Rando'Nues 2014

La Randonue c'est l'association de la randonnée pédestre et du naturisme.

Elle se pratique en totale nudité avec seulement ses chaussures de marche et son sac à dos, et accessoirement avec chapeau, lunettes de soleil, bâtons de marche … ou raquettes à neige.
Vallons, collines ou crêtes des montagnes sont nos lieux de prédilection.

Notre association vous permet de pratiquer cette activité en toute légalité, tout au cours de l'année.
Venez nous rejoindre, hommes, femmes, ou en famille avec vos enfants.
Nous vous accueillerons avec Plaisir.

Journée bowling naturiste

Une manifestation exceptionnelle ...
Une journée Bowling Naturiste à Lyon Limonest

Nous devons cette organisation à David PAPILLON du Gymno Club Rhodanien et l'en remercions tous.

Ce samedi 22 mars, la météo est mauvaise, il pleut abondamment !
Mais peu importe, puisque nous allons être à l'abri dans un magnifique bowling.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Bowling Naturiste

C'est notre deuxième participation à une journée naturiste au BowlingStar de Limonest.

C'est sous une pluie battante que nous sommes partis avec Francis, ce samedi 15 novembre, pour trouver un coin de ciel bleu à Lyon, et aussi, peu après notre arrivée, l'ambiance chaleureuse d'un groupe très sympathique d'une quarantaine de personnes.

P1020913a

Peu avant 10 heures, tout le monde arrive, des retrouvailles du mois de mars et quelques nouveaux venus … poignée de mains aux Messieurs et bises à ces Dames … et nous voilà dans la salle de Bowling très colorée où des fauteuils nous accueillent pour nous dévêtir et mettre les chaussures spéciales. Puis chacun choisi la boule qui lui convient le mieux, le poids et surtout le trou pour le pouce.

P1020900a

Les pistes sont encore vides et les quilles bien rangées, mais pas pour longtemps malgré quelques boules qui vont prendre les gouttières.
Le habitués expliquent aux nouveaux comment tenir la boule, le mouvement du bras et le lancé.

Le gérant pointe les noms pour former des groupes de 6 joueurs, 6 groupes … tien, ça fait 36 ! Le compte n'y est pas, je suis distrait ou je ne sais plus compter !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Montagne de Saint Benoit

Sortie du vendredi 26 décembre 2014, montagne de Saint Benoit.

Après avoir laissé notre véhicule vers le pont de la Roanne, au bas du village, Francis et moi prenons le chemin qui longe la rivière vers l'aval. Encore dans l'ombre avec un vent glacial, nous restons chaudement habillés. Bientôt au soleil, nous montons vers la ruine de Daraire que nous contournons, puis nous grimpons droit à travers la végétation pour rejoindre un sentier un peu au-dessus. Maintenant réchauffé je met mes vêtement dans mon sac à dos.

Un sentier étroit à faible pente et bien dégagé se déroule devant nous. La progression est agréable.

---------------------

Branches coupees

Cependant, de nombreuses branches ou arbustes ont été coupés en dépit du bon sens et présentent un danger pour les randonneurs en cas d'écart involontaire. (Branches coupées à hauteur du visage, à la verticale du cheminement !).

Arbustes coupes

De nombreux jeunes pins ont été étêtés entre 30 cm et 80 cm du sol en bordure du sentier …
Si vous faites une chute le visage vers le sol, au mieux ce sera quelques égratignures, mais vous pouvez vous blesser à un oeil et le perdre !

La montagne par sa nature présente des dangers, n'en créez pas de supplémentaires.

Coupez si nécessaire les arbustes au ras du sol et les branches aux ras des troncs ou suffisamment loin du passage. Mieux vaut une branche qui gène qu'une branche qui peut blesser.
La personne qui à pratiqué ces coupes était probablement de bonne volonté, mais dans le doute du bien fondé de ses actions, mieux vaut s'abstenir.

La Fédération Française de la Randonnée Pédestre organise des stages de balisage et d'entretien des sentiers de randonnée qui sont gratuits pour ses licenciés.
D'autre part, en cas d'accident, la responsabilité de l'accompagnateur sera recherchée en premier lieu et si elle n'est pas engagée, ce sera la responsabilité d'un intervenant tiers, (propriétaire des lieux ou toute personne ayant généré un danger volontaire ou involontaire), que les compagnies d'assurance rechercheront.

Pour notre part, équipés de scies et de sécateurs, nous avons repris les coupes dans les règles de l'art.

---------------------

Nous prenons ensuite le casse-croûte sur une pente ensoleillée et nous reprenons notre rando vers le haut de la montagne. Malgré un vent froid assez fort je peux marcher nu presque 1 heure ... que ça fait du bien ... mais à la descente je me rahabille chaudement.
Une erreur à une bifurcation, bien qu'ayant fait ce circuit en janvier, nous amène à un cul de sac sur le vresant ombragé d'Aurel. Il est 15 heures passé et pour ne pas risquer de se faire prendre par la nuit sur des sentiers que nous ne connaissont pas, nous rentrons par où nous sommes venus.
Bonne initiative, puisque nous sommes à notre voiture un quart d'heure avant la nuit.

Nous avons encore passé une belle journée dans les montagnes où l'action nous permet de mieux vivre.

Bernard.



        Catégorie        Répertoire         Home1

Rando'(Nue … !) du Relais

Cette randonue du dimanche 21 décembre n'était pas une randonue à 100%, en effet, le temps n'y était pas vraiment propice.
Le soleil était bien là, rayonnant de tous ses éclats autant qu'il le pouvait, mais une bise glaciale s'opposait vivement à lui !

Dsc 0592a

Nous étions pourtant 3, Francis, Stéphane (un camerounais) et moi, à arpenter ce sentier caillouteux qui mène au Relais de Pennes par les crêtes de la montagne d'Aucelon.
Stéphane quitte rapidement le bas alors que j'attends de m'être réchauffé par 15mn de marche active pour me dévêtir totalement … Francis préfèrera rester habillé pour toute la randonnée.
Au fil de notre progression, nous continuons à entretenir ce sentier ouvert en 2007 par notre groupe. Nous coupons les branches qui présentent un danger pour les promeneurs, nous plaçons de nouveaux cairns pour sécuriser le retour vers le parking … mais nous veillons à ne pas créer un boulevard qui amènerait trop de monde car nous souhaitons pouvoir continuer à y pratiquer nos balades en totale nudité. Ce parcours reste très physique et peu de monde l'emprunte sur sa totalité.

Lire la suite

Randonue à Tussac, septembre 2014

J'ai fait cette randonnée en mars 2013, à raquette à neige.
Sous la houlette de Jean-Paul GUIDO, nous étions 11 venus des 4 coins de la France à affronter le froid avec seulement nos chaussures et raquettes et notre sac à dos pour tout vêtement !   Effort de la marche et soleil brillant, nous avions passé une très agréable journée.

Nous faisons à nouveau cette randonnée, ce vendredi 12 septembre 2014 avec Jean-Jaques et Francis, et la compagnie de quelques vautours, mais cette fois sous un soleil bien chaud.

Tussac - Rocher qui abrite le nid de vautours.

Le chemin vient d'être refait. Son assise maintenant bien stable permet aux véhicules d'accéder aux chalets dont certains sont en cours de rénovation … ou en reconstruction car abandonnés depuis de nombreuses années.
Au cours de la montée, nous pouvons observer dans les rochers, un nichoir aménagé pour la réintroduction du vautour Gypaète dans nos montagnes.

Tussac - Arrivée sur le plateau.

Maintenant sur le plateau, nous passons à une quarantaine de mètres, en contre-bas sur notre droite, de quelques ouvriers maçons qui s'affairent à leur tâche et ne remarqueront pas notre nudité.

Tussac - Pâturages de montagne.

Après un été particulièrement pluvieux, les prairies d'un vert éclatant sont parsemées de colchiques qui annoncent le début de l'automne. La colchique contient un poison violent, la colchicine.

Tussac - Dentelles de rochers.

Il est à présent plus de midi et nous choisissons de nous installer au soleil pour manger en face de ce site magnifique. Plusieurs vautours passent au-dessus de nos têtes tout au cours de notre casse-croûte. Nous avons tout notre temps pour les prendre en photo.

Tussac - Un vautour vole au-dessus de nos têtes.
Nous poursuivrons notre randonnée en contournant "La Grande Pigne" par la droite pour dominer plus loin le "Cirque d'Archiane".
 Au fil de nos pas, la forêt se transforme.

Ici, les genévriers pointent leurs branches vers le ciel dissimulant derrière eux quelques chandelles de roche.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Ruisseau d'Aucelon, résurgence l'Autonnière

Le ruisseau d'Aucelon, un trésor de beauté.

Au cours de cet été nous l'avons découvert étape par étape et nous venons enfin de faire la dernière partie.
I
nitialement prévue le 28 septembre et annulée pour route coupée par une course cycliste, puis reportée au 10 octobre que nous n'avons pas pu faire à cause d'un temps pourri, c'est finalement le 2 novembre que nous avons fait cette marche.

Dsc 0514a

L'automne est là, le passage au Col de Pennes montre ses couleurs magnifiques.

Dsc 0515a

Nous garons notre voiture à l'entrée du village d'Aucelon. Juste en face, un tronc d'arbre a été sculpté de façon originale "Mardis d'Aucelon 2013". On peut interpréter ce "A" pour Aucelon ou pour Accueil !
Nous traversons ce joli village entièrement restauré pour ensuite descendre le sentier en lacets serrés jusqu'à la ruine de Moulin de Pennes le Sec.

Ces reports successifs nous amènent à une saison plus froide et humide, tout le parcours est à l'ubac, très encaissé en fond de vallon dont une partie se trouve sous une épaisse couverture d'arbres. Pourtant le soleil était proche mais seulement de l'autre coté du ruisseau à ne jamais vouloir nous atteindre.

Dsc 0519a

Nous longeons le ruisseau sur la rive droite par un chemin bien dégagée sur 500 à 600 mètres, puis nous traversons en rive gauche. Le contraste des couleur donne un aspect magique au paysage qui se déroule devant nous.

Dsc 0521a

L'abondante rosée de la nuit s'est déposée sur les toiles d'araignée en bout de branches des pins et offre une multitude de perles en jeu de lumière.

Dsc 0528a

Les feuilles humides des "Cotonus", rouge pourpre, luisent à la lumière matinale encore rasante.

Dsc 0525a

Nous entrons à présent dans un sous-bois de gigantesques buis très serrés, dont les troncs couverts d'une mousse abondante rendent féérique cet espace qui semble être d'un autre monde pourtant tout près de chez nous. Le dépaysement est total, une certaine émotion s'empare de nous.

Dsc 0530a

La rosée est telle que chaque branche qu'on touche déclenche une véritable pluie sur nos épaules. Nos vêtements sont trempés.

Dsc 0532a

Juste un reflet dans l'eau pour montrer le beau ciel bleu de cette journée !

   … / ...

Lire la suite

Du Col de Cabre au Pilhon

Ce vendredi 10 octobre 2014 nous sommes partis, Francis et moi, du Col de Cabre en direction du Nord, vers le hameau du Pilhon.

Cette sortie était initialement prévue du village d'Aucelon vers la source de Bramevache, mais le ciel très sombre menaçant de fortes pluies  dans ce secteur nous a obligé de partir vers des lieux plus cléments … le Col de Cabre présentait un ciel bien dégagé ce matin.
Mais ça ne sera que partie remise et nous retournerons prochainement vers le magnifique ruisseau d'Aucelon.

C'est donc du parking, face au Relais du col, que nous partons pour une marche de 15 Km.

File0021a

Nous prenons le sentier (GR 91 variante) à gauche du Relais, rapidement la pente s'accentue et malgré la fraicheur matinale je peux me dévêtir après 15 mn de marche. Francis quittera juste sa veste polaire.

File0023a 3File0024a 1

Après un passage rocailleux nous marchons à présent dans un épais tapis de feuilles de hêtres, puis la vue se dégage sur une prairie qui sépare deux arêtes rocheuses curieusement plissées et repliées. Le ciel aussi est tourmenté, les nuages s'étirent, gonflent puis se dissipent, mais le soleil tarde à apparaitre.

File0025c

Un passage sur des rondins métalliques qui interrompt une clôture électrique nous permet de passer, mais sert d'entrave pour un petit troupeau de vaches écossaises. Toujours ces mêmes vaches sans cornes et au poil long tant appréciés en montagne par les éleveurs pour le maintient et l'entretien des pâturages et aussi par les charcutiers pour la qualité de leur viande.

File0027aFile0026a

Un sentier bien marqué traverse les gravelles et l'automne colore les forêts de taches ocres offrant à nos yeux une belle palette de couleurs.

File0028a 1

Vers le Col de Proveyral, nous profitons des quelques rayons d'un soleil d'arrière saison pour faire la pause casse-croûte. Deux souches d'arbre coupées à bonne hauteur nous servent de repose fesses. Alors que Francis finit de se dévêtir, je remets une chemise sur les épaules, toujours frileux au moment du repas.

File0029aFile0030a 1

Nous quittons maintenant le sentier pour prendre un chemin d'exploitation, puis un autre plus large qui nous mène face à quelques maisons au loin. Nous sortons la carte pour savoir où nous nous trouvons. Nous arrivons au hameau du Pilhon, sur la commune de Val Maravel. Et bientôt à l'approche des maisons nous devons nous couvrir.

   … / ...

Lire la suite

Les 3 Becs en tenue de peau

Bien décidés cette fois, car on nous a dit que c'était dur, nous ferons la montagne des 3 Becs.

Comme de coutume c'est nus que nous le ferons, ce lundi 8 septembre 2014, pour éviter la période de vacances et week-end où les pistes sont trop fréquentées. C'est à 5, dont un couple, ce qui n'est malheureusement pas d'usage courant dans notre Diois, que nous partirons du parking du Col de la Chaudière fraichement agrandi. Plusieurs voitures, mais personne … déshabillage immédiat avec la précaution de garder short, paréo ou jupette sur quelques centaines de mètres. 

Dsc 0299bÇa grimpe dur dés le départ. La roche a été taillée en escaliers, les revers d'eau renforcés par des pierres plates, aucune branche ne gène, tout ça pour la sécurité des touristes.

Dsc 0301bCette partie en sous-bois bien aménagée est agréable mais la montée est encore longue et malgré quelques nuages il fait chaud.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Randonue au Canyon de Betton

Les deux Francis, Pascal (l'autre) et moi, partons ce dimanche 24 août vers le canyon de Betton, entre la montagne de Faraud et le Serre de l'Aup.

Sur la carte, un GR suit principalement des pistes forestières, le ruisseau de Betton s'en éloigne entre les montagnes … mais pas de signalisation de cascades ou de canyon ! C'est donc un peu à l'aventure que nous essaierons d'y parvenir.

Nous garons notre voiture sur le parking à l'amorce du chemin qui descend vers la Roanne. Nous l'emprunterons pour remonter ensuite vers le village de Saint Benoit. Nous prenons le chemin à droite juste après le pont sur la route de Saint Nazaire le Désert. Nous passons une ferme qui semble être la plus haute du village et arrivons bientôt devant un panneau de signalisation qui indique "Route dangereuse".
Malgré le balisage qui nous oriente sur cette piste, déjà en tenue de soleil, nous préférons prendre le sentier sur la gauche qui s'enfonce en sous-bois, le long du ruisseau.

P1020838a

Un embranchement sur la droite nous fait hésiter, il semble mener vers un champ labouré puis rejoindre la piste au-dessus. Nous resterons sur le sentier de gauche qui, après avoir franchi un passage à gué aménagé avec des troncs d'arbres, se rétrécit sous une végétation dense.

P1020862a

Peu de chance de rencontrer un public qui ne serait pas favorable à notre tenue le long de cet espace sauvage où nous pouvons randonner en profitant pleinement de la nature. Ce sentier ombragé grimpe fort. Nous pouvons observer, au-dessus de cascades dissimulées au milieu d'une abondante végétation, un rang rocheux en forme de dentelles dressées vers le ciel.

P1020848b

L'un d'eux est percé de deux trous, tels une paire d'yeux qui surveille notre présence insolite.
 

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Nue aux cascades des Archettes

La samedi 26 juillet nous avons fait une randonue aux cascades des Archettes, près de La Charce / Sainte-Marie.

File0005a

Sur le trajet, vers le col de Prémol, nous avons rencontré un étrange attelage !
Un musicien, écologiste avant tout, rejoint, à pieds avec son cheval et sa roulotte, un orchestre se produisant ce Week-end dans un village du Diois.

File0008a

Arrivés au parking, clairière dans un petit bois, seules hôtes à nous accueillir, quelques vaches écossaises curieuses de notre présence.
Personne d'autre ! … Retardé par quelques incidents de parcours, Francis04 n'est pas encore là.

File0011a

Il est presque 11 heures, le soleil brille haut dans le ciel. Profitant de cette attente, nous revêtons notre tenue de peau maintenant bien dorée.

Randonnée déjà faite l'an dernier, nous avons en projet de passer la dernière cascade qui présente une dizaine de mètres d'escalade.
Pour ce besoin, Francis04 à amené une corde de 30 mètres. Francis07, venu de l'Ardèche nous accompagne ... deux Francis, il faut bien les les identifier !

Nous empruntons un sentier encore bien encombré par une végétation abondante qui atteste du peu de fréquentation de ce site. Il faut élaguer à coups de sécateur pour élargir le passage et éliminer les ronces qui pourraient nous blesser.

File0039a 1

Nous arrivons aux cascades, 8 je crois, qu'il faudra franchir avec précautions en cherchant les passages et en s'agrippant souvent avec les mains pour ne pas glisser sur la roche lissée par l'érosion.
Ici une araignée a tendu ses filins … Attention de ne pas détruire cette architecture de funambule nécessaire à sa survie.

File0033b

Les roches calcaires renferment de nombreux fossile, telle cette belle empreinte d'ammonite.
Le bourdonnement des cascades couvre tous les autres bruits, sauf peut-être celui de quelques avions le temps de leur passage à la verticale des falaises.

File0030a

La civilisation industrielle se manifeste aussi par un vieux pneu entrainé par le torent et enroulé autour d'un arbre, ou aussi par quelques gobelets plastique abandonnés que nous emporterons avec nous ... car nous tachons de laisser les lieux propres !

File0035a

Puis un espace ombragé semble nous inviter pour le casse-croûte, mais nous choisirons de le prendre après l'escalade de la dernière cascade, bien que nos estomacs crient famine.

File0040a

Nous l'atteignons maintenant, Francis04 l'escalade en premier à main nue, je le suis immédiatement. Mais Francis07 est hésitant, il n'est pas sûr de lui, nous lui lançons la corde et lui indiquons les ultimes précautions à prendre pour gravir ce passage sans se mettre en danger. "Que c'est haut !" dit-il d'un air ravi en regardant du sommet de ce passage.
La corde encore sur la roche, nous pouvons tranquillement casser la croûte.

Lire la suite

La Brette juillet 2014

Ce dimanche 13 juillet 2014, il est 10 heures passé d'une vingtaine de minutes, nous nous apprêtons à randonner le long du ruisseau de la Brette avec Christophe et Francis.
Nous laissons la voiture sur une zone de stationnement en bordure de la route de Saint Nazaire, puis nous descendons jusqu'au pont de la route d'Aucelon. Nous prenons le sentier sur la droite après le pont qui va nous mener au ruisseau de la Brette. Il faut se frayer un passage au milieux de la végétation qui a abondamment poussée avec les pluies qui n'ont pas cessées ces derniers mois. 
Bien que nous soyons en pleines vacances d'été, il n'y a encore personne. Nous ne tardons pas à nous dévêtir pour profiter de la fraicheur qui tarde à partir.

File0004a

C'est dans le lit du ruisseau que nous progressons, les pieds dans l'eau qui est légèrement troublée par la présence des castors. Une multitude de fines branches flottent encore sur le bord de l'eau, puis sur la berge c'est un gros arbre qu'ils ont abattu pour manger les bourgeons dont ils sont friands.

File0013a

Une fois à droite, une fois à gauche ou au milieu de l'eau, nous sautons avec énergie d'une pierre à l'autre … puis ce sont des rochers de plus en plus énormes qu'il faut franchir ou contourner.

File0022a

La falaise qui maintenant se dresse à la verticale devant nous est impressionnante et à ses pieds nous nous sentons tout petits et impuissants.

File0023a 2

Nous trouvons un large rocher suffisamment plat, mi-ombre, mi-soleil, pour s'installer et manger. Une recharge en énergie et un moment de repos bien mérité après tous ces efforts !
Des voix se font entendre, estimant que les promeneurs qui viennent jusqu'ici en ont vu d'autre, nous restons nus. Pas de problème … quelques mots de courtoisie puis ils poursuivent leur chemin. L'espace le plus pittoresque est ici, ils ne tarderons pas à revenir … puis nous les retrouverons en maillot de bain, plus bas, au retour.

File0025a

Et pourquoi pas une baignade sous une cascade dans ces écumes bouillonnantes, mais attention, on a pas pied !

Lire la suite

Ruisseau de Charens en Rando'Nue, été 2014

Rando'Nue du samedi 21 juin 2014

Découverte du ruisseau de Charens.

Ce ruisseau très encaissé entre les montagnes n'est pas fréquenté, il en résulte un fort encombrement par la végétation et le bois mort qui entrave toute progression.
Pourtant, il devrait nous réserver quelques surprises car le site montagneux qui l'entoure est magnifique.
C'est avec Francis que je part à l'aventure, armés de nos scies et sécateurs pour se frayer un passage.

La végétation est fournie au fond de ce ruisseau.

En partant du lit de la Drôme, il faut déjà traverser un trou d'eau de quelques 90 cm de profondeur, puis nous marchons dans une eau glaciale … une source abondante sort là, au pieds d'un rocher.
Il faut ensuite trouver les passages les plus probables dans une végétation sauvage et dense qui pousse dans une zone de type marécageux. Bien que de multiples passages d'eau serpentent tout autour de nous, il y a en cette saison suffisamment de zones sèches pour progresser sans trop de difficultés.

File0001a

Dans le milieu de cette zone marécageuse, on trouve un distributeur automatique de grains pour la faune sauvage. Un capteur solaire fournit l'énergie nécessaire au mécanisme. Par le piétinement du sol, on peut imaginer le trafic intense des animaux qui trouvent ici une nouriture facile.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

De la cascade de Brochéron à la Courance

Rando'Nue du jeudi 19 juin2014

De la cascade de Brochéron au canyon de la Courance par le balcon de la Roanne.

Une randonue refaite cette année avec Francis, toujours en éprouvant le même bonheur.

Limpidite des eaux printaneres 383a

Le départ en lacets à forte pente nous amène sur le sentier du "Balcon de la Roanne" qui serpente à niveau constant en surplomb de la route et de la rivière Roanne et nous amène à la route des Gleizolles. 

Lire la suite

Randonnée aquatique au ruisseau d'Aucelon

Découverte d'une merveille !

Ce jeudi 26 juin après-midi, nous garons notre voiture à proximité de la première épingle à cheveux de la route d'Aucelon, vers un transformateur EDF.
Par un sentier, nous descendons, Francis, Claude et moi, vers la Roanne. L'eau est légèrement troublée par la présence des castors en amont.

Sur notre droite coule une eau très claire et de température agréable. C'est le ruisseau d'Aucelon. Aucun sentier pour le remonter, nous devons progresser dans l'eau. Dès les quelques premières dizaines de mères, un premier trou, il faut se mettre à l'eau jusqu'à mi-poitrine !

Celà étant, sauf quelques pêcheurs de temps à autres car les truite y sont nombreuses, aucun promeneur ne s'y aventure. Les branches tombent à fleur de l'eau, celles que les castors on laissé car ici ils sont chez eux ... il faut tailler, dégager.

File0017b 1

Le décor est féérique, cette eau cristalline dépose du calcaire en abondance et soude entre elles les pierres et branches mortes immergées. Une abondante mousse verdoyante couvre toutes les pierres rendant la marche particulièrement agréable. Il n'y a pas de limon, la transparence reste parfaite et le dépôt de calcaire rend le fond et les berges plutôt abrasifs limitant le risque de glisser.

Cependant les trous se succèdent, pas le choix, il faut y aller avec de l'eau tantôt au genoux ou tantôt jusqu'au ventre, mais parfois jusqu'aux épaules ... il faut tenir les sacs à dos à bout de bras … ou comme moi, ne pas en avoir ! Nous alternons la fraicheur de l'immersion avec la chaleur que nous trouvons sur les berges et cette sensation est amplifiée par notre nudité que le moindre maillot gâcherait.

File0033a

Un trou plus long et plus profond d'environ 2,5m, ne pouvant nager avec les sacs, nous oblige à se frayer un passage sur le bord. Les castors ont taillé beaucoup de branches restées entremêlées au sol, mais d'autres leur ont servi à bâtir des barrages qui forment des petites cascades ; une plus importante nous arrête, 2 heures que nous progressons dans ce milieu aquatique, il faut revenir avant que la fraicheur arrive.

Au retour, un passage par un parc à cheveaux se dessine sur la gauche. Nos allons l'emprunter pour éviter de s'immerger jusqu'à la poitrine … , ... Aïe ! aïe ! ouille ! aïe ! ... puis quelques nom d'oiseaux qui s'envolent ... , c'est Francis qui a pris son sac à dos dans la cloture électrique et voulant se dégager, le fil s'est enroulé autour de sa jambe, puis de son bras, lui infigeant quelque bonnes décharges !
Nous le suivrons en prenant toutes les précautions pour éviter un tel supplice que nos corps ruisselant d'eau ne ferait qu'amplifier.

File0031a

La fin du parcours sera sans incidents et nous rentrerons chez nous la tête pleine des merveilles de cette balade avec l'envie d'y revenir au cours de l'été.

     À bientôt pour un retour vers ce magnifique ruisseau ... 

Lire la suite

De l'Abbaye de Valcroissant au Comptoir à Moutons

Rando'Nue déjà faite en solitaire il y a quelques années, en partant de Laval d'Aix, au cours de laquelle j'avais pu observer un troupeau de 23 bouquetins sans pouvoir les photographier.

C'est en partant de l'Abbaye de Valcroissant le samedi 7 juin que je découvre cet autre parcours avec Francis … Dommage que nous ne soyons que deux, car cette randonnée a été magnifique avec un grand soleil au rendez-vous.

P1020744a

Un peu avant 10 heures, déjà 10 voitures occupent le parking et nous craignons de rencontrer beaucoup de monde sur le sentier qui monte le long d'un torrent où écume entre les rochers une eau glaciale.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Boucle vers Soubreroche par les Gorges des Gâts

Une randonnée magnifique, ombragée dans les sous-bois de fayards, en surplomb des falaises des Gorges des Gâts.

Émerveillés par ce site très pittoresque où le vert tendre des arbres fraichement en feuilles contraste avec la froideur claire des roches de calcaire, nous avons fait cette balade deux fois consécutives, le jeudi 8 mai et le samedi 17 mai.

P1000670a 1

Partis du petit Pont de Vachère qui enjambe le ruisseau du Gas, en contre-bas de la route, c'est par une succession du 8 lacets que nous gagnons rapidement les hauteurs dominant les falaises de Gorges des Gâts.

Dsc 0124a

La monté étant relativement raide, malgré la fraicheur du matin, nous avons pu nous dévêtir rapidement, et pour certains même dès le petit pont !

Dsc 0125a

Les photos montreront mieux le féérie des paysages que les mots ne pourrons l'expliquer.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Nue, La Pâle ... plateau de Rimon

Pour cette troisième randonnée des vacances de Pâques, le samedi 26 avril, nous sommes 5,
Pascal et Clarisse, Jean-Paul, Francis et moi.

Le parcours, du Col de Pennes vers La Pâle est relativement facile avec deux passages un peu plus délicats au retour.
La montée est ombragée et encore fraiche vers 10 heures. Ce n'est qu'au Col Louis que nous quitterons nos vêtements, puis nous prendrons un sentier mal dessiné sur la gauche qui nous mènera plus loin sur le plateau face à Rimon. Francis avec sa scie et Jean-Paul avec son sécateur en on profité pour faire un bon travail de nettoyage, mais beaucoup reste à faire … nous y reviendrons plus tard avec une pioche pour sécuriser une vingtaine de mètres de terre qui glisse.

La pale 0187

Nous traversons le plateau en diagonale, à vue,  en nous frayant un passage dans une ancienne coupe de bois et passons quelques clôtures avant de regagner une piste forestière. Nous suivons la crête jusqu'en face de Barnave et décidons de prendre le chemin du retour … Jean-Paul doit rentrer sur Nice en soirée.

La pale 1404

Un serpent attire l'attention de Francis. Ce sera la vedette du moment, à la photographier au plus près sous divers angles pour l'identifier. C'est une couleuvre vipérine bien tranquille et inoffensive que nous avons fait fuir dans les broussailles. Reconnaissable à sa tête arrondie et aux pupilles rondes, elle gonfle l'arrière de sa tête et l'aplatie  pour ressembler à une vipère en signe de dissuasion. Elle a de larges écailles frontales alors que la vipère a de petites écailles identiques à celles du reste de son corps. La décoration de sa robe est très variable et n'est pas un critère d'identification. Bien que préférant les espaces aquatiques, on peut la trouver fort loin en montagne.
Les serpents fuient et n'attaquent pas, ils sont protégés dans notre région, il ne faut donc pas les détruire ! Les guêpes sont bien plus dangereuses !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Mixte à Rémuzat

Le respect doit être réciproque entre naturistes et textiles.
Les naturistes doivent veiller à ne pas importuner les textiles
et les textiles doivent admettrent les différences en tolérant les naturistes.
C'est ce que nous avons réalisé avec bonheur lors de cette sortie.
Merci à tous les participants ainsi qu'aux personnes rencontrées.

 

Cet évènement est important car il montre que Naturistes et Textiles (appellation de ceux qui ne sont pas naturistes) cohabitent dans une formidable ambiance où personne ne se pose de question sur la tenue de l'autre, ni même sur son anatomie.
Le naturel est au rendez-vous des comportements !

Cette tolérence réciproque entre randonneurs amène également une meilleure acceptation de notre pratique par les personnes que nous pouvons rencontrer.

Remuzat 364Georges nous à écrit :
Une magnifique et excellente initiative. Enfin se promener dans la tenue que l'on veut selon le principe basique "j'ai froid je m'habille, j'ai chaud je me déshabille".

Et aussi de nombreux autres messages aprouvant notre intiative.

Si cette pratique n'est pas nouvelle, c'est la première fois qu'elle est organisée de façon officielle en France sous la responsabilité d'une association, alors qu'en Allemagne elle est courante et regroupe une plus large proportion de femmes ; là-bas c'est la norme alors que chez nous c'est encore l'exception !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Reychas, le Rio Sourd

Initialement prévue le mardi, cette randonnée a été reportée au mercredi 23 avril pour cause de mauvais temps.

Francis et Marc qui devaient se joindre à nous n'étaient pas disponibles le mercredi, c'est donc seulement avec Pascal, Clarisse et moi que nous avons pu bénéficier de cette belle journée ensoleillée. Après avoir garé votre voiture en bordure du Bez (alt. 746m), rivière aux eaux glaciales, nous prenons peu après 10h 30 la piste qui monte à flanc de montagne. 

P1020550b

Six épingles à cheveux très serrées surplombent presque à la verticale les Gorges des Gât ; les véhicules qui empruntent ce chemin devront y faire plusieurs manoeuvres et bousculent parfois les pierres de bordure qui risquent alors de tomber sur la route en contre-bas.

P1020551b

Puis le chemin maintenant plus linéaire poursuit en pente douce sous la demi-ombre des fayards qui commencent à prendre leurs feuilles.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

À la recherche du rocher percé

Ce jeudi 10 avril nous partons, Francis et moi, à la découverte d'un sentier qui ferait le tour des rochers de Saint Michel et des rochers des Blaches. Le but initial et d'approcher le rocher percé au-dessus de Pennes-le-Sec qui est visible depuis le plateau de Rimon. Mais nous recherchons aussi de beaux parcours accessibles par tous et en famille.

P1020540a

Nous tentons une première approche par un chemin forestier qui prend dans une épingle à cheveux en dessus du col de Pennes, mais il ne nous mène pas loin.

P1020480a

C'est plus bas, sur la route avant Pennes-le-Sec, que nous emprunterons le sentier qui monte vers le site d'escalade de saint Michel. La pente est très raides dans les caillasses qui roulent sous nos pas, nous progressons lentement et marquons des pauses à plusieurs reprises..

P1020486a

Malgré la fraicheur du matin l'effort intense nous réchauffe rapidement et déjà à une centaine de mètres de la route, nous quittons nos vêtements. Arrivés au pied des rochers qui se dressent majestueusement devant nous, je prends quelques photos.

P1020493a

Nous reprenons notre ascension toujours aussi dure au Nord des rochers du Château et arrivons après une heure de marche dans une prairie fleurie et très parfumée qui forme un col. Mi-ombre, mi-soleil et peu venté, cet endroit et idéal pour faire notre pause casse-croûte.

P1020492a

Des tuiles romaines (voir commentaires) émergent des herbes et marquent l'emplacement d'une ancienne construction agricole. Juste en dessous, les agreniers en fleurs (nom occitan du prunelier couramment employé dans la Drôme) marquent probablement les prairies dans lesquelles broutaient les troupeaux de moutons.

P1020502a

Un chêne majestueux en bordure de champ, peut-être planté lors d'un évènement important tel que ça ce pratiquait à l'époque, une naissance ou une fin de guerres, dresse ses branches encore dénudées vers le ciel. Malgré l'isolement de ce lieu, des habitants y vivaient ; par quel chemin y accédaient-ils ?

… / ...

Lire la suite

Raquette Nue à la Servelle de Brette

Samedi 8 mars, Francis, Jacques-Marie et moi sommes bien décidés à chausser les raquettes.

Destination La Servelle de Brette
Le But Saint Genix qui pointe à la même altitude en face de nous et encore bien blanc malgré cette deuxième journée fortement ensoleillée. Décidés à ne pas manquer cette occasion, nous prenons la direction du Col de Pennes sans plus attendre. Du col, nous marquons une halte pour observer l'enneigement et décider quel sera notre point de départ parmi les 3 hypothèses envisagées.

C'est donc du village d'Aucelon que nous partirons.
Le temps de se chausser et de se vêtir chaudement, de fixer les raquettes au sac à dos et nous voilà arpentant une ruelle qui monte vers le haut du village avant de prendre un sentier entre buis, genêts et pierres sèches foulé par les pieds de vaches et abondamment garni de bouses.

Jmfimg 6840

Ces vaches, nous les trouvons un peu plus haut dans un pré. De petite taille, à poils longs et sans cornes, elles sont de race Écossaise, les Highland. Rustiques et robustes, elles contribuent à l'entretient des prairies de montagne, elles produisent une viande de qualité. Nous les retrouverons un peu plus bas au retour ... pour la photo de faille !

Nous arrivons sur une piste forestière, plus large et ensoleillée. Étant réchauffés pas la montée que nous venons de faire et maintenant loin des habitations, nous pouvons nous dévêtir et profiter pleinement de l'accueil que nous offre la nature.

   … / …

Lire la suite

La cascade de La Beaume

De la route, au retour de Aspres-sur-buëch vers le Col de cabre, je viens de repérer une petite cascade dans les rochers qui dominent le village de La Beaume (Hautes Alpes).

Je décide avec Francis, de venir le samedi suivant (15 mars) en reconnaissance d'une randonnée possible.
Nous partons du bas du village et après avoir pris quelques repères sur une carte nous nous dirigeons, après quelques hésitations, vers les maisons hautes à travers les rues qui nous conduisent vers l'église.

P1020443a

Puis un chemin boueux et labouré par les chenilles d'engins de TP monte assez raide. De l'eau sort des talus à de multiples endroits. Et là, surpris, nous arrivons devant une imposante bâtisse partiellement en ruines, étouffée par de gigantesques épicéas ou quelques "piboures" (nom régional du peuplier sauvage qui pousse en milieu très humide). C'est un ancien "Ermitage" en cours de rénovation qui a dû être abandonné depuis fort longtemps.

P1020405a

À présent, alors que nous nous sommes dénudés, nous suivons un sentier ombragé qui monte toujours aussi fort, mais en direction opposée de la cascade. N'ayant pas le choix, nous poursuivons notre avancée. Enfin une épingle à cheveux nous ramène dans la bonne direction, la pente s'adoucie, le soleil devient plus ardent, mais nous sommes beaucoup plus haut que la cascade et nous ne pourrons l'atteindre.

P1020410a

Elle apparait à présent en contre-bas et assez loin. Les photos sont possibles au zoom, en choisissant bien son emplacement et en écartant les branches des arbres. Ça y est, c'est bon après plusieurs clichés et j'ai pu saisir les franges de l'eau emportées par les rafales de vent !

P1020413a

C'est midi, la neige est juste au-dessus de nous sur le sentier qui conduit au col de la Haute Beaume, l'air fraichit. Nous trouvons un coin bien ensoleillé pour casser la croûte.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Montlaur - Pas de la Pousterle

Enfin, 2 jours de soleil consécutif avec un vent particulièrement clément. C'est donc ce dimanche 23 février, avec Francis, Jacques-Marie et moi, que nous partons dans l'espoir de chausser les raquettes sur la montagne d'Aucelon.

Un peu avant 11 heures nous laissons la voiture sur un petit parking vers la plus haute ferme du village. Après un repérage des lieux, pas une âme ne rôde aux alentours et le soleil nous invite à revêtir notre tenue habituelle : Chaussures aux pieds et fringues dans le sac à dos auquel nous accrochons nos raquettes.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Nue, Saint Benoit - Pas de la Pousterle

Après ces quelques journées hivernales et un temps très variable (matinées à -12°C, vent violent, fortes pluies, … ) si l'on ajoute quelques excès alimentaires, je m'empâte comme on dit chez nous.
Heureusement, l'hiver ce sont aussi quelques belles journées ensoleillées et la Météo nous l'annonce pour ce week-end.

La remise en forme est donc prévue ce vendredi sur les pentes bien exposées au dessus de Saint Benoit en Diois.

C'est Alexandre, 26 ans, un nouveau venu dans le groupe, qui le premier annonce sa participation, puis Francis qui travaille le vendredi, donc on décale la sortie au samedi.
Mais la Météo annonce à présent un samedi maussade … retour au vendredi pour cette balade. Jacques-Marie se joint à nous, mais Alexandre annonce forfait, imprévu il doit travailler. C'est seulement à deux que nous pourrons faire cette marche.

C'est vers 10 heures que nous quittons le parking de Saint Benoit (386m), sac à dos et chaudement vêtus par une température qui voisine les 0°C. Nous descendons dans l'ombre vers le pont qui traverse la Roanne avant d'attaquer la montée à travers les vignes bien ensoleillées de la "Selle du Moulin". Un sentier étroit, sur la gauche, parmi les chênes dénudés nous mène au-dessus de la ruine de Daraire. 

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.