Rando'Nues aquatiques d'Août

Nous venons de faire 3 nouvelles randonnées très agréables, en totale nudité sous un soleil éclatant, mais les pieds dans l'eau et sous l'ombrage de quelques ruisseaux du Diois

 

Le Samedi 13 Août - La Bourdiole.
Sortie plusieurs fois annulée à cause des pluies récentes, nous sommes 3 à pouvoir enfin la faire.
Ce ruisseau est toujours splendide malgré un peu d'argile blanche qui trouble l'eau à notre passage et rend les pierres glissantes, surtout pour ceux qui suivent et ne voient pas très bien où ils posent les pieds. C'est toujours un jeu d'équilibre pour ne pas passer à l'eau involontairement !
Puis la végétation à énormément poussée par ce printemps humide et doux, tout particulièrement de belles ronces aux épines agressives. Mais chacun, armé de son sécateur ou de sa scie, se fait un plaisir de tailler et de dégager le passage pour on ne sait qui se baladera par là après nous.

Nous avons pu rejoindre un sentier qui monte à flanc de rocher sous le village de Jonchères, puis après s'être habillés nous avons traversé les ruelles avant de prendre le PR qui part derrière l'église. De nouveau libres et nus, nous sommes revenus à notre véhicule par ce sentier qui surplombe le ruisseau de quelques mètres.

(Je n'ai pas de photos pour l'instant, mais l'un des participants devrait m'en donner d'ici quelques jours).

J'ai refait une partie de ce ruisseau quelques jours après, mais circonstances obligent j'ai du garder le maillot de bain, alors que les rencontres lors de nos randonues se passent toujours agréablement … Que ça peut être désagréable de garder sur soi un maillot humide, à en perdre tout l'intérêt d'une telle sortie !
Et à la question : "Que feriez-vous si en cours d'une balade vous rencontriez des randonneurs nus ?"
La réponse est : "Nous l'accepterion, la nature est à tout le monde" … Là, je ne comprends pas tout !
Je peux dire que cette réaction est très fréquente losque je randonne avec des gens qui n'ont pas encore fait le pas de la nudité (et de la liberté). Une rencontre fortuite ferait-elle un peu avancer les choses ? Pas sûr dans notre pays toujours un peu coincé.

   … / …

Le Dimanche 21 Août - Les Gorges de la Roanne.
Balade aquatique que Jean-Claude nous a recommandée, en projet depuis longtemps, nous allons enfin découvrir quelle beauté elle nous réserve.

Nous sommes 3 (dont un nouveau venu récemment) à partir du pont d'Aucelon où encore personne n'est là, nous pouvons mettre immédiatement notre tenue de soleil. L'eau surprend par sa température encore bien froide, mais bientôt nous la trouverons agréable.
La Roanne serpente, serrée entre 2 grandes falaises qui nous laissent souvent dans l'ombre. La végétation n'a pas envahi le cours de l'eau qui reste bien dégagé, nous laissant une progression agréable

Nous sommes surpris par les traces d'occupations récentes des vacanciers, barrages de pierres, trous d'eau pour patauger, cairns, objets en équilibre que nous continuerons à élaborer en architectures complexes et éphémères, mais personne en vue qui ne puisse rompre notre sérénité.
Les falaises nous content toute l'histoire de leur création : Lauze verticales ou horizontales, plissements, balmes, surplombs ou pics dressés vers le ciel, diverses colorations qui changent avec l'orientation du soleil, et aussi d'énormes blocs impressionnants tombés du haut de ces falaises dans le fond de la rivière, créant de superbes vasques.

Une roche inclinée bien exposée au soleil, un long trou d'eau où quelques brasses s'imposent, c'est l'endroit idéal pour le casse-croûte que nous dégustons avec plaisir.
Puis c'est la poursuite vers un horizon qui s'élargie. Nous pouvons admirer un barrages de castors bien encré sur les bords de la berge; ce sont d'excellents bâtisseurs ces animaux !
Des champs, une cabane, du matériel, et bientôt des caravanes et des tentes dissimulées derrière une haie, plus haut, la route et des maisons, c'est le village de Pradelle.

Nous poursuivrons jusqu'à un pont à double arche qui enjambe la rivière, point où nous décidons de rebrousser chemin, sans oublier de projeter une nouvelle balade vers la suite de ce charmant ruisseau.
Après le passage à proximité du camping, nous rencontrons un couple avec 2 jeunes enfants. Une halte, nous leur présentons notre association, histoire de les rassurer, et si nous avons bien compris, un peu à l'écart du monde ils ne tarderons pas à prendre la même tenue que nous.

Cette belle journée se termine sans que nous ayons eu besoin de nous couvrir un seul instant, un moment de plaisir, de liberté et de détente absolue.
 

Le Dimanche 28 Août - La Brette, boucle par le chemin équestre, Pas de l'Échaillon.
Initialement prévue le samedi 27, une erreur d'écriture nous a fait reporter cette balade au Dimanche 28.

Nous garons notre véhicule sur un parking, près d'un transformateur EDF, pour être à l'ombre au retour. Déjà en short ou paréo, nous suivons la route sur 200 mètres pour arriver au pont d'Aucelon. Plusieurs couples et enfants se préparent (10 ou 12 personnes) pour passer la journée au bord de l'eau, le long de la Brette. Nous leur signalons que nous sommes naturistes et allons faire le même parcours.
Ils nous remecient de les avoir prévenus, 1 seconde d'hésitation puis ils disent : "Nous partirons après vous".

Nous sommes maintenant nus sur les sentiers, puis traversons l'eau pour continuer de l'autre coté, et ainsi plusieurs fois de suite.
Effort physique avec un beau soleil, nous avons chaud et décidons de suivre le cours de l'eau.

Plus loin, un couple avec 4 enfants sont sur le bord, nous passons sur l'autre berge à seulement quelques mètres, mais comme ils nous regardent je les rejoints pour nous excuser de notre nudité. Les parents se disent ne pas être gênés mais font remarquer qu'il y a des enfants. Je leur réponds que les enfants réagissent en fonction du comportement des parents … effectivement ils jouent sans porter grande attention à notre tenue.
Le père sort une carte, nous demande si on connait l'endroit, si les rochers sont encore loin, si les enfants pourront se baigner, … encore 200 à 300 mètres et c'est là.

La brette 1

Nous y voilà, 2 énormes rochers de 5 mètres entre lesquels coule une jolie cascade, et une falaise impressionnante surplombe le tout.
Mais c'est le dernier Dimanche de l'été et il y a foule, probablement les gens que nous avons vu au départ et qui nous ont dépassé, donc pas de panique ! Les enfants courent autour de nous sans nous remarquer, grimpent les rochers et font de magnifiques plongeons. Dans cet espace féérique et sauvage personne ne porte attention à notre nudité, seul commentaire : "Vous faites corps avec la nature". Un couple de jeunes nous dit avoir tenté plusieurs fois le naturisme.

Trois brasses pour se rafraichir, entre les plongeons des ados … Une dame avec une fillette nous à vue, elle s'arrête 1 minute en nous tournant le dos, puis finalement rejoint tout naturellement le groupe. Encore une famille arrive, une halte avec un semblant de demi-tour … puis les voilà enfin parmi nous.
Midi approche, nous souhaitons bon apétit à tout le mode et continuons notre balade en contournant les rochers.

Un couple de naturiste est installé quelques mètres plus loin au soleil, tout à fait en vue des gamins qui grimpent pour plonger. Ils disent nous connaitre et nous avoir déjà rencontré en randonnée.

Nous irons prendre notre casse-croûte quelques dizaines de mètres plus en amont, à l'ombre, car le soleil est maintenant brûlant. Au cours de notre moment de repos plusieurs personnes seules passeront devant nous.

Un coup d'oeil sur la carte et nous repartons.
À l'approche du hameau des Reynauds nous mettons shorts ou paréo. Nous passons entre les habitations, personne dehors, les gens doivent faire la sieste, et nous reprendrons notre tenue favorite loin des dernières maisons.
Nous sommes maintenant sur un large chemin de terre qui serpente exposé plein Sud à flanc de montagne, un panneau signale "route DIE - CREST". Étonnement !!!   la carte IGN mentionne un chemin équestre que nous pensions étroit et ombragé, et l'extrait VisoRando indique un "GRP tour de la Vallée de la Roanne" … Pas le choix, le soleil est au zénith et nous brûlons, la sueur coule de partout, ce serait trop long de revenir sur nos pas.

Un bruit de moteur surgit, une voiture passe dans un nuage de poussières. Plus bas, du pied des falaises où nous étions le matin, les cris des enfants montent jusqu'à nous ; quelle chance, ils sont dans l'eau !
À un détour du chemin, une voiture monte modérément … elle redescendra quelques minutes après. Nous passons sur le coté de la maison de Noyaret, personne, rapidement nous ne sommes plus en vue. Encore une voiture arrive devant nous, ce sera la dernière, le conducteur tourne la tête pour ne pas nous voir, la passagère se met un livret devant les yeux, et une adolescente, à l'arrière, semble plutôt intéressée par notre nudité !

Nous voilà à la route, le rhabillage s'impose, puis 1 Km de bitume maintenant à l'ombre nous ramèneront à notre véhicule.
Ambiance mitigée, trop de personnes rencontrées que nous n'avons pas évalué au départ, et une chaleur étoufante qui ne nous incitait pas à nous couvrir. Nous constatons tout de même une bonne acceptation de notre pratique, tout du moins dans le cours de la rivière, chose qui aurait été peu probable il y a seulement 4 ans. 

 

Voir également notre Album Photos.


En conclusion sur nos randonues estivales

Au cours de cette période estivale nous avons effectué 16 randonues dont 11 en milieu aquatique.
Par le choix de nos itinéraires, 7 balades ont pu se faire sans que nous ayons fait la moindre rencontre.
Mais voulant profiter de la chaleur et des beaux espaces comme tout le monde, nous avons inévitablement fait des rencontres lors de nos autres randonnées, et parfois en nombre important avec des enfants.

Pourtant nous ne nous sommes couvert qu'à proximité des routes ou des maisons ou lorsque des gens étaient vers leur voiture sur les parkings isolés.
Nous sommes restés majoritairement nus sur les sentiers ou le long des rivières et n'avons subi aucune réflexion.

Essayez de penser une minute que votre sexe n'est pas le centre du Monde

Tant de choses autour de vous sont tellement plus intéressantes,
et commencez par avoir un comportement simple et naturel.

Osez votre Liberté lorsque l'occasion se présente !

Gorges de la roanne 9

Bernard.



Nous invitons les gens que nous avons pu rencontrer dans notre tenue originelle à nous laisser un commentaire, nous indiquant en toute loyauté quelles ont été leurs impressions, leur ressenti, leur étonnement, l'envie de faire comme nous ou leur gène.
Tout propos agressif ou insultant ne sera pas publié.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Bernard26 (site web) 03/11/2016

Nous remarquons parfois l'intérêt discret de quelques adolescents ou adolescentes qui aimeraient peut-être découvrir notre pratique, en découvrir les avantages, mais qui n'osent pas encore se rallier à notre façon d'être.
Devraient-ils en parler à leurs ami(e)s ou même à leurs parents ?

Ajouter un commentaire

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.