. Mais en suivant quelques limites de coupes et les pistes de débardage, après être repassés par des mêmes endroits que précédamment en montant, nous trouvons enfin en contre-bas le chemin qui nous ramènera à Luc.
Une halte à la Cabanette, où les inscriptions de nombreux amoureux couvrent la totalité de ses parois, nous permet d'observer de notre hauteur tout le village de Luc, ses nouvelles constructions, la voie du chemin de fer et son cimetière.
Une trace GPX enregistrée par Jacques-Marie nous permettra de comparer sur la carte le parcours que nous avons fait.

Voir le compte-rendu de Jacques-Marie sur son site : http://www.randonnues.fr/?p=3936


 

Puis le samedi 16 avril, Pascal, un nouveau venu dans notre groupe qui connait bien le massif du Glandasse et ses environs, nous servira de guide.
Nous poursuivrons donc sous ses conseils un sentier étroit découvert lors de la balade de Chatillon à Baïn du 27 janvier dernier (voir le compte-rendu intitulé "Soleil de janvier").
Ce sentier très étroit, dont la déclivité est régulière et raisonable, serpente sur un versant du Glandasse à très forte pente et demande beaucoup d'attention dans notre progression. De nombreux passages sont fortement déconseillés aux personnes peu entrainées ou craignant le vertige, une chute aurait des conséquences dramatiques. Des haltes sont nécessaires pour observer la beauté du paysage qui se déroule sous notre regard jusqu'aux limites de l'horizon, car il ne serait pas prudent de lever les yeux lorsque nous marchons.

1443 glandasseMalgré un départ encore un peu frisquet en cette saison, le soleil nous a vite rejoint, nous faisant don d'un abondant rayonnement, nous réchauffant pour faire toute la montée dans notre tenue préférée et vivre un bien-être exceptionnel.
Seulement vers l'arrivée sur le plateau, quelques nuages ont obscursit le ciel et un vent violent et glacial nous a obligé à nous couvrir chaudement. Mais une surprise nous attendait !

Bouquetins guignaise 2016 1aUn troupeau de 50 bouquetins chaumait un peu plus loin. Prudemment, nous avons pu l'approcher à 3 ou 4 mètres sans les effrayer. C'est vraiment un spectacle magnifique que l'on ne rencontre pas tous les jours !
Trois autres troupeaux de 5 à 15 têtes se trouvaient plus haut vers le sommet de Pié Ferré.Glandasse par chatillonC'est à présent le moment de redescendre par ce long sentier et de profiter à nouveau du soleil sur tout notre corps.
Au retour de notre parcours précédent, une fourche à charbon se trouvait étrangement là, en bordure du sentier, à ignorer sa raison d'être en ce lieu. Nouvelle énigme, nous ne l'avons pas revue … Où est-elle passée ?

Ce sont un peu plus de 1000 m de dénivelé dans des sentiers escarpés que nous avons fait avec environ 7 heures de marche.
Ouf !!! … l'arrivée à notre voiture est bien mérité, mais nous sommes moins fatigués que nous l'avions imaginé.
Cette journée nous laissera de merveilleux souvenirs.

Bernard.



         Catégorie         Répertoire           Home1

î

 

Randonue Diois

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.