Notre blog

Les comptes-rendus de nos sorties vous intéressent ...
Rejoignez nous sur les sentiers pour partager ensemble
les joies de la randonue !

Cliquez sur le titre des articles pour ouvrir le compte-rendu en entier
et pour avoir accès aux commentaires.

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Rando'Nues d'avril 2015

Après un premier trimestre 2015 maussade, tant du coté de la météo que de la mobilisation des adhérents pour participer à nos randonnées, avril tarde à démarrer.
 

Le 6 avril, lundi de Pâques, personne ne répond à la proposition de sortie malgré la très belle journée qui s'annonce. Je décide une fois de plus de faire la balade seul.

Dsc 0594a

°°°°oooOooo°°°°

Le mardi 14 avril je fais une randonnée avec un groupe textile du village voisin. 
10 personnes, 6 femmes et 4 hommes tous très sympathiques, avec qui j'ai partagé une belle journée ensoleillée sur la Montagne Chauvet qui surplombe Le Pilhon.

Montagne chauvet 686a

Dsc 0684a

Déjà les anémones nous offraient leurs couleurs vive pour annoncer le printemps alors que la neige est encore bien présente sur les montagnes du Dévoluy.

Anemones a

Dsc 0696a

°°°°oooOooo°°°°

Le samedi 18 avril nous étions 2 à faire le circuit "Combe d'Avril-Combe Brachet depuis les Bouligons. Partis des Tours de Rochebriane, c'est un parcours de 10 Km avec un dénivelé de 460 mètres que nous avons fait, pour revenir par le Marais, empruntant la passerelle en caillebotis.

Dsc 0761a

°°°°oooOooo°°°°

Le samedi 28 avril, accompagnés de Jean-Claude R. qui nous fera une description détaillée des structures géologiques du Diois, et avec la présence de Nathalie et Bernard, 2 nouveaux à l'association, nous visiterons quelques sites remarquables :
Le site géologique de La Charce classé "Unesco". Il présente d'une alternace de calcaires argileux et de lits de marnes, très typique de l'hauterivien vocontien.

Site geologique de la charce 643a

Les Gorges de Pommerol et le magnifique petit village entièrement rénové par un mécène qui a acheté les lieux.

P1000599a 1

La cascade de la Pissarotte sur la commune d'Establet.

Pissarotte 594a

°°°°oooOooo°°°°

 Plusieurs sorties ont été annulées pour diverses raisons, mais nous auront l'occasion de les faire en cours d'année.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Nettoyage de plage à Saint-Aygulf

Ce dimanche 29 mars nous avons participé au nettoyage de la plage naturiste des Esclamandes, à Saint Aygulf.

Une journée organisée par la Fédération Française de Naturisme représentée par Roger Banchereau, par la Fédération de la Randonnée Pédestre et par l'association des Randonneurs Nus de Provence avec JP Guido et nombre de ses adhérents. De nombreux couples étaient présents, et même quelques enfants heureux de se joindre à leurs parents.

Saint Aygulf 003

Arrivé juste après 10 heures, un peu plus de 30 personnes étaient déjà au travail. Après m'être dévêtu et avoir fait trampette dans la belle bleu, je prenais un sac poubelle et me joignais au petit groupe. Il faut dire que la plage semblait propre à comparer de celle que je venais de traverser ... différence évidente entre un espace naturiste et un espace textile !!!
À midi on avait ramassé près de 250 kilos de déchets, la plupart venus du large, parmi lesquels se trouvaient une bouteille de gaz, un pneu de voiture, une bouée, un bidon en tôle rouillée, une planche avec des clous et bien d'autres détritus.

À présent c'est l'heure du casse-croûte, apéritif, cacahuettes, et chacun a apporté ses petits plats que nous avons partagés. L'ambiance était joyeuse malgré le ciel qui se couvre et le vent qui se lève. Le plupart des participants se sont rahabillés car il faisait frisquet.

Saint Aygulf 001

Puis, tente repliée, banderoles enlevées et sacs poubelles rangés derrière les dunes pour le ramassage du lendemain, peu-à-peu la troupe s'est dispersée avec la promesse de se retrouver l'an prochain ou pour d'autres rencontres en cours d'année.

Et comme pour nous narguer, le soleil est revenu alors que chacun reprenait le chemin de son domicile.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

 

Soyez bien dans votre Peau

Si une personne habillée vous dit :
"Je suis bien dans ma peau", ne la coyez pas !

Les vidéos de Gilles illustre superbement les randonnées naturistes. Elles présentent une belle promotion pour un naturisme sain et respectueux.

Toutes ces personnes qui randonnent nues, dans de magnifiques paysages.
Liberté et beauté des corps qui peuvent s'épanouir en pleine nature, quel bonheur suprême pour les adeptes de cette pratique qui ne peut faire que des émules.
Et pour nous naturistes, les corps libérés de leurs contraintes vestimentaires sont tous beaux. Mais c'est la beauté intérieure de ces gens simples qui prime, un accueil chaleureux, pas d'hypocrisie, chacun dans sa créature unique est semblable à l'autre. Tous ces ingrédients qui font que cette vie en harmonie avec la nature est exceptionnelle. Tout devient beauté, du plus petit élément que l'on perçoive au gigantisme et à la diversité de la nature qui nous entoure. 

Tharaux 2010a

Cette vidéo a été supprimée de YouTube.

Bien que certains lieux soient très fréqentés, particulièrement au mois d'août, cet évènement prouve que la cohabitation d'un groupe de naturistes n'est nulement incompatible avec la présence de promeneurs habillés.
Oui, c'est en France, en 2010 !   Alors, dire que la France est en retard par rapport à ses pays voisins pour la pratique de la nudité ... faut pas dire n'importe quoi, comme c'est souvent le cas.

Que les naturistes fassent preuve d'un peu plus de sérénité, qu'ils aient plus confiance en eux, qu'ils se regroupent auprès des associations, et la randonue ne posera plus aucun problème. C'est une activité dynamique, responsable et respectueuse. Il n'y a rien de malsain, bien au contraire !

Que l'être humain est beau lorsqu'il est nu et libre !



Pour compléter cet article, je vous propose de regarder la vidéo suivante diffusée sur "Naturisme TV" :

Parole de jeune naturiste

Une jeune naturiste en toute liberté

C’est son premier sentiment de vacances.
Pas de maillot de bain pour profiter des vagues de l’océan, pas de vêtements qui frottent la peau, le vivre nu s’impose tout naturellement. Se rencontrer entre jeunes est facile, la convivialité règne.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Un adolescent confronté au naturisme

Un film diffusé sur arte en 2009, qui traite d'un comportement naturiste sain et naturel, dont on ne trouve généralement que de courts extraits sur le Net, mais difficile de l'avoir en entier !

Court métrage : La Fonte Des Neiges - 2009 - version complète (26 minutes)

La fonte des neiges

Après de multiples disparitions de ce film sur Internet, je le retrouve à nouveau en version intégrale sur "YouTube".
Merci au réalisateur et aux acteurs de ce court métrage, ainsi qu'à la personne qui la mise en ligne, pour cette superbe réalisation qui illustre bien la philosophie naturiste et les difficultés que les adolescents, et bien d'autres personnes, peuvent éprouver pour s'intégrer dans cet univers ... alors qu'il ne tient qu'à un fil pour franchir le pas et découvrir liberté et bonheur de vivre.

Lire la suite

Le naturisme … Pourquoi pas vous ?

De plus en plus de Français jugent que le naturisme c'est bien … pour les autres !
Et pourquoi ne serrait-ce pas bien pour vous aussi ?

Laissez vivre votre corps, ne l'emprisonnez pas !


Au-delà de la pudeur engendrée par notre éducation judéo-chrétienne que beaucoup évoquent, je pense qu'il s'agit plutôt du "qu'en dira-t-on" (1) que vous redoutez tant :
     Quel sera le jugement de mon patron s'il apprend que je suis naturiste ? … ne va-t-il pas me licencier !
     Je suis commerçant, j'exerce une profession libérale … mes clients vont fuir !
     Et la famille … je vais droit au blâme !
     Quant aux amis ou collègues de travail … combien de questions embarrassantes ou de moqueries vais-je subir ?
Ce sont les craintes que l'on peut fréquemment entendre, mais jamais : ma religion …

Non, absolument rien de tout ça, les autres sont comme vous avec les mêmes doutes … ou alors, mais vous ne le savez pas, ils font peut-être partie de la grande famille des naturistes.
Chut !!! faut pas le dire, gardons notre bonheur pour nous.

Vous viendait-il à l'esprit de dissimuler certaines de vos activités telles que : Faire du ski, jouer au basket, pratiquer la natation, faire votre jogging, jouer à la pétanque ou tapper une belote, vous jouez peut-être du violon ?
Non, certainement pas et vous en parlez sans retenue à vos amis … alors, pourquoi ne pas en faire autant lorsqu'il s'agit de naturisme !

Mais, lentement, les pratiques et les mentalités évoluent, la nudité se banalise sur les plages, au bord des rivières et sur les sentiers. On n'a plus honte, on est fier de cette pratique saine et valorisante qui protège notre bonne santé, disons le.
On sort des "camps", des espaces naturistes réservés souvent trop rigides, on veut s"évader vers plus d'espace et de liberté.


Et la randonue ?
Charens 533C'est un excellent moyen de communiquer avec la nature, plus près des éléments, dans la convivialité d'un petit groupe d'amis. On s'accoutume aux gouttes de rosée encore fraiches qui tombent sur notre peau, on acquiert vite le réflexe de ne plus se griffer aux branches épineuses, on n'hésite plus au plaisir du bain froid sous une petite cascade de montagne.
Puis l'effort de la marche dans des lieux escarpés tient éloignés tous les esprits pervers et déviants qui abandonneront vite.

Évidemment, plus on se libère de ses contraintes  psychologiques, plus confiant en soi, meilleure est notre comportement lors de rencontres avec des "textiles".
Partager un même espace, échanger nos idées dans le respect, chacun dans la tenue qu'il préfère, c'est une tolérance merveilleuse qui marque une évolution positive de notre société qui a bien besoin de se réveiller face aux pressions médiatiques mercantiles.


Des témoignages nous parviennent :
     "Lors d'une randonnée naturiste, nous avons rencontré d'autres randonneurs, nous avons échangé quelques propos et nous avons même marché un moment ensemble"
     Au cours de nos randonnées, lors de rencontres où nous sommes restés nus, le dialogue s'établit, on nous propose de nous prendre en photo ensemble, on nous interroge, on nous félicite ...

Nous n'avons pas encore la liberté de nos voisins allemands à propos de la nudité publique que beaucoup d'entre nous envient.

Forum allemagnomaxExtrait d'une discussion sur le Forum de "AllemagnOmaX"

Mais soyons patients, les choses évoluent même si la France accuse un certain retard par rapport à ses voisins.
Nul besoin de changer la loi contre l'exhibition sexuelle qui ne nous concerne pas vraiment, alors que la jurisprudence  s'adapte à nos pratiques.
C'est l'état d'esprit de nos chers concitoyens qui doit s'accoutumer à une nudité naturelle et décomplexée et ne pas faire l'amalgame avec la sexualité qui doit rester strictement du domaine privée de chacun.

Le naturiste, qu'il soit randonneur ou adepte de la plage et de la bronzette, laisse son emplacement propre après son passage, il veille à ne pas détériorer la nature mais à la protéger, il préserve sa santé et veille à une alimentation équilibrée, il reste discret pour ne pas gêner les autres.
Le naturisme n'est pas une activité, mais peut s'appliquer aux activités les plus diverses, bricoler à la maison, faire son jardin … et aussi des activités plus professionnelles, le vigneron nu dans sa vigne ou les emplois tourisme dans les centres naturistes.
Hé oui ! l'Agence pour l'Emploi propose des postes dans des structures naturistes où la nudité est obligatoire, c'est bien réel, n'en soyez pas surpris.

Bernard.


(1) - Le "qu'en dira-t-on" est l'âme des médiocres, des oasifs qui n'ont rien d'autre à faire que de bavasser !



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

 

Christiane LECOCQ nous a quitté ...


la Fédération Française de Naturisme a le regret de vous faire part
du décès de Christiane Lecocq à l'âge de 103 ans.
Décédée ce mercredi 24 décembre 2014.

Christiane 10897055 620544888050192 1189433233947450844 n

Une grande dame du naturisme,
belle figure et mémoire du Naturisme

De l'audace et du courage, Christiane Lecocq n'en manquait pas
<< Osez, osez l'initiative et n'abandonnez jamais >>
disait-elle.


         Catégorie         Répertoire         Home1

Soleil de janvier

La Météo annonce une journée printanière pour ce samedi 10 janvier, 7 à 16°C sans vent et avec un ciel sans nuages.

Personne n'a répondu à l'annonce de cette sortie, c'est dommage car cette journée est exceptionnelle en cette saison. Mais je ne veux pas manquer cette occasion de profiter pleinement d'un soleil radieux, c'est donc seul que je ferai cette balade.

Treize heures tout juste passée, j'arrive au Col de Pennes, personne … et l'air est doux. Je peux me mettre immédiatement en tenue d'Adam et j'attaque la montée sac à dos et chaussures de marche aux pieds. L'atmosphère est des plus agréable qu'il soit, c'est un réel bonheur, bonheur bien nécessaire pour ne pas tomber dans la psychose des évènements tragiques de ces derniers jours qui ont vu la décapitation de l'hebdomadaire "Charlie Hebdo" par un groupe terroriste … Quelle lâcheté de s'attaquer, Kalachnikov en main à des hommes sans armes, honte à ces fanatiques.

Entre les buis et parmi la rocaille, la montée est raide … Dur, dur, dur, il faut éliminer les excès alimentaires de ces dernières semaines, le soleil frappe de tous ses rayons que la roche de calcaire blanc réverbère, la sueur sur mon front coule jusque dans mes yeux. Qui osera dire qu'il faut être fou pour se balader nu en hiver, que le froid doit être insupportable ! Rien de ces idées préconçues, ou simple prétexte pour ne pas dire "Je n'oserai jamais". Ah ! cette satanée pudeur bien Française.

Je commence à bien connaitre ce sentier avec ces points de vue magnifiques : Les vallonnements de la montagne qui ondule d'Aucelon à Brette et joue entre ombres et lumière, la vallée de la Roanne qui coule vers la montagne des 3 Becs, de l'autre coté, la vallée de la Drôme dominée par le majestueux massif du Glandasse et plus au loin la chaine du Dévoluy coiffée de blanc. La falaise, parfois à moins d'un mètre sur ma gauche est impressionnante, elle domine de 50 mètres le forêts de pins ou de hêtres et laisse apparaitre par tronçons la route qui monte en lacets vers le col. Le village de Barnave passe progressivement dans l'ombre froide de l'hiver alors que la crête brûle encore au soleil.

Je continue à placer quelques cairns et à élaguer quelques branches pour faciliter le repèrage du chemin, sans toucher aux passages serrés sous les buis qui ajoutent de la fééerie à ce parcours. Bien que relativemnt physique, l'accès ne nécessite aucun équipement spécial et est praticable même par les enfants sous la stricte surveillance de leurs parents. Ne pas s'éloigner du sentier, sous le risque de se trouver bloqué au milieu d'un tailli impénétrable ou au bord d'un rang rocheux infranchissable et fréquent dans cette zone.

Bonne balade à tous,
et mieux encore, venez nous rejoindre.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

 

Montagne de Saint Benoit

Sortie du vendredi 26 décembre 2014, montagne de Saint Benoit.

Après avoir laissé notre véhicule vers le pont de la Roanne, au bas du village, Francis et moi prenons le chemin qui longe la rivière vers l'aval. Encore dans l'ombre avec un vent glacial, nous restons chaudement habillés. Bientôt au soleil, nous montons vers la ruine de Daraire que nous contournons, puis nous grimpons droit à travers la végétation pour rejoindre un sentier un peu au-dessus. Maintenant réchauffé je met mes vêtement dans mon sac à dos.

Un sentier étroit à faible pente et bien dégagé se déroule devant nous. La progression est agréable.

---------------------

Branches coupees

Cependant, de nombreuses branches ou arbustes ont été coupés en dépit du bon sens et présentent un danger pour les randonneurs en cas d'écart involontaire. (Branches coupées à hauteur du visage, à la verticale du cheminement !).

Arbustes coupes

De nombreux jeunes pins ont été étêtés entre 30 cm et 80 cm du sol en bordure du sentier …
Si vous faites une chute le visage vers le sol, au mieux ce sera quelques égratignures, mais vous pouvez vous blesser à un oeil et le perdre !

La montagne par sa nature présente des dangers, n'en créez pas de supplémentaires.

Coupez si nécessaire les arbustes au ras du sol et les branches aux ras des troncs ou suffisamment loin du passage. Mieux vaut une branche qui gène qu'une branche qui peut blesser.
La personne qui à pratiqué ces coupes était probablement de bonne volonté, mais dans le doute du bien fondé de ses actions, mieux vaut s'abstenir.

La Fédération Française de la Randonnée Pédestre organise des stages de balisage et d'entretien des sentiers de randonnée qui sont gratuits pour ses licenciés.
D'autre part, en cas d'accident, la responsabilité de l'accompagnateur sera recherchée en premier lieu et si elle n'est pas engagée, ce sera la responsabilité d'un intervenant tiers, (propriétaire des lieux ou toute personne ayant généré un danger volontaire ou involontaire), que les compagnies d'assurance rechercheront.

Pour notre part, équipés de scies et de sécateurs, nous avons repris les coupes dans les règles de l'art.

---------------------

Nous prenons ensuite le casse-croûte sur une pente ensoleillée et nous reprenons notre rando vers le haut de la montagne. Malgré un vent froid assez fort je peux marcher nu presque 1 heure ... que ça fait du bien ... mais à la descente je me rahabille chaudement.
Une erreur à une bifurcation, bien qu'ayant fait ce circuit en janvier, nous amène à un cul de sac sur le vresant ombragé d'Aurel. Il est 15 heures passé et pour ne pas risquer de se faire prendre par la nuit sur des sentiers que nous ne connaissont pas, nous rentrons par où nous sommes venus.
Bonne initiative, puisque nous sommes à notre voiture un quart d'heure avant la nuit.

Nous avons encore passé une belle journée dans les montagnes où l'action nous permet de mieux vivre.

Bernard.



        Catégorie        Répertoire         Home1

Rando'(Nue … !) du Relais

Cette randonue du dimanche 21 décembre n'était pas une randonue à 100%, en effet, le temps n'y était pas vraiment propice.
Le soleil était bien là, rayonnant de tous ses éclats autant qu'il le pouvait, mais une bise glaciale s'opposait vivement à lui !

Dsc 0592a

Nous étions pourtant 3, Francis, Stéphane (un camerounais) et moi, à arpenter ce sentier caillouteux qui mène au Relais de Pennes par les crêtes de la montagne d'Aucelon.
Stéphane quitte rapidement le bas alors que j'attends de m'être réchauffé par 15mn de marche active pour me dévêtir totalement … Francis préfèrera rester habillé pour toute la randonnée.
Au fil de notre progression, nous continuons à entretenir ce sentier ouvert en 2007 par notre groupe. Nous coupons les branches qui présentent un danger pour les promeneurs, nous plaçons de nouveaux cairns pour sécuriser le retour vers le parking … mais nous veillons à ne pas créer un boulevard qui amènerait trop de monde car nous souhaitons pouvoir continuer à y pratiquer nos balades en totale nudité. Ce parcours reste très physique et peu de monde l'emprunte sur sa totalité.

Lire la suite

Christian LÉGER

Condoléances tardives.


Je viens de découvrir cet article, oui Christian LÉGER nous a quitté au beau milieu de l'été laissant un vide énorme dans cette grande famille que sont les naturiste. Cet homme dynamique et courageux, au sourire quelque peu fripon attire la sympathie. Mais on lui doit un élargissement des pratiques naturistes en France.

 

http://www.apnel.fr/forum/viewtopic.php?id=791



La meilleure reconnaissance que nous lui devons sera que chacun poursuive son oeuvre en intégrant plus largement le naturisme sous ces multiples aspects dans notre pays. Plus de liberté avec le respect d'autrui est une chose essentielle qui manque dans notre société technologique actuelle dont le Dieu est la consommation outrancière.


        Catégorie         Répertoire         Home1

 

Randonue à Tussac, septembre 2014

J'ai fait cette randonnée en mars 2013, à raquette à neige.
Sous la houlette de Jean-Paul GUIDO, nous étions 11 venus des 4 coins de la France à affronter le froid avec seulement nos chaussures et raquettes et notre sac à dos pour tout vêtement !   Effort de la marche et soleil brillant, nous avions passé une très agréable journée.

Nous faisons à nouveau cette randonnée, ce vendredi 12 septembre 2014 avec Jean-Jaques et Francis, et la compagnie de quelques vautours, mais cette fois sous un soleil bien chaud.

Tussac - Rocher qui abrite le nid de vautours.

Le chemin vient d'être refait. Son assise maintenant bien stable permet aux véhicules d'accéder aux chalets dont certains sont en cours de rénovation … ou en reconstruction car abandonnés depuis de nombreuses années.
Au cours de la montée, nous pouvons observer dans les rochers, un nichoir aménagé pour la réintroduction du vautour Gypaète dans nos montagnes.

Tussac - Arrivée sur le plateau.

Maintenant sur le plateau, nous passons à une quarantaine de mètres, en contre-bas sur notre droite, de quelques ouvriers maçons qui s'affairent à leur tâche et ne remarqueront pas notre nudité.

Tussac - Pâturages de montagne.

Après un été particulièrement pluvieux, les prairies d'un vert éclatant sont parsemées de colchiques qui annoncent le début de l'automne. La colchique contient un poison violent, la colchicine.

Tussac - Dentelles de rochers.

Il est à présent plus de midi et nous choisissons de nous installer au soleil pour manger en face de ce site magnifique. Plusieurs vautours passent au-dessus de nos têtes tout au cours de notre casse-croûte. Nous avons tout notre temps pour les prendre en photo.

Tussac - Un vautour vole au-dessus de nos têtes.
Nous poursuivrons notre randonnée en contournant "La Grande Pigne" par la droite pour dominer plus loin le "Cirque d'Archiane".
 Au fil de nos pas, la forêt se transforme.

Ici, les genévriers pointent leurs branches vers le ciel dissimulant derrière eux quelques chandelles de roche.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Les Zo'é et autres peuples primitifs

Vous êtes nombreux à visionner la vidéo sur le peuple Zo'é

La première question : Vivent-ils complètement nus ?
Oui, de toute évidence, loin des frustrations que nous impose la société dite moderne, la nudité leur est naturelle.
Et le floutage de leur zone sexuelle que certaines émissions TV ou certains sites pratiquent, est à mon sens une atteinte à leur dignité, un non respect de leur mode de vie bien plus sain que sont les nôtres.
Mais regardons au-delà de cette apparence qui peu choquer certains esprits puritains, quel bonheur de vivre ils peuvent nous transmettre.

Nous, peuples dits civilisés, ne sommes nous pas sur une Tour de Babel prête à s'effondrer où nombreux voudraient  atteindre d'autres sommets de leur gloire et où la violence est partout autour de nous ?
Pourtant les Zo'é sont sur un autre sommet plus rond, plus doux, plus calme … peut-être le sommet du bonheur !
Ils savent vivre pleinement le moment présent en harmonie avec la nature qui les entoure.

Le Paradis existe, nous l'avons rencontré
Le texte ci-dessous est extrait du Blog "Fondation Nicola HULOT pour la Nature et l'Homme"

"Et nous réalisons combien de liens nous avons sacrifiés à la notion de possession.

On mesure l'outrance de notre sociéte standardisée, basée sur le pouvoir, la compétition, le rendement et l’accumulation.

On prend conscience à travers eux de l'absurdité de notre quotidien, régi par la satisfaction de nos désirs matériels, confondant plaisir et bonheur, oubliant que l'ombre de la convoitise, c'est la frustration, et que l'ombre du plaisir, c'est la douleur."

Lire le texte dans son intégralité : < http://www.fondation-nicolas-hulot.org/blog/le-paradis-existe-nous-l-avons-rencontre >

Un autre site "Planète GAÏA" traite du même sujet : < http://planete.gaia.free.fr/animal/homme/ethno/zoe.amazonie.html >

D'autres peuples tels les Kamayura ont gardé leur authenticité, alors que d'autres, souvent sous la pression des religieux, évoluent vers une société dite moderne.

Qu'en est-il de notre civilisation moderne ?

Je vous propose de lire : < Les moeurs actuelles sont-elles plus mauvaises qu'autrefois ? >
Il y a je pense matière à réflexion et à prendre conscience de l'impasse dans laquelle notre société est engagée.

Nous, Naturistes, serions nous en train d'établir un compromis entre ces deux extrêmes, sous l'aspect premier de la nudité, mais vers plus de tolérance, plus de respect de son prochain et vers la protection de la nature qui nous entoure ?
Est-il préférable d'être nu dans la sérénité d'une nature préservée, plutôt que de rester passivement dans la violence d'une société qui nous dépasse ?

Alors disons que nous sommes Naturistes, ne nous cachons plus sous de faux prétextes et prônons nos valeurs de sincérité.

Bernard.



        Catégorie         Répertoire         Home1

Le Nu sur 'vimeo', harmonie du corps avec la nature

J'ai regroupé sur cette page des vidéos qui montrent l'acceptation de son corps, de sa nudité dans un contexte décomplexé et respectueux. Regarder ces vidéos ne peut que vous familiariser avec votre propre corps, ne pas en avoir honte mais oser le libérer.
Art, poésie, bien-être, respect sont des constituants du bonheur de vivre nu.

Loin des pratiques sexuelles, le naturisme amène un bien-être incontestable, un sentiment de liberté retrouvée, mais il procure aussi une émotion fortement sensuelle qui s'harmonise parfaitement avec une nature préservée.

Assumer sa nudité, s'est libérer son corps et son esprit, c'est renforcer son "Moi intérieur", c'est afficher sa personnalité débarrassée des tabous du paraitre.
Le naturiste veille à sa santé, gère une alimentation plus saine, accepte ses différences avec autrui, respecte la nature pour un meilleur équilibre. Il ne se laisse pas berner par la surabondance outrageuse des publicités qui n'ont d'autre but que de pousser à la consommation.

Le naturisme c'est aussi une vie en communauté où chacun participe par son implication personnelle au travers des activités les plus variées à la démocratisation d'une pratique de la nudité saine et respectueuse.



   … / …

Lire la suite

Ruisseau d'Aucelon, résurgence l'Autonnière

Le ruisseau d'Aucelon, un trésor de beauté.

Au cours de cet été nous l'avons découvert étape par étape et nous venons enfin de faire la dernière partie.
I
nitialement prévue le 28 septembre et annulée pour route coupée par une course cycliste, puis reportée au 10 octobre que nous n'avons pas pu faire à cause d'un temps pourri, c'est finalement le 2 novembre que nous avons fait cette marche.

Dsc 0514a

L'automne est là, le passage au Col de Pennes montre ses couleurs magnifiques.

Dsc 0515a

Nous garons notre voiture à l'entrée du village d'Aucelon. Juste en face, un tronc d'arbre a été sculpté de façon originale "Mardis d'Aucelon 2013". On peut interpréter ce "A" pour Aucelon ou pour Accueil !
Nous traversons ce joli village entièrement restauré pour ensuite descendre le sentier en lacets serrés jusqu'à la ruine de Moulin de Pennes le Sec.

Ces reports successifs nous amènent à une saison plus froide et humide, tout le parcours est à l'ubac, très encaissé en fond de vallon dont une partie se trouve sous une épaisse couverture d'arbres. Pourtant le soleil était proche mais seulement de l'autre coté du ruisseau à ne jamais vouloir nous atteindre.

Dsc 0519a

Nous longeons le ruisseau sur la rive droite par un chemin bien dégagée sur 500 à 600 mètres, puis nous traversons en rive gauche. Le contraste des couleur donne un aspect magique au paysage qui se déroule devant nous.

Dsc 0521a

L'abondante rosée de la nuit s'est déposée sur les toiles d'araignée en bout de branches des pins et offre une multitude de perles en jeu de lumière.

Dsc 0528a

Les feuilles humides des "Cotonus", rouge pourpre, luisent à la lumière matinale encore rasante.

Dsc 0525a

Nous entrons à présent dans un sous-bois de gigantesques buis très serrés, dont les troncs couverts d'une mousse abondante rendent féérique cet espace qui semble être d'un autre monde pourtant tout près de chez nous. Le dépaysement est total, une certaine émotion s'empare de nous.

Dsc 0530a

La rosée est telle que chaque branche qu'on touche déclenche une véritable pluie sur nos épaules. Nos vêtements sont trempés.

Dsc 0532a

Juste un reflet dans l'eau pour montrer le beau ciel bleu de cette journée !

   … / ...

Lire la suite

Expérimentation, à Cheval Nu

Une belle expérience à l'initiative de Jean-Paul Guido qui anime les activités des Randonneurs Nus de Provence,

Chenal nu

Faire du cheval Nu, quellle drôle d'idée ...
mais pourquoi pas avec ces beaux chevaux de trait !

Si toutes les activités d'eau "Nues" sont naturelles, certains pratiquent l'escalade, le ski, le parapente, le saut en chute libre et bien d'autres sports en tenue de peau, alors oui pour le cheval aussi.

Le naturisme n'est pas le simple fait de se mettre nu et de s'allonger sur une plage pour avoir un joli bronzage, ce n'est que la partie visible de l'iceberg qui cache toute une philosophie de vie qui favorise l'intégration de l'être humain au plus proche de la nature. Le respect de soi et de son environnement en est l'une des clés essentielles.
L'acceptation de sa nudité librement partagée avec un groupe renforce son estime de soi et offre un moment de vérité qui redonne un sens, une spiritualité à la vie.

Lire la suite

Femmes et randonue

Lors des Randonues en Belgique, les femmes sont bien présentes.
Elles sont même parfois plus nombreuses que les hommes !
Malgré la règlementation assez stricte du naturisme,
diverses associations organisent des randonues sécurisées.

En Allemagne, chacun fait comme il veut …
campagne, forêt, bord de rivière,
ou même en ville et dans les jardins publics
la nudité y est admise et non sanctionnée.
La randonue y est largement pratiqué en famille.

Dans de nombreux pays d'Europe, la nudité simple n'est pas considérée comme un délit,
elle n'y est pas sanctionnée.
Les diverses activités naturistes s'y pratiquent en famille.

Michele 03a1

En France, pays des libertés … cocorico !!!
pourquoi tant de restrictions ?
Ces restrictions seraient-elles uniquement dans la tête des gens empreints de religiosité prônant  la pudeur ?
Pourtant, à quelques restrictions près,
le naturisme y est parfaitement légal.
Du Nord au Sud, de nombreuses associations proposent des randonnées en totale nudité,
offrant une bonne sécurité à leurs adhérents.
Mais la nudité reste interdite en ville ou tout lieu public.


 

Lire la suite

Se promener seul en totale nudité !

Cette année encore des personnes ont été vues se promenant seules en totale nudité, en des lieux non autorisés ou ne bénéficiant pas d'une tolérance, et hors structure légale.

Je cite pour mémoire :
Un homme seul sur un sentier en sous-bois, ne s'est pas couvert et n'a adressé mot en passant devant une famille avec enfants.
Un homme entièrement nu promenant son chien le long d'une route très fréquenté.
Un homme nu aussi faisant du VTT sur un chemin le long d'une voie ferrée.
Puis deux hommes se sont retrouvés au Commissariat de Police, l'un étant relâché un peu plus tard.

Au titre de l'article 222-32 du code pénal qui laisse un certain flou, ces comportements peuvent être assimilés à de l'exhibition sexuelle et donc répréhensibles.
Bien que Policiers et Juges se montrent généralement plus cléments, ceux qui prennent ce risque n'engagent que leur propre responsabilité.
En cas de dépôt de plainte de la part de quelqu'un qui ne tolère pas votre nudité, vous aurez à subir des mois de procédure judiciaire.

Notre rôle se limite à informer. Nous ne pourrons nullement soutenir des individus qui se comportent ainsi.

Nous recommandons de pratiquer le naturisme dans les centres agréés, sur les plages tolérées, auprès des associations déclarées qui garantissent la légalité de cette pratique, et hors des espaces publics.

Un groupe constitué d'hommes, de femmes et d'enfants sera toujours mieux accepté.

En randonue, en groupe non déclaré, il sera toujours préférable que chacun ait sa licence à la FFN ou à la FNI et éventuellement une carte d'adhésion à une ou plusieurs associations naturistes. Mais la garantie de l'impunité n'est pas totale !

À lire également l'article "Randonue" sur Wikipédia.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Du Col de Cabre au Pilhon

Ce vendredi 10 octobre 2014 nous sommes partis, Francis et moi, du Col de Cabre en direction du Nord, vers le hameau du Pilhon.

Cette sortie était initialement prévue du village d'Aucelon vers la source de Bramevache, mais le ciel très sombre menaçant de fortes pluies  dans ce secteur nous a obligé de partir vers des lieux plus cléments … le Col de Cabre présentait un ciel bien dégagé ce matin.
Mais ça ne sera que partie remise et nous retournerons prochainement vers le magnifique ruisseau d'Aucelon.

C'est donc du parking, face au Relais du col, que nous partons pour une marche de 15 Km.

File0021a

Nous prenons le sentier (GR 91 variante) à gauche du Relais, rapidement la pente s'accentue et malgré la fraicheur matinale je peux me dévêtir après 15 mn de marche. Francis quittera juste sa veste polaire.

File0023a 3File0024a 1

Après un passage rocailleux nous marchons à présent dans un épais tapis de feuilles de hêtres, puis la vue se dégage sur une prairie qui sépare deux arêtes rocheuses curieusement plissées et repliées. Le ciel aussi est tourmenté, les nuages s'étirent, gonflent puis se dissipent, mais le soleil tarde à apparaitre.

File0025c

Un passage sur des rondins métalliques qui interrompt une clôture électrique nous permet de passer, mais sert d'entrave pour un petit troupeau de vaches écossaises. Toujours ces mêmes vaches sans cornes et au poil long tant appréciés en montagne par les éleveurs pour le maintient et l'entretien des pâturages et aussi par les charcutiers pour la qualité de leur viande.

File0027aFile0026a

Un sentier bien marqué traverse les gravelles et l'automne colore les forêts de taches ocres offrant à nos yeux une belle palette de couleurs.

File0028a 1

Vers le Col de Proveyral, nous profitons des quelques rayons d'un soleil d'arrière saison pour faire la pause casse-croûte. Deux souches d'arbre coupées à bonne hauteur nous servent de repose fesses. Alors que Francis finit de se dévêtir, je remets une chemise sur les épaules, toujours frileux au moment du repas.

File0029aFile0030a 1

Nous quittons maintenant le sentier pour prendre un chemin d'exploitation, puis un autre plus large qui nous mène face à quelques maisons au loin. Nous sortons la carte pour savoir où nous nous trouvons. Nous arrivons au hameau du Pilhon, sur la commune de Val Maravel. Et bientôt à l'approche des maisons nous devons nous couvrir.

   … / ...

Lire la suite

Les 3 Becs en tenue de peau

Bien décidés cette fois, car on nous a dit que c'était dur, nous ferons la montagne des 3 Becs.

Comme de coutume c'est nus que nous le ferons, ce lundi 8 septembre 2014, pour éviter la période de vacances et week-end où les pistes sont trop fréquentées. C'est à 5, dont un couple, ce qui n'est malheureusement pas d'usage courant dans notre Diois, que nous partirons du parking du Col de la Chaudière fraichement agrandi. Plusieurs voitures, mais personne … déshabillage immédiat avec la précaution de garder short, paréo ou jupette sur quelques centaines de mètres. 

Dsc 0299bÇa grimpe dur dés le départ. La roche a été taillée en escaliers, les revers d'eau renforcés par des pierres plates, aucune branche ne gène, tout ça pour la sécurité des touristes.

Dsc 0301bCette partie en sous-bois bien aménagée est agréable mais la montée est encore longue et malgré quelques nuages il fait chaud.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Comportement Naturiste

Aujourd'hui le naturisme change de face, les campings (ou camps, terme péjoratif) se vides ou ferment. Dans les grandes structures, le béton remplace les espaces sauvages, la piscine jouxte le lac ou la rivière aux eaux limpides, on y trouve tous les équipements de confort urbain, les textiles y ont de plus en plus accès et les soirées se terminent tard.
Trop de monde et d'agitation, on sort de la ville pour retrouver la même ambiance trépidante, juste les soucis professionnels en moins !

Dsc 0378b

Alors rien d'étonnant si les naturistes, les vrais, ceux qui aiment la nature et son calme, ceux qui aiment les découvertes proches de chez eux, ceux qui aiment une amitié saine et sincère, s'évadent au bord des rivières, dans les bois ou les collines, en petits groupes pour trouver le calme et la sérénité.

Le naturiste ne s'expose pas ! mais il n'a pas honte.
Le naturiste vit sa nudité pour son bien-êtres, son propre bonheur.
Même s'il essaie de convaincre, c'est pour partager, mais il n'impose pas.
Sa nudité est saine et naturelle.

Si lors de nos premières randonnées nous étions très vigilants, au moindre bruit ou indice de la présence de quelqu'un, nous nous couvrions rapidement. Notre précipitation portait à croire que nous étions en faute et nous faisait passer pour des pervers. Nos randonnées se pratiquaient en semaine et loin des sentiers touristiques bien balisés.

Nous ne pouvions éviter tous les autres pratiquants de la nature. Lors de l'apparition soudaine d'une personne au détour d'un sentier étroit ou l'encombrement d'une végétation épaisse, nous n'avions que le choix d'un bonjours courtois. Souvent même, le dialogue s'instaurait entre nous et parfois nous faisions un brin de chemin ensemble. Certains, pris au dépourvu, ont juste manifesté une réticence légère en tournant la tête, en faisant une grimace ou en évoquant la présence supposée d'enfants. Mais aucun heurt !

Généralement nous expliquons notre démarche, les bien-faits de notre pratique sur la santé,
et la constitution d'une association qui légalise notre activité.

Puis progressivement nous avons organisé des sorties les week-end ou jours de congé pour satisfaire ceux qui travaillent. Puisque, nous sommes affiliés à la "Fédération Française de la Randonnée Pédestre", pourquoi ne pas emprunter les sentiers de randonnée balisés ? ... ce que nous avons fait.
Évidemment, les rencontres avec les textiles se sont multipliées, toujours dans la courtoisie malgré notre nudité que nous n'avons pas toujours pu cachée.
Certains nous proposent de nous prendre en photo, avec notre appareil, pour que nous soyons tout le groupe sur le cliché.

   ... / ...

Lire la suite

Randonue au Canyon de Betton

Les deux Francis, Pascal (l'autre) et moi, partons ce dimanche 24 août vers le canyon de Betton, entre la montagne de Faraud et le Serre de l'Aup.

Sur la carte, un GR suit principalement des pistes forestières, le ruisseau de Betton s'en éloigne entre les montagnes … mais pas de signalisation de cascades ou de canyon ! C'est donc un peu à l'aventure que nous essaierons d'y parvenir.

Nous garons notre voiture sur le parking à l'amorce du chemin qui descend vers la Roanne. Nous l'emprunterons pour remonter ensuite vers le village de Saint Benoit. Nous prenons le chemin à droite juste après le pont sur la route de Saint Nazaire le Désert. Nous passons une ferme qui semble être la plus haute du village et arrivons bientôt devant un panneau de signalisation qui indique "Route dangereuse".
Malgré le balisage qui nous oriente sur cette piste, déjà en tenue de soleil, nous préférons prendre le sentier sur la gauche qui s'enfonce en sous-bois, le long du ruisseau.

P1020838a

Un embranchement sur la droite nous fait hésiter, il semble mener vers un champ labouré puis rejoindre la piste au-dessus. Nous resterons sur le sentier de gauche qui, après avoir franchi un passage à gué aménagé avec des troncs d'arbres, se rétrécit sous une végétation dense.

P1020862a

Peu de chance de rencontrer un public qui ne serait pas favorable à notre tenue le long de cet espace sauvage où nous pouvons randonner en profitant pleinement de la nature. Ce sentier ombragé grimpe fort. Nous pouvons observer, au-dessus de cascades dissimulées au milieu d'une abondante végétation, un rang rocheux en forme de dentelles dressées vers le ciel.

P1020848b

L'un d'eux est percé de deux trous, tels une paire d'yeux qui surveille notre présence insolite.
 

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Nue aux cascades des Archettes

La samedi 26 juillet nous avons fait une randonue aux cascades des Archettes, près de La Charce / Sainte-Marie.

File0005a

Sur le trajet, vers le col de Prémol, nous avons rencontré un étrange attelage !
Un musicien, écologiste avant tout, rejoint, à pieds avec son cheval et sa roulotte, un orchestre se produisant ce Week-end dans un village du Diois.

File0008a

Arrivés au parking, clairière dans un petit bois, seules hôtes à nous accueillir, quelques vaches écossaises curieuses de notre présence.
Personne d'autre ! … Retardé par quelques incidents de parcours, Francis04 n'est pas encore là.

File0011a

Il est presque 11 heures, le soleil brille haut dans le ciel. Profitant de cette attente, nous revêtons notre tenue de peau maintenant bien dorée.

Randonnée déjà faite l'an dernier, nous avons en projet de passer la dernière cascade qui présente une dizaine de mètres d'escalade.
Pour ce besoin, Francis04 à amené une corde de 30 mètres. Francis07, venu de l'Ardèche nous accompagne ... deux Francis, il faut bien les les identifier !

Nous empruntons un sentier encore bien encombré par une végétation abondante qui atteste du peu de fréquentation de ce site. Il faut élaguer à coups de sécateur pour élargir le passage et éliminer les ronces qui pourraient nous blesser.

File0039a 1

Nous arrivons aux cascades, 8 je crois, qu'il faudra franchir avec précautions en cherchant les passages et en s'agrippant souvent avec les mains pour ne pas glisser sur la roche lissée par l'érosion.
Ici une araignée a tendu ses filins … Attention de ne pas détruire cette architecture de funambule nécessaire à sa survie.

File0033b

Les roches calcaires renferment de nombreux fossile, telle cette belle empreinte d'ammonite.
Le bourdonnement des cascades couvre tous les autres bruits, sauf peut-être celui de quelques avions le temps de leur passage à la verticale des falaises.

File0030a

La civilisation industrielle se manifeste aussi par un vieux pneu entrainé par le torent et enroulé autour d'un arbre, ou aussi par quelques gobelets plastique abandonnés que nous emporterons avec nous ... car nous tachons de laisser les lieux propres !

File0035a

Puis un espace ombragé semble nous inviter pour le casse-croûte, mais nous choisirons de le prendre après l'escalade de la dernière cascade, bien que nos estomacs crient famine.

File0040a

Nous l'atteignons maintenant, Francis04 l'escalade en premier à main nue, je le suis immédiatement. Mais Francis07 est hésitant, il n'est pas sûr de lui, nous lui lançons la corde et lui indiquons les ultimes précautions à prendre pour gravir ce passage sans se mettre en danger. "Que c'est haut !" dit-il d'un air ravi en regardant du sommet de ce passage.
La corde encore sur la roche, nous pouvons tranquillement casser la croûte.

Lire la suite

La Brette juillet 2014

Ce dimanche 13 juillet 2014, il est 10 heures passé d'une vingtaine de minutes, nous nous apprêtons à randonner le long du ruisseau de la Brette avec Christophe et Francis.
Nous laissons la voiture sur une zone de stationnement en bordure de la route de Saint Nazaire, puis nous descendons jusqu'au pont de la route d'Aucelon. Nous prenons le sentier sur la droite après le pont qui va nous mener au ruisseau de la Brette. Il faut se frayer un passage au milieux de la végétation qui a abondamment poussée avec les pluies qui n'ont pas cessées ces derniers mois. 
Bien que nous soyons en pleines vacances d'été, il n'y a encore personne. Nous ne tardons pas à nous dévêtir pour profiter de la fraicheur qui tarde à partir.

File0004a

C'est dans le lit du ruisseau que nous progressons, les pieds dans l'eau qui est légèrement troublée par la présence des castors. Une multitude de fines branches flottent encore sur le bord de l'eau, puis sur la berge c'est un gros arbre qu'ils ont abattu pour manger les bourgeons dont ils sont friands.

File0013a

Une fois à droite, une fois à gauche ou au milieu de l'eau, nous sautons avec énergie d'une pierre à l'autre … puis ce sont des rochers de plus en plus énormes qu'il faut franchir ou contourner.

File0022a

La falaise qui maintenant se dresse à la verticale devant nous est impressionnante et à ses pieds nous nous sentons tout petits et impuissants.

File0023a 2

Nous trouvons un large rocher suffisamment plat, mi-ombre, mi-soleil, pour s'installer et manger. Une recharge en énergie et un moment de repos bien mérité après tous ces efforts !
Des voix se font entendre, estimant que les promeneurs qui viennent jusqu'ici en ont vu d'autre, nous restons nus. Pas de problème … quelques mots de courtoisie puis ils poursuivent leur chemin. L'espace le plus pittoresque est ici, ils ne tarderons pas à revenir … puis nous les retrouverons en maillot de bain, plus bas, au retour.

File0025a

Et pourquoi pas une baignade sous une cascade dans ces écumes bouillonnantes, mais attention, on a pas pied !

Lire la suite

Ruisseau de Charens en Rando'Nue, été 2014

Rando'Nue du samedi 21 juin 2014

Découverte du ruisseau de Charens.

Ce ruisseau très encaissé entre les montagnes n'est pas fréquenté, il en résulte un fort encombrement par la végétation et le bois mort qui entrave toute progression.
Pourtant, il devrait nous réserver quelques surprises car le site montagneux qui l'entoure est magnifique.
C'est avec Francis que je part à l'aventure, armés de nos scies et sécateurs pour se frayer un passage.

La végétation est fournie au fond de ce ruisseau.

En partant du lit de la Drôme, il faut déjà traverser un trou d'eau de quelques 90 cm de profondeur, puis nous marchons dans une eau glaciale … une source abondante sort là, au pieds d'un rocher.
Il faut ensuite trouver les passages les plus probables dans une végétation sauvage et dense qui pousse dans une zone de type marécageux. Bien que de multiples passages d'eau serpentent tout autour de nous, il y a en cette saison suffisamment de zones sèches pour progresser sans trop de difficultés.

File0001a

Dans le milieu de cette zone marécageuse, on trouve un distributeur automatique de grains pour la faune sauvage. Un capteur solaire fournit l'énergie nécessaire au mécanisme. Par le piétinement du sol, on peut imaginer le trafic intense des animaux qui trouvent ici une nouriture facile.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

De la cascade de Brochéron à la Courance

Rando'Nue du jeudi 19 juin2014

De la cascade de Brochéron au canyon de la Courance par le balcon de la Roanne.

Une randonue refaite cette année avec Francis, toujours en éprouvant le même bonheur.

Limpidite des eaux printaneres 383a

Le départ en lacets à forte pente nous amène sur le sentier du "Balcon de la Roanne" qui serpente à niveau constant en surplomb de la route et de la rivière Roanne et nous amène à la route des Gleizolles. 

Lire la suite

Randonnée aquatique au ruisseau d'Aucelon

Découverte d'une merveille !

Ce jeudi 26 juin après-midi, nous garons notre voiture à proximité de la première épingle à cheveux de la route d'Aucelon, vers un transformateur EDF.
Par un sentier, nous descendons, Francis, Claude et moi, vers la Roanne. L'eau est légèrement troublée par la présence des castors en amont.

Sur notre droite coule une eau très claire et de température agréable. C'est le ruisseau d'Aucelon. Aucun sentier pour le remonter, nous devons progresser dans l'eau. Dès les quelques premières dizaines de mères, un premier trou, il faut se mettre à l'eau jusqu'à mi-poitrine !

Celà étant, sauf quelques pêcheurs de temps à autres car les truite y sont nombreuses, aucun promeneur ne s'y aventure. Les branches tombent à fleur de l'eau, celles que les castors on laissé car ici ils sont chez eux ... il faut tailler, dégager.

File0017b 1

Le décor est féérique, cette eau cristalline dépose du calcaire en abondance et soude entre elles les pierres et branches mortes immergées. Une abondante mousse verdoyante couvre toutes les pierres rendant la marche particulièrement agréable. Il n'y a pas de limon, la transparence reste parfaite et le dépôt de calcaire rend le fond et les berges plutôt abrasifs limitant le risque de glisser.

Cependant les trous se succèdent, pas le choix, il faut y aller avec de l'eau tantôt au genoux ou tantôt jusqu'au ventre, mais parfois jusqu'aux épaules ... il faut tenir les sacs à dos à bout de bras … ou comme moi, ne pas en avoir ! Nous alternons la fraicheur de l'immersion avec la chaleur que nous trouvons sur les berges et cette sensation est amplifiée par notre nudité que le moindre maillot gâcherait.

File0033a

Un trou plus long et plus profond d'environ 2,5m, ne pouvant nager avec les sacs, nous oblige à se frayer un passage sur le bord. Les castors ont taillé beaucoup de branches restées entremêlées au sol, mais d'autres leur ont servi à bâtir des barrages qui forment des petites cascades ; une plus importante nous arrête, 2 heures que nous progressons dans ce milieu aquatique, il faut revenir avant que la fraicheur arrive.

Au retour, un passage par un parc à cheveaux se dessine sur la gauche. Nos allons l'emprunter pour éviter de s'immerger jusqu'à la poitrine … , ... Aïe ! aïe ! ouille ! aïe ! ... puis quelques nom d'oiseaux qui s'envolent ... , c'est Francis qui a pris son sac à dos dans la cloture électrique et voulant se dégager, le fil s'est enroulé autour de sa jambe, puis de son bras, lui infigeant quelque bonnes décharges !
Nous le suivrons en prenant toutes les précautions pour éviter un tel supplice que nos corps ruisselant d'eau ne ferait qu'amplifier.

File0031a

La fin du parcours sera sans incidents et nous rentrerons chez nous la tête pleine des merveilles de cette balade avec l'envie d'y revenir au cours de l'été.

     À bientôt pour un retour vers ce magnifique ruisseau ... 

Lire la suite

De l'Abbaye de Valcroissant au Comptoir à Moutons

Rando'Nue déjà faite en solitaire il y a quelques années, en partant de Laval d'Aix, au cours de laquelle j'avais pu observer un troupeau de 23 bouquetins sans pouvoir les photographier.

C'est en partant de l'Abbaye de Valcroissant le samedi 7 juin que je découvre cet autre parcours avec Francis … Dommage que nous ne soyons que deux, car cette randonnée a été magnifique avec un grand soleil au rendez-vous.

P1020744a

Un peu avant 10 heures, déjà 10 voitures occupent le parking et nous craignons de rencontrer beaucoup de monde sur le sentier qui monte le long d'un torrent où écume entre les rochers une eau glaciale.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Boucle vers Soubreroche par les Gorges des Gâts

Une randonnée magnifique, ombragée dans les sous-bois de fayards, en surplomb des falaises des Gorges des Gâts.

Émerveillés par ce site très pittoresque où le vert tendre des arbres fraichement en feuilles contraste avec la froideur claire des roches de calcaire, nous avons fait cette balade deux fois consécutives, le jeudi 8 mai et le samedi 17 mai.

P1000670a 1

Partis du petit Pont de Vachère qui enjambe le ruisseau du Gas, en contre-bas de la route, c'est par une succession du 8 lacets que nous gagnons rapidement les hauteurs dominant les falaises de Gorges des Gâts.

Dsc 0124a

La monté étant relativement raide, malgré la fraicheur du matin, nous avons pu nous dévêtir rapidement, et pour certains même dès le petit pont !

Dsc 0125a

Les photos montreront mieux le féérie des paysages que les mots ne pourrons l'expliquer.

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Nue, La Pâle ... plateau de Rimon

Pour cette troisième randonnée des vacances de Pâques, le samedi 26 avril, nous sommes 5,
Pascal et Clarisse, Jean-Paul, Francis et moi.

Le parcours, du Col de Pennes vers La Pâle est relativement facile avec deux passages un peu plus délicats au retour.
La montée est ombragée et encore fraiche vers 10 heures. Ce n'est qu'au Col Louis que nous quitterons nos vêtements, puis nous prendrons un sentier mal dessiné sur la gauche qui nous mènera plus loin sur le plateau face à Rimon. Francis avec sa scie et Jean-Paul avec son sécateur en on profité pour faire un bon travail de nettoyage, mais beaucoup reste à faire … nous y reviendrons plus tard avec une pioche pour sécuriser une vingtaine de mètres de terre qui glisse.

La pale 0187

Nous traversons le plateau en diagonale, à vue,  en nous frayant un passage dans une ancienne coupe de bois et passons quelques clôtures avant de regagner une piste forestière. Nous suivons la crête jusqu'en face de Barnave et décidons de prendre le chemin du retour … Jean-Paul doit rentrer sur Nice en soirée.

La pale 1404

Un serpent attire l'attention de Francis. Ce sera la vedette du moment, à la photographier au plus près sous divers angles pour l'identifier. C'est une couleuvre vipérine bien tranquille et inoffensive que nous avons fait fuir dans les broussailles. Reconnaissable à sa tête arrondie et aux pupilles rondes, elle gonfle l'arrière de sa tête et l'aplatie  pour ressembler à une vipère en signe de dissuasion. Elle a de larges écailles frontales alors que la vipère a de petites écailles identiques à celles du reste de son corps. La décoration de sa robe est très variable et n'est pas un critère d'identification. Bien que préférant les espaces aquatiques, on peut la trouver fort loin en montagne.
Les serpents fuient et n'attaquent pas, ils sont protégés dans notre région, il ne faut donc pas les détruire ! Les guêpes sont bien plus dangereuses !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Rando'Mixte à Rémuzat

Le respect doit être réciproque entre naturistes et textiles.
Les naturistes doivent veiller à ne pas importuner les textiles
et les textiles doivent admettrent les différences en tolérant les naturistes.
C'est ce que nous avons réalisé avec bonheur lors de cette sortie.
Merci à tous les participants ainsi qu'aux personnes rencontrées.

 

Cet évènement est important car il montre que Naturistes et Textiles (appellation de ceux qui ne sont pas naturistes) cohabitent dans une formidable ambiance où personne ne se pose de question sur la tenue de l'autre, ni même sur son anatomie.
Le naturel est au rendez-vous des comportements !

Cette tolérence réciproque entre randonneurs amène également une meilleure acceptation de notre pratique par les personnes que nous pouvons rencontrer.

Remuzat 364Georges nous à écrit :
Une magnifique et excellente initiative. Enfin se promener dans la tenue que l'on veut selon le principe basique "j'ai froid je m'habille, j'ai chaud je me déshabille".

Et aussi de nombreux autres messages aprouvant notre intiative.

Si cette pratique n'est pas nouvelle, c'est la première fois qu'elle est organisée de façon officielle en France sous la responsabilité d'une association, alors qu'en Allemagne elle est courante et regroupe une plus large proportion de femmes ; là-bas c'est la norme alors que chez nous c'est encore l'exception !

   La suite de ce billet est réservée aux adhérents de l'association des MNVR ...

Lire la suite

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.