Tussac à raquettes

Un peu de neige ce lundi 8 février 2016 pour enfin pouvoir chausser les raquettes !

Nous voilà partis pour Tussac, Francis et moi, pour affronter le froid d'une journée sans soleil. Nous laissons notre véhicule au départ du chemin de Tussac et entamons la montée, chaudement habillés, les raquettes accrochées à nos sac à dos.
Ce n'est qu'à mi-parcours que la neige sera suffisament épaisse pour chausser les raquettes, de 10 cm elle atteindra 30 cm sur le plateau avec quelques congères formées dans la nuit. Un soleil timide fait fondre la neige sur les branches qui nous tombe dessus par paquets.

Tussac 400aPuis un cri aigu pareil à celui d'un rapace nous fait nous retourner … mais c'est un bouquetin aux cornes impressionnantes qui nous alerte de sa présence à juste quelques 6 ou 7 mètres de nous, un peu en contre-bas. Après plusieurs secondes d'observation réciproque, il repartira tranquillement.
Peu après, 2 chamois traverseront rapidement le chemin, trop loin pour que nous puissions bien les voir.

   …  / …

C'est à présent midi, nous arrivons sur le plateau, vers les chalets. Un banc chargé de neige nous accueille pour le casse-croûte et une table fabriquée à partir d'une ancienne roue de charrette, soigneusement déneigée, recevra nos sac à dos.

Le ciel se couvre d'épais nuages nous faisant craindre une averse. Il fait froid … il sera hors de question de se dévêtir aujourd'hui !
Nous avons au moins pu garder nos raquettes aux pieds.

C'est le moment du retour. Je ne sais pourquoi, de lourds paquets de neige collent sous mes raquettes, à me faire perdre par instant l'équilibre. Lors de sorties précédantes, le plastique a été éraflé sur des chemins caillouteux. Un grattage soigné s'impose pour supprimer les aspérités.

Les talus détrempés font le bonheur des sangliers qui creusent d'énormes trous pour trouver leur festin. D'énormes pierres ne les gènent pas. Il faut dire qu'ils sont taillés pour, de véritables bulldozers, la tête directement sur de fortes épaules, prêts à tout défoncer.
Alors randonneurs naturistes, si vous en rencontrez, laissez les passer !

 

De retour assez tôt à notre voiture, nous faisons une halte aux village des Nonnières et prolongeons notre balade jusqu'à la Grande Cascade du Sapet, aussi appelée Cascade des Bridoux selon un panneau en bois accroché sur un grillage au départ de chemin.

Actuellement les eaux du Ruisseau de Sareymond sont fortes et limpides comme tous nos ruisseaux de montagne. Et malgré leur transparence qui nous invite à y tremper les pieds, mieux vaut s'abstenir.

Quant'à la cascade, elle est surprenante de beauté, mais on ne peut s'en approcher plus en cette période de l'année.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Drôme Nature

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.