Sentier vers la source de la Drôme

jeudi 2 août nous aurions dû faire les jolies Cascades des Archettes, mais n'étant que 2 au point de rendez-vous, nous décidons, comme souvent dans cette situation, de partir à la découverte d'un nouvel itinéraire.

Où aller ?

Nous ne connaissons pas la rivière Drôme qui s'enfonce plus sauvage entre les montagnes, à partir du croisement de la route de Valdrôme jusqu'à sa source. Il arrive qu'en période de sècheresse, elle disparaisse sous les graviers, laissant un lit totalement sec sur quelques centaines de mètres. Nous hésitons et allons finalement jusqu'à Valdrôme où nous demandons à un passant s'il est possible de remonter le cours de l'eau jusqu'à sa source. Il nous indique un sentier qui part du pont du Cheylard.

Un petit tour de reconnaissance avant le repas …

Nous stationnons sur un emplacement à proximité, au bord de la route. C'est juste 10 heures et l'air est encore frais. Ayant tout notre temps et envie de profiter pleinement de l'air sur notre peau, nous prenons, jupette à la main sans notre sac à dos, un chemin qui monte sur notre gauche. Tantôt à découvert ou sous l'ombrage des arbres, il devient sentier puis à nouveau chemin, longe un champ de lavandes et se perd au fond d'une large prairie. Pour le retour nous faisons une boucle par la gauche et prenons ensuite un sentier qui grimpe plus fort en crête d'une colline pour observer l'environnement. Ce sentier qui presque vers sa fin est de toute évidence barré par un tas de bois pour en empêcher le passage, nous ramène à la voiture.
Presque 2,5 Km de marche dans le plus simple appareil, midi approche. Une centaine de mètres en voiture, nous passons le pont du Cheylard pour repérer les lieux, puis nous nous arrêtons à l'ombre en bordure de route et pique-niquons sous les feuillages dans le pré en contre-bas.

Un joli sentier pour une belle après-midi !

Au pont, un sentier balisé en jaune (PR), non mentionné sur la carte IGN, remonte le cour d'eau en rive gauche. Très ombragé et faichement entretenu, discret loin de toute habitation, il nous invite à rester le plus léger possible, seulement chaussures légères et jupette à la main. Juste au-dessus d'une berge d'un mètre ou deux, sauf quelques rares passages plus chauds un peu éloignés, l'air reste doux et très agréable nous laissant pleinement apprécier notre nudité. Peu d'endroits nous permettent de descendre les pieds dans l'eau, le cours de la rivière est trop encombré de branchages pour envisager de le remonter.
Plusieurs passages à gué, 20 à 30 mètres le long de la route, un tronc d'arbre couché sert de passerelle insolite, des ruissellements d'eau forment un peu de boue qu'il faut franchir et nous arrivons enfin à La Bâtie des Fonds où il faut tout de même se couvrir.
Nous avons soif et venons nous désaltérer à la fontaine officiellement déclarée être la source de la Drôme, bien que réellement plusieurs sources très fraiches alimentent ce lieu. Très peu de monde ici nous étonne, seulement un couple de hollandais venu aussi se désaltéré et un engin de TP qui empli l'atmosphère d'un bruit infernal.

À l'ombre, en sous-bois, à attendre plus d'humidité, nous avons trouvé une forme blanche accrochée à 10 cm de haut sur une grande herbe, ce qui pourrait bien être un Blob déséché. Un autre à quelques centimètres plus bas, couvert de taches noires, ressemble étrangement à ce que nous avons pu observer à Praloubeau quelques semaines avant. Cette étrange créature, sous ses diverses formes, ne serai pas aussi exceptionnelle que nous le pensions.

Après l'innocence, le retour sur terre !

Après la visite du site aménagé d'une superbe passerelle avec panneaux d'informations sur le désastreux glissement de terrain qui, en 1936, a détruit la majeure partie du village, nous prenons la direction du retour par cet unique sentier. Hormis au village, malgré cette pleine période de vacances estivales, nous n'avons pas fait la moindre rencontre.
Ce sont 10 Km que nous venons de faire en totale nudité sur presque l'ensemble du parcours, partiellement même pieds nus, nous procurant pour quelques heures des sensations rarement ressenties, un bonheur extrême, une liberté absolue.

Quelques carlines bordent le sentier.

Est-on toujours sur une planette avec toutes ses tragédies, ou avons nous découvert le Paradis ?


 

Retour 1 mois après

Je retourne 1 mois après avec des amis, le long de se sentier ombragé qui borde la Drôme jusque vers sa source. Bien que n'étant pas naturistes, ils acceptent que je me dénude, ce qui leur permet au fil du parcours de mieux comprendre la philosophie que notre Club essaie de démocratiser. Ce sera aussi l'occasion de faire quelques photos souvenir de ce lieu enchanteur. Plusieurs passerelles nous font traverser ce ru qui plus loin deviendra la rivière qui traverse notre département. Un saule fatigué par les années présente une belle arche puis un tronc d'arbre sert de petit pont pour passer d'une berge à l'autre.

Nous avons fait quelques rencontres. Tout d'abord 4 femmes qui ramassaient des champignons … je ne dévoilerai pas leur secret !
L'une d'elles nous montre sa cueillette, et bien que m'approchant en étant nus, aucune ne semble gênée.

Plus loin, plusieurs vaches semblent, elles, plutôt effarouchées, pas par la tenue que chacun peut avoir, mais par nos appareils photos. Refuseraient-elles que leur image soit diffusée sur Internet ?

Nous arrivons à l'espace aménagé, je me couvre de ma petite jupette, et nous nous installons à une table pour le pique-nique. Deux couples prennent leur repas assis dans l'herbe à notre proximité. Nous remplirons nos gourdes de l'eau de source qui jaillit dans un bassin et ferons le tour des passerelles aménagées qui par divers panneaux témoignent de la catastrophe qui à frappée le village.

Le retour vers notre voiture, sous un éclairage maintenant différent, confirmera la beauté de se sentier.
Un petit verre de l'amitié chez l'un d'entre nons clôturera cette belle journée.

Voir notre album photos.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Randonue Nudité liberté

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.