Notre blog

Les comptes-rendus de nos sorties vous intéressent ...
Rejoignez nous sur les sentiers pour partager ensemble
les joies de la randonue !

Cliquez sur le titre des articles pour ouvrir le compte-rendu en entier
et pour avoir accès aux commentaires.

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Reychas, le Rio Sourd

Initialement prévue le mardi, cette randonnée a été reportée au mercredi 23 avril pour cause de mauvais temps.

Francis et Marc qui devaient se joindre à nous n'étaient pas disponibles le mercredi, c'est donc seulement avec Pascal, Clarisse et moi que nous avons pu bénéficier de cette belle journée ensoleillée. Après avoir garé votre voiture en bordure du Bez (alt. 746m), rivière aux eaux glaciales, nous prenons peu après 10h 30 la piste qui monte à flanc de montagne. 

P1020550b

Six épingles à cheveux très serrées surplombent presque à la verticale les Gorges des Gât ; les véhicules qui empruntent ce chemin devront y faire plusieurs manoeuvres et bousculent parfois les pierres de bordure qui risquent alors de tomber sur la route en contre-bas.

P1020551b

Puis le chemin maintenant plus linéaire poursuit en pente douce sous la demi-ombre des fayards qui commencent à prendre leurs feuilles.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

À la recherche du rocher percé

Ce jeudi 10 avril nous partons, Francis et moi, à la découverte d'un sentier qui ferait le tour des rochers de Saint Michel et des rochers des Blaches. Le but initial et d'approcher le rocher percé au-dessus de Pennes-le-Sec qui est visible depuis le plateau de Rimon. Mais nous recherchons aussi de beaux parcours accessibles par tous et en famille.

P1020540a

Nous tentons une première approche par un chemin forestier qui prend dans une épingle à cheveux en dessus du col de Pennes, mais il ne nous mène pas loin.

P1020480a

C'est plus bas, sur la route avant Pennes-le-Sec, que nous emprunterons le sentier qui monte vers le site d'escalade de saint Michel. La pente est très raides dans les caillasses qui roulent sous nos pas, nous progressons lentement et marquons des pauses à plusieurs reprises..

P1020486a

Malgré la fraicheur du matin l'effort intense nous réchauffe rapidement et déjà à une centaine de mètres de la route, nous quittons nos vêtements. Arrivés au pied des rochers qui se dressent majestueusement devant nous, je prends quelques photos.

P1020493a

Nous reprenons notre ascension toujours aussi dure au Nord des rochers du Château et arrivons après une heure de marche dans une prairie fleurie et très parfumée qui forme un col. Mi-ombre, mi-soleil et peu venté, cet endroit et idéal pour faire notre pause casse-croûte.

P1020492a

Des tuiles romaines (voir commentaires) émergent des herbes et marquent l'emplacement d'une ancienne construction agricole. Juste en dessous, les agreniers en fleurs (nom occitan du prunelier couramment employé dans la Drôme) marquent probablement les prairies dans lesquelles broutaient les troupeaux de moutons.

P1020502a

Un chêne majestueux en bordure de champ, peut-être planté lors d'un évènement important tel que ça ce pratiquait à l'époque, une naissance ou une fin de guerres, dresse ses branches encore dénudées vers le ciel. Malgré l'isolement de ce lieu, des habitants y vivaient ; par quel chemin y accédaient-ils ?

… / ...

Lire la suite

Raquette Nue à la Servelle de Brette

Samedi 8 mars, Francis, Jacques-Marie et moi sommes bien décidés à chausser les raquettes.

Destination La Servelle de Brette
Le But Saint Genix qui pointe à la même altitude en face de nous et encore bien blanc malgré cette deuxième journée fortement ensoleillée. Décidés à ne pas manquer cette occasion, nous prenons la direction du Col de Pennes sans plus attendre. Du col, nous marquons une halte pour observer l'enneigement et décider quel sera notre point de départ parmi les 3 hypothèses envisagées.

C'est donc du village d'Aucelon que nous partirons.
Le temps de se chausser et de se vêtir chaudement, de fixer les raquettes au sac à dos et nous voilà arpentant une ruelle qui monte vers le haut du village avant de prendre un sentier entre buis, genêts et pierres sèches foulé par les pieds de vaches et abondamment garni de bouses.

Jmfimg 6840

Ces vaches, nous les trouvons un peu plus haut dans un pré. De petite taille, à poils longs et sans cornes, elles sont de race Écossaise, les Highland. Rustiques et robustes, elles contribuent à l'entretient des prairies de montagne, elles produisent une viande de qualité. Nous les retrouverons un peu plus bas au retour ... pour la photo de faille !

Nous arrivons sur une piste forestière, plus large et ensoleillée. Étant réchauffés pas la montée que nous venons de faire et maintenant loin des habitations, nous pouvons nous dévêtir et profiter pleinement de l'accueil que nous offre la nature.

   … / …

Lire la suite

La cascade de La Beaume

De la route, au retour de Aspres-sur-buëch vers le Col de cabre, je viens de repérer une petite cascade dans les rochers qui dominent le village de La Beaume (Hautes Alpes).

Je décide avec Francis, de venir le samedi suivant (15 mars) en reconnaissance d'une randonnée possible.
Nous partons du bas du village et après avoir pris quelques repères sur une carte nous nous dirigeons, après quelques hésitations, vers les maisons hautes à travers les rues qui nous conduisent vers l'église.

P1020443a

Puis un chemin boueux et labouré par les chenilles d'engins de TP monte assez raide. De l'eau sort des talus à de multiples endroits. Et là, surpris, nous arrivons devant une imposante bâtisse partiellement en ruines, étouffée par de gigantesques épicéas ou quelques "piboures" (nom régional du peuplier sauvage qui pousse en milieu très humide). C'est un ancien "Ermitage" en cours de rénovation qui a dû être abandonné depuis fort longtemps.

P1020405a

À présent, alors que nous nous sommes dénudés, nous suivons un sentier ombragé qui monte toujours aussi fort, mais en direction opposée de la cascade. N'ayant pas le choix, nous poursuivons notre avancée. Enfin une épingle à cheveux nous ramène dans la bonne direction, la pente s'adoucie, le soleil devient plus ardent, mais nous sommes beaucoup plus haut que la cascade et nous ne pourrons l'atteindre.

P1020410a

Elle apparait à présent en contre-bas et assez loin. Les photos sont possibles au zoom, en choisissant bien son emplacement et en écartant les branches des arbres. Ça y est, c'est bon après plusieurs clichés et j'ai pu saisir les franges de l'eau emportées par les rafales de vent !

P1020413a

C'est midi, la neige est juste au-dessus de nous sur le sentier qui conduit au col de la Haute Beaume, l'air fraichit. Nous trouvons un coin bien ensoleillé pour casser la croûte.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Stage baliseur à Nyons

Stage de Balisage des 20 et 21 février 2014 avec la CDRP-26, à Nyons
animé par Philipe POIRIER.

Une organisation un peu perturbée par la météo qui a obligée à modifier le planning, mais qui c'est fort bien déroulée, et dans l'ambiance bon enfant des 20 participants et des organisateurs.

Nyons pont roman

Le jeudi matin très pluvieux, après une brève présentation de chaque participant, a été consacré à la théorie du balisage, à la sécurité et à différentes particularité de la règlementation.
Puis à midi, direction le restaurant pour un repas offert par notre Comité Régional de la randonnée pédestre.

Nyons tour randonneLa tour randonne (1280) surmontée de la chapelle Notre Dame de Bon Secours (1863)

Et le soleil de retour l'après-midi nous a permis de passer à l'application pratique du balisage en milieu urbain. Tout le matériel était prêt, peintre rouge et peinture blanche, pinceaux de largeur appropriée, râpe et marteau, astucieusement rangés dans des bidons de 5 litres découpés pour les besoins.
Nous partons du pont Roman en direction du haut de la ville. À chaque carrefour ou bifurcation, Philipe nous explique où placer au mieux pour une bonne visibilité les repères peints ou les auto-colants souvent mieux adaptés en ville. Il insiste fortement sur le débalisage de ce qui et devenu inutile ou mal placé et nous fait remarqué que ce travail et généralement plus long que le balisage proprement dit, mais indispensable pour la cohérence de ce que les randonneurs vont trouver tout au long des chemins.

Sentier ombrage

Le vendredi matin, à nouveau pluvieux, se passe en salle pour expliquer ce qu'est le "projet numérique", sa nécessité, ses implications et les avantage dont les randonneurs bénéficierons. L'accès se fera sur internet, telles les cartes routières aujourd'hui. Les tracés et courbes de dénivelés y seront disponibles, et aussi des photos et points de vue remarquables, les difficultés particulières à chaque passage et de multiples autres renseignements qui ne pourraient être disponibles sur des documents papier. Il faut bien vivre avec son temps et ne pas se laisser distancer !

Laurier thimLes sentiers sont bordés de baies de laurier-thym aux belles couleurs bleu argenté

Après un pique-nique sur "la promenade de la digue" le long des berges de l'Aygues avec le retour du soleil, l'après-midi se passe à l'exercice de balisage en zone boisée dans les collines qui dominent Nyons. Trois groupes se partagent un tronçon différent.

Dsc 6777a

Pour ce qui concerne notre association, il serait préférable que nous empruntions plus les sentiers balisés puisque nous participons à leur entretien, mais aussi pour des questions de sécurité. Nous allons y réfléchir et chercher des solutions adaptées.

Bernard.



        Catégorie         Répertoire        Home1

Insolite ! ... mais pourquoi pas.

Transparente ou non, la chaussure avec des poches !

Insolite, oui certainement ... mais pas dépourvu de sens pratique.

Si la chaussure transparente semble superflue sur les plages de sable fin, alors qu'il fait si bon sentir le sable chaud directement sous ses pieds, les poches peuvent êtres bien utiles pour loger quelques petits objets alors qu'on est totalement nus. À chacun de pouvoir y mettre ce que bon lui semble !

Chaussures

Cette vidéo date un peu puisqu'elle a été tournée en juin 1992, mais je la trouve pertinente.

En randonue, souvent il faut s'arrêter, quitter son sac à dos pour y prendre quelques objets d'usage courant qu'on ne peut garder en permanence à la main. Pour nous, la chaussure de marche est une sécurité, prendre en urgence de quoi se couvrir en cas de rencontre est une nécessité, alors pourquoi pas une poche bien accessible sur la chaussure !
Souvent les sacs à dos ont des petites poches bien pratiques sur la sangle ventrale, mais les guêtres aussi pourraient en être équipées !



        Catégorie         Répertoire         Home1

Montlaur - Pas de la Pousterle

Enfin, 2 jours de soleil consécutif avec un vent particulièrement clément. C'est donc ce dimanche 23 février, avec Francis, Jacques-Marie et moi, que nous partons dans l'espoir de chausser les raquettes sur la montagne d'Aucelon.

Un peu avant 11 heures nous laissons la voiture sur un petit parking vers la plus haute ferme du village. Après un repérage des lieux, pas une âme ne rôde aux alentours et le soleil nous invite à revêtir notre tenue habituelle : Chaussures aux pieds et fringues dans le sac à dos auquel nous accrochons nos raquettes.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Mixte

Je propose aujourd'hui un nouveau concept de la randonnée.

C'est une innovation importante,
qui je le souhaite,
marquera une évolution dans les relation entre humains.

Ce nouveau concept de randonnée,
la randonnée mixte ou Rando'Mixte,
réunit les randonneurs textiles et les randonneurs naturistes
simultanément sur les mêmes sentiers.

Merci à Janick et à son groupe d'accepter cette grande première
que nous allons expérimenter très prochainement.


 

Nos conditions pour randonner à ce jour sont assez restrictives pour éviter les rencontres avec le public, les simples promeneurs du dimanche, les familles avec enfants, et plus généralement tout randonneur fortement vêtu.
Nous cherchons donc à organiser nos sorties :
   -  Plutôt en semaine (moins de monde)
   -  Éviter les week-end et les jours de congés ou les périodes de vacances
   -  Éviter les sentiers balisés, PR, GR, etc. …
   -  Éviter les parcours VTT ou équestres

   -  Prévoir de se couvrir les zones intimes en cas de rencontre inopportune.

Ceci nous oblige à beaucoup de vigilance et nous réduit à souvent emprunter des sentiers secondaires mal entretenus ou parfois à recréer des portions de passages abandonnés. Les propriétaires des parcelles que nous traversons peuvent nous en interdire l'accès.

Pourtant, nous prenons notre licence à la FFRP qui nous accepte dans leur fédération. Nous participons éventuellement au balisage et à l'entretien des chemins de randonnée, ou à d'autres actions associatives.
Alors, pourquoi ces restrictions à notre égard, et ne pas partager harmonieusement, ensemble, les vastes étendues de notre belle région ?

Cette opportunité vient de s'offrir à nous et nous allons l'expérimenter prochainement avec Janick et son groupe de randonneuses et randonneurs.

Le but que nous recherchons :

   -  Éviter de s'isoler pour pratiquer nos randonnées en totale nudité
   -  Une volonté d'intégrer plus largement nos pratiques dans la société
   -  Amener plus de tolérance et de respect mutuel avec les autres randonneurs
   -  Avoir une réelle convivialité et savoir partager nos espaces communs
   -  Nous faire accepter par un plus large public

Les premières réactions à cette proposition :

   -  Réponse de B. GIBERT de l'APNEL : "Bravo, belle initiative"
   -  J.P. GUIDO des Randonneurs Nus de Provence désire participer à cette 1ère expérience
   -  Nos adhérents approuvent
   -  Les amis : "Il fallait oser !"
   -  Action bien vue par la CDRP-26


C'est un évènement qui marquera un élargissement et une progression des pratiques de la randonnée naturiste auprès des autres randonneurs et une meilleure acceptation par le public.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Bienfaits de la marche

La marche, un sport ou plus exactement une activité physique
que chacun peut pratiquer librement en tout lieu.

Tout le monde devrait s'astreindre à marcher, à marcher de façon active, non pas piétiner comme la vie actuelle nous y incite.
Combien de temps restez-vous assis dans la journée, à votre bureau, dans votre voiture, devant votre télévision ? Faites le compte !
Votre dos en souffre, vos fesses se ramolissent, vos muscles s'atrophient, votre sang et votre cerveau manquent d'oxygène, vos veines se chargent de graisse et le coeur en souffre, et même la déprime vous gagne ... Et j'arrête là cette énumération, juste pour vous dire que vous vieillissez mal.

Nul besoin de faire un sport intensif, de battre des records, mais simplement de retrouver un équilibre simple et harmonieux.

La marche est certainement la façon la plus universelle de rester en bonne forme.

Où la pratiquer ?
Dans la rue, à la campagne sur chemins ou sentier, en montagne parmi bois et rocher, le long des plages ou dans l'eau ...

Dans quelles conditions ?
Par beau temps c'est l'idéal. Mais ne redoutez pas un fort vent, la pluie ou la neige, ni les fortes chaleurs.
Simplement adaptez votre équipement aux conditions présentes. La marche doit rester une activité agréable.

Comment ?
Un idéal serait 15 mn par jour, ou 4 heures le Week-end pour entretenir une bonne forme physique.
Seul, en famille, entre amis ou avec une association, peu importe.
Participez à une randonnée de la journée, au pique-nique, à une baignade et à la convivialité d'un groupe.
Observez les multiples aspects de la nature et respectez là.

   ... / ...

Lire la suite

Rando'Nue, Saint Benoit - Pas de la Pousterle

Après ces quelques journées hivernales et un temps très variable (matinées à -12°C, vent violent, fortes pluies, … ) si l'on ajoute quelques excès alimentaires, je m'empâte comme on dit chez nous.
Heureusement, l'hiver ce sont aussi quelques belles journées ensoleillées et la Météo nous l'annonce pour ce week-end.

La remise en forme est donc prévue ce vendredi sur les pentes bien exposées au dessus de Saint Benoit en Diois.

C'est Alexandre, 26 ans, un nouveau venu dans le groupe, qui le premier annonce sa participation, puis Francis qui travaille le vendredi, donc on décale la sortie au samedi.
Mais la Météo annonce à présent un samedi maussade … retour au vendredi pour cette balade. Jacques-Marie se joint à nous, mais Alexandre annonce forfait, imprévu il doit travailler. C'est seulement à deux que nous pourrons faire cette marche.

C'est vers 10 heures que nous quittons le parking de Saint Benoit (386m), sac à dos et chaudement vêtus par une température qui voisine les 0°C. Nous descendons dans l'ombre vers le pont qui traverse la Roanne avant d'attaquer la montée à travers les vignes bien ensoleillées de la "Selle du Moulin". Un sentier étroit, sur la gauche, parmi les chênes dénudés nous mène au-dessus de la ruine de Daraire. 

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Dernière rando de l'année

Aprés quelques jours pluvieux, des journées sombres, nuages bas et épais ou brouillard persistant, invitant à rester bien au chaud au coin de la cheminée, à regarder la télévision ou à surfer sur Internet, ce lundi 30 décembre nous offre un beau ciel bleu, un soleil chaud et un vent tout juste perceptible.

Un beau ciel bleu

C'est le moment d'en profiter, de grimper vers les sommets où la neige craque sous les pieds et le soleil chauffe sa peau à nu pour stimuler par ce contraste tout notre organisme qui pêne à sortir de cet engourdissement hivernal.

C'est après quelques 400 à 500 mètres, éloigné du parking, parmi rochers et buis, réchauffé par une marche active, que je commence à quitter mes vêtements. Merveilleuse sensation du soleil sur tout mon corps libre dans cet environnement tranquille et sauvage. Le cris d'un corbeau brise le silence, 3 vautours planent au dessus de ma tête, des avions tracent de grandes lignes blanches, du Nord vers le Sud, plus haut dans le ciel … puis une ronce vient me griffer le genou.
Plus loin, je m'enfonce en sous-bois, la pente s'accentue fortement, quelque gouttes d'eau tombées des branches glissent sur ma peau, feuilles mortes et neige gelée crissent sous mes pas. Une descente délicate parmi des rochers profondément creusés par l'érosion puis je monte à nouveau avant de me frayer un passage entre les branches serrées des buis qui frottent énergiquement ma peau à nue.

La neige s'épaissie, poudreuse, scintillante …

C'est le passage d'un rocher de quelques 3 mètres auquel il faut s'accrocher avec vigueur avant de traverser une grande zone au milieu des gravelles qui roulent sous les pieds. J'atteins les 1300 mètres, la neige s'épaissie, poudreuse et scintillante sous l'éclat du soleil, je traverse un bois de pins, les branches alourdies par la neige de la veille ploient jusqu'au sol. À mon passage elles se délestent de leur charge blanche sur ma peau brûlante et me donnent un frisson.

Une biche … 3 coups de fusil !

Puis une biche fonce droit vers moi avant d'obliquer vers la droite, les chiens aboient à sa poursuite … 3 coups de fusil, et encore 4 autres retentissent non loin de moi. Inquiété, je lance à pleins poumons quelques "Hoooo !" pour signaler ma présence et je met mon mini paréo autour de la taille.
Le calme étant revenu je poursuis ma marche le long d'un grand champ plat parmi des lavandes abandonnées dont quelques tiges viennent percer la blanche étendue de neige. Tout autour de moi, les chaines de montagnes au loin, éclatent de blancheur comme un reflet du paradis.

L'atmosphère fraichit.

Mais le ciel se voile d'une brume légère, le soleil baisse lentement vers l'horizon, une brise de l'Ouest vient fraichir l'atmosphère. Le retour s'impose à présent et je dois remettre une chemise sur les épaules pour ne pas risquer un coup de froid. Aucune présence humaine n'étant décelable, je ne finirait de me rhabiller qu'au retour à mon véhicule.

Trois heures de randonnée où j'ai mis toute mon énergie, juste perturbé par la présence de quelques chasseurs qui partageaient aussi ces contrées sauvages, je me sens merveilleusement bien avec le désir de découvrir d'autres espaces lors d'une prochaine journée où le soleil sera là pour réchauffer tout mon corps.

N'hésitez pas pour me rejoindre et partager ces moments de bonheurs ... 2014 sera plein de moments fabuleux !

Bernard.



        Catégorie        Répertoire         Home1

Voyeurisme

J' entends souvent dire : "Nous les naturistes, on se regarde dans les yeux" ... Esbroufe !!
Oeil indiscret

Le regard dans les yeux, que signifie-t-il ?
   -   Naturel, il est signe de fanchise, d'honnêteté, mais il peut-être forcé et trompeur
   -   Le regard dans les yeux peut hypnotiser, figer, terrasser son adversaire

Non, les naturistes ne se regardent pas spécifiquement dans les yeux !
   -   Ils regardent d'abord où ils marchent pour éviter tout désagrément ou accident
   -   Leur regard se porte naturellement sur tout leur environnement comme le ferait tout autre individu
   -   Lorsqu'ils regardent une autre personne face à eux, leur vue ne s'arrête pas obstinément sur les parties intimes de leur interlocuteur

Le corps humain dans sa nudité, libéré des contraintes vestimentaires, est beau, comme est beau un paysage qui se déploie devant nous, ou comme sont belles des fleurs. Alors arrêtons les hypocrisies et restons naturels !

Qui sont les voyeurs, où se cachent-ils ?
Petit voyeur  -   D'abord, nous tous. Lorsqu'une personne devant nous est habillée de façon très sexy quiconque cherche à voir, ou à imaginer, au-delà des barrières du vêtement. Moins le vêtement cache, plus la curiosité est exacerbée. Ce n'est que lorsque le corps est totalement dévoilé, et plus encore au sein d'un groupe, que toute concupiscence disparait.
   -   Le voyeur, le vrai, celui qui dérange plus particulièrement les naturistes, c'est celui qui cherche à voir en se cachant derrière des fourrés, qui cherche à prendre des photos insolites (à son sens), à regarder avec des jumelles ou pire, qui se livre à des excitations sexuelles.
   -   C'est celui, généralement seul, qui essaie de se promener dans un espace naturiste en gardant un vêtement, son maillot, ou parfois totalement nu mais que l'on sent mal à laise et qui de toute façon ne peut rester dans ce milieu.
   -   C'est aussi celui qui semble plus détendu, son portable à la main fait semblant de téléphoner mais prend des photos selon des angles bien définis, pour en faire des utilisations on ne peut plus inavouables.

C'est pourquoi, notre association a choisi un naturisme actif au travers de la Randonue afin d'éviter toute dérive. Une saine pratique bien encadrée le long des vallons et sentiers de montagne découragera vite tout voyeur ou exhibitionniste qui auront besoin d'avoir de bonnes jambes pour nous suivre.

Le naturiste, libre de son corps, n'expose pas sa sexualité, mais la garde privée dans son intimité.

Lire la suite

Aucelon - Champ Reygnier

Parcours de reconnaissance : montagne La Servelle de Brette.

Ce mardi 3 décembre, je profite d'une belle journée ensoleillée et sans vent, pour évaluer les difficultés de notre projet de sortie à raquette à neige à La Servelle de Brette.
Il faut rejoindre le village d'Aucelon, 45 minutes pour 19 Km de routes sinueuses très étroites et partiellement enneigées. Le départ se fait du village vers 13h 30mn, à 750m d'altitude, par un sentier qui monte vers l'Est, juste après les maisons les plus hautes.

Vue sur le village d'Aucelon, et au loin, la Montagne des 3 Becs.

Après environ 1200 mètres, le sentier cède la place à une piste forestière en lisière de bois qui oblique progressivement vers le Sud. En léger versant Est et le soleil très bas en cette saison, ses rayons ne filtreront qu'assez peu au travers des branchages. 

Lire la suite

Découvrir le naturisme

La randonue se pratique-t-elle depuis de nombreuses années ?

Déjà dans les années 30, la presse spésialisée montre des naturistes épris de liberté qui arpentaient les coteaux et montagnes lors de leurs randonnées.
La pratique à cette époque était discrette, mais bien réelle. 

°°°°°oooOooo°°°°° 

 

Quelques méthodes pratiques pour devenir naturiste !

Le lien qui suit va vous donner tous les conseils pour aborder la nudité petit à petit et simplement. Si vous n'avez pas encore fait l'expérience du naturisme et que ce mode vie vous tente, cet article vous guidera et vous rassurera par la progressivité de ses suggestions.

Un article facile à lire et agréablement illustré
http://fr.wikihow.com/devenir-naturiste

°°°°°oooOooo°°°°°

   ... / ...

Lire la suite

Exposition insolite

Avec ce temps à ne pas mettre une paire de fesses dehors, cette exposition a permis de diversifier nos activités et de remémorer notre jeunesse.
Les responsables de l'espace de "La Griotte" nous ont ouvert un grand local habituellement destiné à leur entrainement pour les figures d'acrobatie de cirque.

De nombreux objets anciens remis en état par Denis, ou par d'autres artistes aux mains de génie, étaient présentés au coté de sculptures, de collages papier, et de multiples objets insolites.

Ce projecteur DEBRY 16mm date des années 1940, il est toujours fonctionnel. Il nous a permis de projeter, pour la joie des enfants, des dessins animés de Donald, de Laurel et Hardy, … (films muets).
Petit incident tout de même, nous avons voulu passer un film sonore sur le cirque ; au branchement du haut-parleur la salle s'est trouvée plongée dans le noir… !

Machine à vapeur, achetée sur une brocante et rénovée par Denis.

Cette autre maquette de machine à vapeur, réalisée lors de travaux d'atelier de mécanique, est présentée par un autre passionné.

Ces tubulures en acier INOX, rebut de l'industrie, Denis en a fait une sculpture, véritable oeuvre d'art.

Pour rester dans les oeuvres en acier INOX, ne jetez plus vos cuillères, couteaux ou fourchettes … mais comme les gens du cirque, il faut être un peu fakir pour oser s'y assoir dessus !

   … / ...

Lire la suite

Le naturisme de l'extrème

En feuilletant les pages du Web ...

Des skieurs allemands dévalent des pentes vertigineuses, 
mais pas dans n'importe quelle tenue, il sont tout simplement nus !!!  

"Tout est possible … vraiment ?



        Catégorie         Répertoire         Home1

 

Les Carrières Romaines sous la neige

Le temps pluvieux a retardé notre sortie d'une journée, mais ça a été pour le plaisir des yeux, car la neige a recouvert les Hauts Plateaux du Vercors.

pas-de-chabrinel-178a.jpg

Cette neige, nous l'avons trouvée un peu avant le Pas de Chabrinel. La température est en dessous de Zéro et un vent du Nord très fort souffle au dessus de nos têtes, mais perpendiculaire au vallon et nous ne le sentons pas. Seule la vitesse des nuages nous indique sa puissance.

Réchauffés par une marche active, nous avons chaud. Le plus téméraire du groupe, je ne le cite pas! se hasarde à quitter le bas mais pas pour longtemps car le froid augmente avec l'altitude et la bise commence à fouetter les jambes.

Lire la suite

Au hazard sur le Web

 Une expérience naturiste

Pour celles ou ceux qui veulent tenter l'expérience naturiste et qui n'osent pas encore,
Le blog de Éric et Maria
raconte comment une première tentative peut se passer naturellement et en toute simplicité.
Le calme, le bien-être et le bonheur sont au rendez-vous.

Un joli récit qui donne envie d'essayer
Émotions nouvelles
Liberté et découverte de soi


 

Lire la suite

Arrêtons les confusions

Je viens de lire sur le site de "PREMIERE" et de visuliser la vidéo intitulée "Tellement vrai : un faux reportage sur les naturistes ?" ... diffusé précédemment par le magazine Tellement vrai,  sous le titre "Cap d’Agde : un été chez les naturistes", qui fait suite à l'enquête du magazine d'NRJ12.

L'accusation du Nouvel Observateur porte sur la mise en scène d'actrices de films "porno" pour tourner certaines séquences ... Là n'est pas l'important à mon sens.

En fait, ce reportage qui se présentait comme une enquête sur le naturisme n'est autre qu'un reportage sur le libertinage !

Je m'insurge contre cette appellation "Naturisme" usurpée qui qualifie les activités de Cap d’Agde (et bien d'autres lieux aujourd'hui) et qui apporte une confusion inquiétante auprès du public, ce qui dévalorise le respect et les saines pratiques de notre activité.

La définition du naturisme, selon la FFN, qui qualifie son éthique est claire, elle ne s'applique d'aucune façon aux activités du Cap d’Agde. Pour rappel :

« Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement. »

Il devrait être interdit et sanctionné l'utilisation des termes "NATURISME" ou "NATURISTE" pour des activités autres que celles définies ci-dessus. On devrait leur préférer par exemple la dénomination "LIBERTINAGE" ou "LIBERTINS".
Cette confusion actuelle des termes contribue à marginaliser et à dévaloriser nos saines pratiques de la nudité auprès d'une large majorité du public. 

Extrait du blog dont le lien est donné ci-dessous : cap-d-agde.png

C'est à nous, clubs, associations, fédérations de naturisme, de trouver les moyens d'imposer et de faire respecter
la distinction de la paratique du Naturisme qui s'oppose à toute dérives.

Je complète ce billet par un forum interessant trouvé en feuilletant les pages du Web,
je vous invite à lire la suite ... 

Lire la suite

Rando'Nue vers les grottes de Pellebit

Ce samedi 28 septembre, sous un ciel voilé, arrivés à Mensac nous cherchons à nous garer. Nous trouvons un emplacement dans une épingle à cheveux, en sortie du hameau, qui dégage la route. Une dame nous fait signe et vient nous dire que nous sommes sur une propriété privée, mais accepte gentiment que nous y restions jusqu'au soir. Et nous voilà partis avec sac à dos et bâtons de marche.

Après 100 mètres de route, une balise à droite entre les maisons nous indique le départ des sentiers, mais aussi "Parking à 50 mètres" ... mais que nenni, une maison à gauche et le chemin qui monte entre les plantations de noyers, ben pas de parking ! 
Nous passons une barrière ouverte qui marque le départ d'un chemin forestier, et plus loin dans une courbe, le sentier prend la montée. Cette petite côte nous a réchauffés, maintenant loin des habitations, nous quittons nos vêtements pour goûter la fraicheur des sous-bois.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Col de Carabès - La Bâtie des Fonts

Une balade improvisée depuis le Col de Carabès, entre Valdrôme (Drôme) et Serre (Hautes-Alpes). La petite route qui y mène a longtemps été coupée (1936 à 1960) par un glissement de terrain qui détruisit le village de "La Bâtie des Fonts", source de la Drôme.

Nous nous retrouvons au parking du col, en cette mi-septembre le vent du Nord est fort et frais, quelques nuages trainent au-dessus de nos têtes. Deux sentiers partent de part et d'autre de la route, l'un vers le Col de Cabre, l'autre vers l'espace skiable de Valdrôme actuellement en pâturages. C'est ce dernier que nous prenons, il semble mieux exposé au soleil. Bien qu'il n'y ait pas ombre d'un terrien en vue, nous restons chaudement habillés une bonne partie du parcours. Sous l'ombrage de la futaie la rosée persiste malgré le vent, puis arrivés dans une clairière, nous nous allégeons de nos vêtements ; je garde tout de même une chemisette sur les épaules. Nous suivons le PR-63 bien balisé, Col du Charron, Barre des Maurres (1380 m), l'Aup Froid, ...

Bientôt, la station de ski apparait en contre-bas, dominée par de vastes pâturages (domaine skiable). Une zone rocheuse ensoleillée et un peu abritée du vent nous accueille pour la pause casse-croûte, c'est juste midi.

colchique-046s.jpg

De nombreuses fleurs et chardons se mélangent à l'herbe rase laissée par les troupeaux de brebis.

Nous poursuivons vers la crête, sur le coté gauche des pâturages, le bêlement lointain des troupeaux arrive jusqu'à nous. La côte est raides et les jambes lourdes après le repas. Le vent forcit pour devenir violent à l'approche du sommet, il nous fouette vigoureusement la peau à nue. Nulle envie de faire des photos malgré le paysage qui s'offre à nous.
Nous restons quelques minutes, abrités derrière l'arête rocheuse -le puissant ventilateur s'arrête- pour admirer le paysage qui se dessine à nos pieds : Le village de La Piarre, le vallon qui mène à Serre, la vallée du Buëch qui se dissimule derrière les collines et les montagne lointaines que nous ne savons identifier.

Lire la suite

Rando'Nue - La Crête du Jiboui

Ce dimanche 1er septembre 2013, après avoir fait un petit crochet de repérage en voiture vers les majestueux rochers du Vallon de Combeau, nous partons du parking bien habillé avec sac à dos et bâtons de marche. Il est 10 heures passé et il fait plutôt frais !

Direction la Cascade du Sapet, la marche est soutenue pour produire les calories nécessaire. Une dame et sa fille portent de lourds seaux d'eau qu'elles viennent de puiser au ruisseau pour faire boire leurs chevaux dans le parcage juste en dessus. Une brève discussion s'engage. La dame remonte son pantalon et nous fait remarquer qu'il glisse, nous lui indiquons que nous allons bientôt quitter les nôtres, puis je lui donne la carte de notre association. Elle rigole et dit "Je penssais que c'était une blague ...". Nous lui demandons le chemin à prendre pour la Crête du Jiboui, elle nous indique c'est ici en bordure du parc à chevaux et nous précise que nous serons tranquilles.

cascade-du-sapet-956a.jpg

Nous voilà à présent devant la cascade du Sapet que nous découvrons. Son eau écume sur les roches, une première vasque difficilement accessible s'écoule vers une seconde plus petite fermée par un barrage en pierres qui permet d'accéder à un rocher. 

Lire la suite

Rando'Nue Aurel-Combe Motte

Aurel, 9h 45, nous laissons notre véhicule au parking du camping Colombe et nous voilà partis Claude, Francis et moi pour une journée bien chaude.

Aprés avoir traversé le camping qui doit son nom au ruisseau qui le jouxte, nous longeons plusieurs parcelles de vigne fort bien entretenues, nous arrivons sur un petit pont sur le Torrent du Goutat.

torrent-du-goutat-917a.jpg

L'eau vive qui court entre les rochers forme de petites cascades et de minuscules vasques de toute beauté. J'essais de remonter le cours pour prendre quelques photos, mais ma progression est vite gênée par les branchages qui ont été coupés et jetés pèle-mèle créant un désordre infranchissable. C'est dommage car ce lieu sur un parcours de randonnée proche du camping aurait mérité un aménagement soigné.

Reprenant notre marche, nous abordons un sentier qui grimpe fort. Cette montée va être continue, d'abord en sous-bois, puis sous un soleil devenu harassant. Un replat devant une ferme nous fait espérer un peu de répit mais la côte reprend vite. Un 4/4 passe, il porte de parapentistes vers une aire de décollage, nous nous couvrons un instant, hésitons sur la direction à prendre et nous nous engageons dans sa direction sur un chemin caillouteux.

grands-pins-927a.jpg

De grands pins jouant avec ombres et lumière nous protègent un moment de la forte chaleur, des pierres arrachées par les passage répétés du 4/4 obligent à plus d'attention, nous rejetons les plus grosses sur le bas-coté. Le chemin s'arrête dans un pré, un sentier mène un peu plus haut à l'aire de décollage de la Butte de l'Aigle.

parapente-923a.jpg

De jeunes adeptes sont là pour apprendre la technique de vol sous l'oeil attentif d'un moniteur qui les guide avec son talkie-walkie. Le paysage en conte-bas est magnifique, ponctué par des hameaux liés entre eux par les lacés blancs des chemins, les champs de vignes et de colza découpent des rectangles de couleur au milieu des collines vert sombre.

Seul un étroit sentier qui nous semble très improbable monte vers les falaises des Rossilenches, nous devons reprendre la descente avant de poursuivre notre progression le long du ruisseau de Colombe. Une courte halte pour se rafraichir dans un filet d'eau qui nous semble très froide.

planeur.jpg

Un ULM traverse bruyamment le ciel, puis un planeur silencieux et finement dessiné passe à plusieurs reprise au-dessus des falaises, cherchant les ascendants.
Plus loin, nous marquons la pause casse-croûte car l'effort nous a mis l'estomac dans les talons !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Plateau de Solaure et ses grottes

Le plateau de Solaure par le Col du Royer, depuis Montmaur-en-Diois
Un 15 août très particulier !
 

La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Balcons de la Roanne

Un itinéraire très sympa ...

Tout d'abord, la Journée Sans Maillot du 30 juin a été un échec, personne au rendez-vous au bord de la Roanne !
Alors, je me suis baigné, j'ai pris des photos ... et l'après-midi je suis parti un peu à l'aventure.

petite-cascade-534jnsm.jpg

 Je me dirige vers une petite cascade toute proche sur laquelle ne ruisselle plus qu'un mince filet d'eau provenant du ravin de Brochéron. Je dois retourner à ma voiture pour prendre mon sécateur afin de dégager les branches qui obstruent le passage. Une petite vasque s'est creusée au pied de la chutte, mais elle semble très profonde. Deux paliers sont creusés dans la falaise, je peux grimper par le rocher pour atteindre le niveau intermèdiaire, mais après, plus une prise et je ne peu gravir vers le sommet.

brocheron-encrage-657a.jpg

Un encrage dans la paroi permet aux amateurs de canyonning de sécuriser leur descente lors des fortes eaux.

De retour à ma voiture, je pends le petit sentier qui grimpe fort sur la gauche pour devenir peu pentu et ombragé par la suite. Il mène jusqu'à la ferme de Courance sur la route des Gleizolles, il fait partie des Balcons de la Roanne et domine de presque 70 mètres, sur cette partie, la Roanne et la route de Saint Nazaire le Désert.

°°°°°ooOoo°°°°°

La sortie suivante du mardi du 9 juillet, le long du ruisseau d'Aucelon, est annulée en raison du risque important d'orages violents. Elle sera reportée plus tard après un repérage du parcours.

°°°°°ooOoo°°°°°

Ce n'est que le mardi 23 juillet, après quelques jours de repos, que nous reprendrons les randonues, cette fois avec Jacques-Marie
...

Lire la suite

Rando'Nue : La Pâle - Plateau de Rimon

Rando'Nue de ce vendredi 9 août 2013.

Nous étions deux seulement, un peu domage pour cette période de vacances ... même si la planification des balades ne peut se faire qu'en dernière minute à cause du temps incertain !   Le ciel du matin était gris et bas, mais le vent fort particulièrement en crête a poussé les nuages pour laisser un beau soleil l'après-midi.

la-pale-plan.png

Le plan montre le parcours de randonnée qui part du Col de Pennes et qui s'effectue au-dessus des villages de Pennes-le-Sec, Rimon, Barnave et Montmaur-en-Diois.

la-pale-deniveles.png

Lire la suite

La Brette au printemps

Ce jeudi 20 juin, un peu plus de 10 heures, nous sommes 3 à remonter le cours d'eau de la Brette (affluent de la Roanne). Ces eaux claires que nous devons traverser à de multiples reprises, serpentent entre les falaises calcaires.

la-brette-8959a.jpg

Peux après le départ du sentier, encombré par les branches basses qu'aucun trafic n'a encore écartées, malgré la fraicheur du matin nous quittons nos habits pour nous retrouver en tenue d'Adam et Ève. Les feuilles chargées de la pluie de la veille nous mouillent le corps, nous procurant d'agréables sensations inattendues.

fleur-537a.jpg

fleur-563a.jpg


Notre attention se porte sur la multitude de fleurs qui, parmi les herbes hautes, jonchent le sol pour le plaisir de nos yeux. À chaque balade nous découvrons de nouvelles orchidées
(voir aussi notre album photos).

lierre-542a.jpg

Ici, les racines tortueuses d'un lierre s'agrippent à la roche pour chercher plus haut la lumière.
Un peu plus loin, un arbre qui semble être un chêne présente un feuillage étrange ; un lierre gigantesque grimpe jusqu'à la cime, à près de 25 mètres, et offre une cohabitation surprenante. Son tronc, à la base, mesure près de 20 centimètres !

Lire la suite

Balades le long de la Courance

Après une période de fortes pluies, ce jeudi 6 juin le soleil nous accueille de tous ses éclats.

Du regroupement à Vercheny nous prenons la route de la Roanne en direction de Saint Nazaire le Désert, nous passons Saint Benoit puis marquons une halte au tunnel avant de prendre à droite la bifurcation des Gleizoles.
(c'est l'argile, ou terre glaise (ou localement et ancien : gleize), qui a probablement donné le nom du hameau Les Gleizoles) ... voir les commentaires.
Les eaux de la Roanne sont fortes et bouillonnent bruyamment entre les rochers.

La Roanne tumultueuse

Arrivés au parking nous prenons nos chaussures d'eau (pas tous !!!), nous ajustons nos bâtons de marche et endossons nos sacs à dos. C'est avec Françoise et Eric que nous empruntons le petit chemin à droite qui mène au ruisseau. Après le passage d'un ravinement de gros cailloux où nous nous sommes dévêtus, nous entrons en sous-bois.

Sentier envahi par une végétation luxuriante

Là, les branches sont basses chargées de la pluie de la veille, la végétation dense au sol se dresse jusqu'à nos hanches nues. La nuit a été froide et à notre passage nous sommes aspergée de mille gouttelettes dont la fraicheur nous stimule. Ici des buis serrés nous obligent à se courber pour passer, plus loin des branches légères au feuillage vert clair laissent les rayons du soleil nous atteindre.
 Après une, puis deux, puis trois traversées du ruisseau en faisant attention de ne pas glisser sur l'argile et risquer un bain glacé, nous entrons dans une clairière.


Les fleurs aux couleurs vives nous font grâce  de leur beauté, les photos s'imposent.

Orchidée singe (détail)

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Réunion de travail avec le CDRP-26

Invité en tant que président de club, notre association a participé à la réunion de travail du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de la Drôme "CDRP-26".
La rencontre a eu lieu le mercredi  22 mai 2013 au stade Tropenas à Montélimar.

L'ordre du jour était :  
 
Démarches administratives avec le comité, note de frais, délais des remboursements
Vie du comité : commissions de travail
Communication : la lettre du comité, interactions entre associations
Vie des associations : fonctionnement, jours de marche,  manifestions exceptionnelles, communications, relations avec les mairies.
Le balisage : sensibilisation, organisation
Le projet numérique de la FFRP: présentation 
La marche nordique : quels clubs la pratiquent ?
Les formations : leurs nécessités
Rando challenge : souhait de créer cette activité
Questions diverses.
     
Les principaux animateurs étaient :
Le Président de la CDRP-26  : Gilles POTIGNAT
Le Conseiller Technique : Philippe POIRIER
Le Trésorier : Hubert DEFRANCE 
La Responsable Communication : Martine BRENIER
   
De nombreuses questions ont été évoquées et réponses leurs ont été données.
Les points forts ont toutefois été "Le balisage" et "Le projet numérique de la FFRP".
   
Restrictions budgétaires : Les subventions à la création d'associations ont été supprimées.
La demande d'affiliation ayant été effectuée à l'automne 2012, nous bénéficierons tout de même de cette subvention pour la saison 2012 - 2013.
   
La CDRP-26 ne pouvant diffuser leur documentation auprès de tous ses adhérents trop nombreux, c'est aux responsables des associations d'en prendre le relais pour la communiquer auprès de leurs adhérents.
   
Le livre "La Drôme à pieds" édité par le Comité de la Drôme bénéficie de la plus forte vente actuelle.
   
Chaque adhérent peut s'inscrire directement sur le site de la CDRP-26  < http://drome.ffrandonnee.fr >  pour participer à la commission sentiers, au balisage ou aux diverses formations proposées.
   
Les accompagnateurs de randonnées doivent avoir suivi au minimun les formations du Module de Base et des modules SA-1 et SA-2, ou mieux, du Brevet Fédéral.
C'est sous leur responsabilité que les sorties sont effectuées, ils en assurent la sécurité et doivent avoir en permanence dans leur sac à dos une trousse de Première Urgence et la Fiche d'Alerte (et fiche de suivi) en double exemplaire.
Bernard DATO-ACTIS
 


        Catégorie         Répertoire         Home1

Nous les hommes ... en jupe ou paréo !

Lorsque nous randonnons en tenue d'Adam ou d'Ève sur les sentiers de montagne, afin d'éviter tout désagrément avec les personnes rencontrées qui ne partagent pas forcément notre façon d'être, nous sommes tenus de nous couvrir les zones sexuelles.
Avec les beaux jours bien ensoleillés qui approchent, où que l'on soit, les rencontres inattendues deviennent de plus en plus probables et le temps manque pour enfiler un short, un slip de bain ou un pantalon. Bien souvent, les chaussures de marche gênent, il faut les quitter et c'est très long !

capture-d-ecran-2013-04-30-a-07-37-03.png

Selon les circonstances, différents moyens permettent de se couvrir rapidement :
  -   À la plage, la serviette de bain est souvent proche de soi
  -   Lors des sorties hivernales sur la neige, le surpentalon de ski zippé sur toute la hauteur sera le mieux adapté
  -   En toutes circonstances le paréo sera pratique et peut couvrir tout le corps, mais il faudra le sortir du sac à dos
  -   Le pagne se portera noué à la hauteur des hanches
  -   Si c'est naturel pour les femmes, certains hommes optent toutefois pour la jupe ou le kilt.

   … / …

Lire la suite

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.