Neige au Vallon de Combau

Une journée au Paradis blanc.

Ce pourrait être le titre d'un film, d'une fiction … Mais pour nous, ce fut une merveilleuse réalité.
Paradis blanc puisque nous étions entourés de 40 centimètres de neige craquantes sous nos pieds, inondée de doux rayons d'un soleil sans voile.
Et puisqu'au Paradis le vêtement n'existe pas, alors seuls sur cette étendue immaculée, nous avons tenté pour un moment la nudité de nos corps avec seulement chaussures et raquettes aux pieds.

Nulle sensation de froid, mais une douceur et un bien-être exceptionnel donnant vitalité à nos corps et libérant nos esprits des contraintes d'une société trépidante avide de technologie et de sensationnel.

C'était hier, samedi 23 décembre, juste avant les fêtes de Noël, nous n'étions que 2 à cette sortie raquettes au Vallon de Combeau. Pourtant il faisait doux, la neige était bonne sous nos pas, une brise légère carressait notre peau, toute les conditions étaient là pour emplir nos âmes de bonheur.
Seulement peu de gens nous ont rejoint, trop occupés à la préparation des fêtes de fin d'année.

Une fée est passée dans la brume matinale qui recouvrait les pentes de la Tête de Praozel, frappant de sa baguette magique les sommets des branches des arbres, les rendant éteincelants comme couverts de milles étoiles tombées du ciel, et déposant de gros paquets de coton blanc sur les branches vert sombre des pins, forçant encore plus le contraste de ce vate paysage enneigé.

Et que toute cette beauté ne nous fasse pas oublier la faim, c'est le temps venu du casse-croûte au soleil avant de redescendre dans le vallon.

Alors que la neige devient lourde, nous prenons la combe ombragée, maintenant chaudement vêtus pour rejoindre plus haut le chemin qui mène à la bergerie de l'Éssaure.

De là, alors que l'air fraichit fortement, nous retournerons vers notre véhicule.

De retour dans nos foyers, nous accepterons l'invitation à partager autour d'une table, une bonne soupe campagnarde, une omelette aux œufs frais de la veille, puis quelques poires au vin chaud.
Hum ! que c'était bon …
Merci Gi.

Adieu à 2017 …
pour des retrouvailles prochaines sur les sentiers de l'année qui arrive.

Bernard.

En bonus, cette belle chanson :  La paysanne du Vercors  (Gabriel Cousin / René-Louis Baron)
Poésie française



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Neige et nudité Randonue hivernale

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.