Sorties du 23 au 26 avril 2018

Cette semaine d'avril, la 17ème de l'année 2018, 4 sorties étaient prévues, mais seulement 3 ont été faites avec des parcours plus adaptés aux désirs des participants. Bien que peu nombreux, chacun a pu apprécier la beauté et le calme de notre région.
Quelques uns ont même découvert, à leur propre initiative pour occuper pleinement leur passage dans le Diois, des sommets encore enneigés ou autres sentiers merveilleux offrant les couleurs du printemps qui s'installe.

Il faut dire que la météo nous a été très favorable après de longues semaines pluvieuses.
Et quel plaisir de sentir enfin le soleil chauffer notre peau.

 

Salles-Beaumont, tour du Grand Deves

 

Ce lundi 23 avril nous étions 5, dont Olivier nouveau venu parmi nous, et, Frédérique et Daniel ainsi que Francis et moi même, à partir sur les pistes et sentiers qui dessinent une boucle autour de la montagne du Grand Deves. Ce parcours printanier nous a offert de jolis paysages et une végétation luxuriante.

C'est Olivier qui a été le photographe de service pour cette sortie, merci à lui pour ces clichés remarquables qui nous font redécouvrir notre région comme si nous venions d'ailleurs.

 

Ce circuit s'est révélé assez facile malgré les 13,8 Km et +/- 1000 m de dénivelé prévu. Toutefois ayant pris un léger raccourci pour passer par la crête du Grand Deves dégageant un point de vue sur la Plaine du Lac, la distance effective n'a été que de 12,4 Km et le dénivelé réduit à +/- 635 m puisque nous avons évité une descente pour remonter ensuite.

Nous n'avons fait aucune rencontre au cours de cette randonnée et les maisons auprès desquelles nous avons passé étaint inhabitées, ce qui nous a permis de rester de longues heures totalement dévêtus.
Et, comme dit Olivier, c'est un véritable bonheur, on oublie vite sa nudité et celle des autres, on discute, on observe la nature …

L'image ci-dessus à droite "Quel est le nom de cette fleur ?", C'est la pulmonaire officinale (l'herbe aux poumons), famille des Boraginacées.
Cette plante a de nombreuses propriéts médicinales et les jeunes feuilles sont commestibles.
On l'appelle également le "coucou bleu", à ne pas confondre avec le coucou jaune qui est toxique.

http://www.gilbertjac.com/4_fleurier/Fiches_html/bor_pulmonaire_officinale.html

https://www.creapharma.ch/pulmonaire.htm

Cet autre site présente plusieurs photos de fleurs dont la pulmonaire :

http://les-fleurs-s-affichent.eklablog.net/une-ribambelle-de-fleurs-a89068603


 

Montagne des Ruelles et sa grotte

Mardi 24 avril, pas de repos, nous enchainons à la découverte d'un circuit en boucle qui nous mène à une petite grotte discrète.

Départ de Montlaur, nous partons pour Establet avec Daniel, Frédérique et leur chien. Nous garons notre véhicule au départ d'un chemin à droite à l'entrée du village (point 1). Nous suivons ce chemin jusqu'à nous éloigner des dernières maison puis ôtons nos vêtements pour ne garder que sac à dos et chaussures de marche. Le soleil nous accompagne généreusement. À l'approche d'une maison qui semble occupée, nous prenons une piste forestière sur notre gauche qui nous conduira à la grotte (point 2).
Devant nous, un chien puis un homme, nous nous couvrons le temps de les croiser.

C'est maintenant un sentier qui nous mène sur la crête de la Montagne des Ruelles, mais quelle crête ? très étroite avec un à-pic de 5 à 8 mètres sur notre gauche, et quelle vue magnifique sur le versant de La Motte Chalancon.  Mieux vaut ici ne pas craindre le vertige et se concentrer pour bien regarder où l'on met les pieds car la roche est irrégulière.

Puis une sente descend sur la droite au milieu d'une végétation plus dense pour nous amener devant un trou dans la roche : C'est l'entrée de la grotte dissimulée par une branche de pin fraichement coupée.


Je reste nu alors que Daniel et Frédérique se couvrent de crainte d'avoir froid, le chien reste à l'entrée pour garder nos sacs à dos. Au départ, il faut s'accroupir, puis au fur et à mesure que nous nous enfonçons la hauteur augmente nous permettant de rester debout.

Sous la lumière de nos lampes, les concrétions offrent de belles couleurs.

À priori ce boyau linéaire semble ne rien présenter de particulier, mais en regardant de plus près une multitude de détails attire notre regard : Mini stalactites filiformes avec une goutte d'eau qui perle à leurs extrémités, stalagmites naissantes formant un dôme d'une dizaine de centimètres sur lesquelles nous prenons la précaution de ne pas y poser nos pieds, puis une multitude de petits champignons de calcaire qui couvrent les parois.
Une chauve souris solitaire est restée là, accrochée au plafond.

Retour à la surface, nous prenons une sente encombrée en direction de la piste que nous devrions retrouver plus bas. Mais ça se complique, la végétation devient trop dense, nous cherchons un passage, puis un autre tout autant improbable.
Alors que l'espace s'éclaircie, nous descendons tout droit vers la piste empruntée le matin et nous profitons de l'ombre claire pour pique-niquer.

La fraicheur relative nous oblige à nous couvrir.

Nous cherchons à présent à rejoindre la suite de notre itinéraire (du point 3 vers le point 4) pour continuer la boucle prévue (vers le point 5). Malgré la faible distance entre ces 2 points, nous errons entre buis et arbustes spinescents.
Les GPS nous indiquent que nous sommes bien sur la piste en rouge sur la carte, mais rein, que des broussailles !
Erreur de cartographie nous semble-t-il.
Nous sommes contrains à rebrousser chemin. Ayant perdu beaucoup de temps, nous abandonnons le parcours prévu et retournons vers notre véhicule.

Nous croisons un randonneur qui poursuit jusqu'à La Motte Chalancon, couverts succinctement nous bavardons quelques instants avec lui. Puis à l'approche des maisons, nous remettons nos habits de ville.

Nous avons subi les désagréments d'une randonnée hors sentiers balisés qui malgré tout n'ont en rien entamé notre bonne humeur et nous laissant de cette journée de merveilleux souvenirs.

L'enregistrement du tracé GPS aurait été intéresant pour identifier les erreurs de parcours.


 

Col de Côte Chèvre et le Rocher de Combau

Jeudi 26 avril, nous sommes seulement les 3 mêmes que mardi dernier, toujours avec le chien, à partir pour Les Nonnières. Daniel et Frédérique préfèrent parcourir quelques sommets plutôt que l'itinéraire initialement prévu. Nous partons donc direction le Col de Côte Chèvre par le GTV pour revenir en boucle par la route du Vallon de Combau.

Ce sentier balisé bien entretenu est particulièrement agréable. Du Col de Côte Chèvre, la vue se dégage largement sur les crêtes environnantes que nous cherchons à identifier. Ce sera l'occasion de prendre notre pique-nique à cet endroit.

C'est Daniel qui sera notre photographe de service.

Nous rencontrerons un couple qui fait du repérage pour un Club de Valence.
Après ce moment de repos, nous prenons la descente vers le ruisseau de Combau, d'abord dans une partie boisée, puis nous traversons des gravelles et arrivons bientôt à la route qu'il faudra longer un long moment.

Quelques voitures circulent ici, nous incitant à bien marcher sur le coté gauche de la route.

Le Rocher de Combau d'abord dans l'ombre, se dresse bientôt majestueusement sa face Ouest au soleil. Joli spectacle que l'on ne peut se lasser de contempler lors de chaque passge sur cette route.

La descente se poursuit sur un sentiers qui coupera la route à diverses reprise avant d'arriver au village dont les rues ne manquent pas de pittoresque.
Puis, décidant de ne pas faire la sortie prevue le vendredi, ce sera les au-revoirs avec Daniel et Frédérique, tous très heureux de ces quelques jours de randonnée ensemble.

Voir les autres photos de nos randonues de printemps sur notre album

Bernard. 



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Randonnée Randonue Drôme Diois

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.