Randonnées d'arrière saison

Après une période de pluies abondantes, voilà à nouveau de belles journées ensoleillées … mais la fraicheur est au rendeé-vous !  Qu'importe, avec le choix de versants bien exposés et une marche dynamique la nudité sera certainement possible.




Le lundi 28 novembre nous partons pour la Montagne de Barry qui domine Vercheny et la vallée de la drôme.

Un parcours en boucle de 12 Km qui grimpe très régulièrement sur une pente de 12% pour culminer à 980 mètres d'altitude puis la descente tout aussi régulière avec une pente identique qui se termine au milieu des vignes.
Le soleil était là, plus haut au dessus du brouillard qui ne nous a pas quitté, nous laissant une visibilité moyenne d'une trentaine de mètres … brouillard qui cédera finalement sa place au soleil en fin de parcours, arrivés dans les vignes.
Pas le moindre vent, l'effort m'a permis de me dévêtir durant toute le monté, puis je me rhabiller partiellement pour le casse-croûte et pour la descente. Francis est resté couvert, trouvant tout de même l'atmosphère un peu fraîche.
Seul rencontre en fin de parcours, 2 bucherons entrain de préparer un hiver rigoureux !

Cette boucle est propice, par sa faible pente, à une sortie raquettes, quoique peut-être un peu trop longue pour la faire en totalité raquettes aux pieds. Mais la vue sur la vallée de la Drôme recouverte de neige ne pourrait être que splendide. 
Il sera très agréable aussi de la refaire aux premières chaleurs printanières.




Le samedi 3 décembre nous partons pour le Col de la Caille et le Grand Surnom.

Parcours fait précédemment avec un groupe textile, la partie finale jugée un peu trop encombrée par la végétation, je propose de participer au débroussaillage. Nous sommes deux bien armés, Francis avec une scie et moi avec un grand sécateur, pour effectuer cette opération.
Un beau soleil nous accompagnera toute la journée, mais un vent glaciale se lèvera au moment du casse-croûte nous obligeant à rester chaudement couverts.

Nous partons du hameau de Bascoux pour bénéficier du versant Sud bien dégagé. Après la traversée d'une belle allée serrée entre 2 rangées de buis, puis le passage devant les dernières maisons, nous traversons quelques prairies jaunâtres et entamons la montée caillouteuse. Nous dégagerons de nombreuses branches de pins fléchies par le temps et le poids des épines, et des genets qui se sont allègrement couchés en travers du sentier pour trouver plus de lumière. Mais nous avons trainé et ce n'est que vers 13 heures que nous arrivons au Col de la Caille pour s'installer et pique-niquer au soleil.

La poursuite vers le Grand Surnom se fait sur un large chemin peu pentu avant d'attaquer la montée plus encombrée. Le gros du travail commence ici. Buis, genets, branches de pins et quelques ronces ont envahis l'espace. Mais c'est bientôt 15 heures bien passées et la fraîcheur s'intensifie. Les journées étant courtes, il faut penser au retour avant d'avoir atteint le point de vue du Grand Surnom, puis nous renoncerons à la boucle par le sommet de Tarsimoure.
Nous croiserons quelques chasseurs en battue au sanglier. La descente nous permet de voir cette belle vallée de prairies, de part et d'autre du Col de Rossas, perchée à plus de 1100 mètres d'altitude.

Ce beau parcours sera une sortie agréable au retour des chaleurs printanières et ces espaces de montagne sauvages se prêterons agréablement à notre art de vivre en totale nudité.




Tout le mois de décembre nous a apporté de belles journées ensoleillées avec parfois un brouillard matinal, mais les rhumes nous ont condamné à rester chez nous.

C'est donc à l'année prochaine que je vous donne rendez-vous.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

 

liberté Drôme Bien-être

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.