Soleil de janvier

Bien que certains nous disent :
     "Mais vous promener nus en cette saison, vous devez vous geler ?" …

     - Ben non !
Non seulement nous ne nous gelons pas, mais nous avons généralement très chaud, bien plus qu'en gardant nos vêtements.
Nous choisissons les espases fortement ensoleillés, et, les passages à l'ombre où le contraste de températures est fort, nous nous couvrons en fonction de notre ressenti.

Soleil sur la montagne d aucelon

C'est ainsi que le jeudi 21 janvier, alors que fragile du dos je souffrais depuis quelques jours avec aussi des douleurs dans les bras, la belle journée ensoleillée m'incita à partir dans les montagnes environnantes.
Mon espace favorit, à seulement 15 minutes de routes sont les Crêtes de la montagne d'Aucelon. Exposition Sud-Ouest, assez abrité du vent, c'est un parcours quelque peu physique si la marche est vive … L'idéal pour se ressourcer !
Il est juste 13 heures, personne dans les environs sauf un soleil sans voiles. Je peux donc me dévêtir immédiatement, car plus loin dans la pente parfois glissante en cette saison, ce n'est pas aisé de quitter puis de remettre ses chaussures. Je garde toutefois une chemise sur les épaules jusqu'à ce que l'effort me réchauffe.

Seul dans cette nature sauvage je respire à plein poumons, mais aussi par toutes les pores de ma peau libérée de toute entrave. L'idéal serait de ne pas avoir à porter son sac à dos.
Cet état de bien-être permet d'optimiser mes efforts. Et chose que certains auront de la peine à comprendre, faute d'avoir essayé, les passages dans les buis dont les branches encore chargées de neige me caressent et m'éclaboussent de fraicheur me procurent une sensation étrange, non moins agréable, qui dans d'autres circonstances serait difficile à supporter.

Halte sur une dalle calcaire pour boire quelques gorgées d'eau et grignoter 2 ou 3 biscuits et c'est l'approche des antennes. Point de vue idéal qui se dégage sur toute la vallée, changeant à chaque saison, jusqu'aux crêtes enneigées qui se dressent à l'horizon.
L'air est doux, le soleil chauffe, et l'immensité solitaire contribue à une parfaite détente du corps et de l'esprit ; que du bonheur !
Mais il faut penser au retour sans trainer car les jours sont courts. Aucune rencontre, je peux donc rester nu et ne me rahabiller qu'arrivé à mon véhicule.

Voir la parcous sur VisoRando : https://www.visorando.com/randonnee-cretes-du-col-de-pennes-le-sec-au-relais/

Bien mieux que tout médicament, cette magnifique balade en communion avec la nature a calmé toutes mes douleurs et renforce mon énergie pour plusieurs jours. Le soleil, en cette saison, directement sur la peau, est le meilleur élément protecteur que nous puissions recevoir.
Quelles craintes ont les gens pour ne pas participer à de telles sorties si bénéfiques pour tout leur organisme ?
Dans notre région aux paysages grandioses, tellement propice à la randonue, pourquoi ne pas se libérer de nos préjugés, de nos craintes non justifiées, pour découvrir de nouvelles sensations au plus proche de la nature, sans la barrière vestimentaire qui nous entrave à longueur de temps.

Chacun devrait réfléchir et se remettre en cause, car les critiques ou les peurs résultent souvent de la méconnaissance d'un contexte.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Le Col de Jonchères à Vélo …

Encore une journée hivernale splendide, ce dimanche la neige fond sur les montagnes, je ne peux rester enfermé.
Quatorze heures, je gonfle mon vélo délaissé depuis trop longtemps, puis je l'enfourche … direction Col de Jonchère pour aller souhaiter mes Bons Voeux à une randonneuse.
Je m'échauffe en pédalant ardemment sur quelques kilomètres de replat puis c'est la monté dans les lacets du col. Ça grimpe fort pour mes jambes qui ont oublier les parcours à vélo, et j'ai trop chaud. À plusieurs reprises je dois me résoudre à pousser mon engin puis repartir pour atteindre mon but.

J'arrive à une petite maison isolée dans les bois, au pied d'une falaise qui donne naissance au torrent de la Béoux. Ce lieu magnifique m'emporte déjà dans mes rêves de liberté, loin d'une société trépidante.
Nous voilà maintenant autour d'une table, une tisane bien chaude et quelques gâteaux … la discussion s'engage et le temps passe sans que je m'en rende compte. Le soleil a disparu derrière les montagnes et la fraicheur arrive à grands pas.

Insuffisamment couvert à cette heure de la journée, la descente va-t-être glaciale. Malgré une après-midi inoubliable, il en résultera un bon rhume !



        Catégorie       Répertoire         Home1

Baïn et le sentier de Glandasse …

Bien qu'initialement il était prévu de faire le plateau de Tussac à raquettes, l'absence de neige et n'étant que 2 à déjà bien connaitre ce parcours, nous partirons, Francis et moi, ce mercredi 27 janvier, en direction de la ferme de Baïn, sous les rochers de Glandasse.

Après presque 2 heures de marche tranquille, le chemin carrossable par des véhicules tout terrain nous amène au pied d'une ancienne ferme rénovée, autonome en énergies : Éolienne, éclairage à LED, panneaux solaire et une petite source, plus quelques bûches pour les soirées fraiches. Une perle dans la nature pour un retour aux sources loin de la pollution.
Les propriétaires ne sont pas là, nous aurions aimer échanger quelques idées sur une vie simple et la protection de la nature que nous défendons.

Nous cherchons un sentier qui se poursuit vers la montagne, mais rein de probant alors nous cassons la croûte sur un muret qui nous sert de siège. Notre peau aux rayons directs du soleil, nous sommes superbement bien et savourons ce moment.
Tout juste 13 heures, nous reprenons la descente avant d'emprunter un sentier qui traverse un ravin pour continuer de plus en plus étroit à flanc de montagne. Plus loin, il est emporté par le ravin et oblige à y descendre. Son tracé est de pente très régulière, environ 20 à 25 pour cents, le long d'un pan à très forte déclivité. Certains passages demandent toute notre attention pour ne pas nous dérocher et ne laisse pas plus de largeur que celle de notre corps.


À mi-pente un panneau en bois indique "Glandasse", nous nous en doutions ! c'est l'un des accès pour monter au Dôme de Pié Féré.
Nos ancêtres ont pris des risques certains et ont dû faire un dur travail pour repérer ce sentier et l'ouvrir afin de ravitailler depuis Chatillon, les bergers  en transhumance tout l'été sur les plateaux.

Nous continuons jusqu'à la vue de la falaise toute proche, face à nous. Quelques photos s'imposent, puis c'est le moment de faire demi-tour.
Plus bas, une fourche à charbon est là, en bordure du sentier. Pourquoi est-elle là et depuis quand ?
Nous ne le saurons probablement jamais !
La ferme de Baïn est de nouveau en vue, tout en bas, comme pour nous dire : Vous avez encore un bon bout de chemin à faire.

Cette journée a été un réel plaisir. Nous y reviendrons lorsque les journées seront plus longues, pour monter jusqu'au sommet.
Des précautions s'imposent : Nous nous limiterons à 5 participants, par beau temps, en évitant les après-midi trop chaudes.
Ce sentier est à interdire aux personnes sujettes au vertige, les jours de pluie, si un orage menace, ou en hiver s'il y a présence de neige ou de glace.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Randonue Bien-être

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. natfree 18/02/2016

C'est bien vrai Bernard, j'ai pu essayer la rando raquette nue cette semaine dans la montagne. Sans vent et avec du soleil, c'est surprenant comme il est agréable de se promener dans la neige entièrement nu. La sensation est différente qu'en été car tout le corps capte le frais et le chaud en même temps.
Je vous souhaite une bonne rando (je suis hélàs trop loin pour me joindre à vous, celà aurait été avec grand plaisir).
Pascal.
Image Image Image

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.