Notre blog

Les comptes-rendus de nos sorties vous intéressent ...
Rejoignez nous sur les sentiers pour partager ensemble
les joies de la randonue !

Cliquez sur le titre des articles pour ouvrir le compte-rendu en entier
et pour avoir accès aux commentaires.

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Le magnifique Ruisseau d'Aucelon

Quatre marcheurs au départ de la rando, ce samedi 3 août, et c’était les mêmes que pour la randonnée dans le torrent d’Arnayon le mois dernier.

Après l’acheminement en voiture depuis Vercheny le départ se fait après le pont sur la Roanne au lieu-dit du Colombier. Autour du pont toutes les places de parking sont déjà prises, on est toujours en saison touristique, même si la température est devenue un peu plus raisonnable.

On suit un peu la route goudronnée en sens inverse, puis on prend le sentier qui descend vers l’eau. A peine quelques pas plus tard on se déshabille à l’abri des regards et on reste ainsi jusqu’à la fin de la balade : on n’aura vu personne pendant tout le trajet.

On arrive sur le bord de la Roanne, et quelques mètres en amont on trouve le ruisseau d’Aucelon (1) qui s’y jette. On commence à le suivre, le niveau de l’eau est assez bas. Un peu plus loin le ruisseau est carrément à sec, au point où Bernard suggère d’aller se promener plutôt dans les Gorges de la Roanne. Personne n’est vraiment pour, il y a certainement plein de monde là-bas et on était venu pour une randonue tranquille.

On continue donc, ce qui s’avère être une bonne décision. Quelques centaines de mètres plus loin on retrouve de l’eau, et il y en aura à souhait pour le reste de la randonnée. Ce ruisseau est complètement différent du torrent d’Arnayon (ma seule référence ...) : Complètement limpide, des cailloux soudés par des dépôts de calcaire et avec une bonne adhérence. Ce qui ne veut pas dire que j’avance plus vite, les autres doivent m’attendre régulièrement.

19v4990a

Le passage n’est pas toujours aisé, à cause de la végétation. Bernard a apporté le matos (sécateurs et scie) et coupe ce qui gêne, aidé par Julien. Je dois avouer que moi-même je n’ai rien fait, mais je tiens mes bâtons, sans lesquels je perdrais vite l’équilibre. Comme excuse on a vu mieux .

19v4986a          19v4988a

Lire la suite

Randonue aux superbes Cascades des Archettes

C'est le mardi 30 juillet que nous partons vers les Cascades des Archettes avec Francis, Pascal et son chien Skip, et moi. Au parking, Francis est déjà là, mais personne d'autre pour l'instant … nous pouvons nous dévêtir immédiatement.

Profil cascades archettes

Le sentier d'accès est peu encombré et lors des 3 passages dans le ruisseau le chien est heureux de pouvoir patauger et de nous éclabousser !  Alors que les semelles de nos chaussures commencent à s'user et deviennent glissantes sur la roche mouillée, les premières cascades se passent bien. Mais au passage un peu plus délicat, alors que nous avons fait quelques mètres trop haut, je glisse et râpe un peu la carrosserie -la peau superficielle de la cuisse droite- et une douleur plus profonde me gène un peu, ce qui n'empêchera pas la poursuite de la randonnée.
Je sais que certains se seraient empressés de dire : "Voilà ce que c'est de randonner nu !" … Mais non, un short ou nu, ça n'aurait pas changé grand chose.

Nous arrivons à la septième cascade où il faut escalader les quelques 8 mètres de haut en s'agrippant à main nue (elles aussi !!!) aux aspérités de la roche. Francis et Pascal passent devant, je les suis. Le chien voyant son maître en haut, se lance, s'agrippe du mieux qu'il peut et me double, puis glisse presque arrivé en haut sur la roche moins rugueuse … Il se plaque au sol, muscles tendus, les griffes crissent sur le calcaire … il arrive enfin en haut. Magnifiques réflexes d'un animal pris de panique pour ne pas s'écraser 8 mètres plus bas.

Nous nous installons pour le pique-nique, puis un homme passe suivi de quelques ados, ils vont jusqu'aux cascades hautes que nous n'avons jamais faites. Nous ne tarderons pas de les suivre, mais nous nous arrêterons avant le chaos rocheux, l'encombrement par la végétation devenu trop important et le relief qui s'accentue. Nous prendrons ici la direction du retour.

Nous voilà au point le plus délicat, comment descendre avec le chien les 8 mètres du rocher de la 7ème cascade ?
Un piton est fixé en haut du toboggan, sur le coté. Pascal installe un mousqueton et sa corde pour un rappel, il confectionne un harnais de fortune pour maintenir le toutou qui n'y comprend plus rien. Pendant ce temps je double ma corde autour d'un buis bien encré dans le sol et nous descendons par le rocher avec Francis. D'en bas, je surveille l'opération, les pieds dans l'eau pour tester la profondeur. Les voilà, Pascal maintenant fermement la corde de descente et le chien qui se bloque sur ses cuisses, il relâche progressivement la corde de contrôle et arrive enfin en bas par un dernier plouf dans l'eau. Mais, accentué par l'appui du chien, les genoux ont frotté sur le tuf que la cascade à déposée. Les genoux saignent, mais c'est superficiel.

Lire la suite

La Roanne du Pont des Combes à Saint Benoît

Randonnée aquatique du jeudi 25 juillet 2019. Après 3 annulations de randonnées par manque de participants, nous en faisons tout de même une aujourd'hui bien que nous ne soyons que 2 au départ de Montlaur. Dommage pour les absents, mais à chacun ses obligations !

Plutôt que refaire un ruisseau très agréable et bien connu, nous profitons, Francis et moi, de cette trop faible participation pour partir en reconnaissance d'un nouveau parcours. Ce sera, après une rapide évaluation, un tronçon intermédiaire de la Roanne en aval du pont des Combes jusqu'à Saint Benoît. Plutôt encaissé en contre-bas de la route, une visibilité réduite et peu d'accès hormis notre point de départ et le village, nous devrions être assez tranquilles.

Dix heures passées, peu de voitures au petit parking, nous descendons dans la rivière dès le pont des Combes. Des chiens aboient et quelques personnes sont déjà là. L'eau écume entre de gros rochers, offrant une progression assez sportive avant de trouver plus de calme. Personne en vue à proximité, il fait déjà très chaud, nous n'attendons pas plus pour nous dévêtir. Le lit du ruisseau, de faible pente sur les graviers à plus rapide entre quelques rochers, peu ombragé, nous offre un ensoleillement maximum, mais marcher dans l'eau maintient une fraicheur tout à fait acceptable. Nous échangeons des bonjours discrets avec quelques personnes, de loin en loin, qui se détendent les pieds dans l'eau.

Des trous permettent de faire quelques brasses et nous choisirons l'un d'eux pour l'arrêt pique-nique. Je m'installe entre des pierres qui créent une petite cascade, l'eau écumante me passe par dessus les épaules et me masse tout le corps ; jamais un tel confort ne m'a été offert lors d'un casse-croûte. Quant-à Francis, craignant l'eau comme un chat, il est resté à l'ombre sur la berge.
Après ce moment de détente, nous poursuivrons en direction de Saint-Benoît. Nous repérons un chemin, qui de la route vient presque jusqu'à l'eau, donnant un accès plus facile pour passer un moment en famille. Plus loin, 2 groupes de personnes sont là, nous empruntons un sentier en arrière pour ne pas les déranger, mais nous trouvons un trousseau de clés et les confions à une dame qui accepte de le porter à la Mairie du village.
Peu après, plusieurs sentiers sur la droite attestent d'une présence humaine plus soutenue et le grand rocher sur notre gauche annonce l'arrivé au village de Saint-Benoît. Nous devinons entre les feuillages de nombreuses personnes, et malgré un grand trou d'eau nous devons faire demi-tour.

La chaleur et de plus en plus intense, les rencontres de plus en plus nombreuses, bien-sûr nous sommes en pleine période de vacances, mais notre nudité semble ne pas déranger … un petit garçon agite sa main pour nous dire bonjour !
Quelques personnes à l'ombre sur notre droite nous interpellent : "Attention aux brûlures sur les zones sensibles". C'est l'occasion d'engager la conversation pour un moment. Non pratiquants, mais non opposés au naturisme, ils connaissent notre pratique. Une dame rejoint le groupe. Une jeune fille ayant séjourné en Allemagne connait la FKK et le naturisme urbain libre qui se pratique entre autre à Munich … La France est encore loin de se libérer ainsi !

Nous prendrons ensuite un sentier sur la gauche pour limiter la fatigue de la marche aquatique, nous passons devant la maison des Combes non habité pour l'instant, puis le chemin nous ramènera jusqu'au parking maintenant bien rempli. Plus loin de l'eau la chaleur devient étouffante et nous avons pu rester nus tout au long de notre balade de 4 Km, jusqu'à l'arrivée à notre voiture malgré les très nombreuses personnes rencontrées. 

La route est maintenant bordée d'une file continue de voitures en stationnement, jusqu'à ce que l'accès à la rivière devienne impossible, puis c'est la grimpée vers Pennes-le-Sec pour retrouver la vallée de la Drôme après le passage du Col de Pennes.

À bientôt pour une prochaine balade si le cœur vous en dit.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Rando aquatique au Torrent d'Arnayon

Quelle excellente idée d'avoir prévu une randonnée aquatique par ces temps de canicule !

Quatre personnes au rendez-vous à Montlaur ce samedi 29 juin, on tenait amplement dans la voiture de Bernard pour le trajet vers Cornillon sur l'Oule, le point de départ de la rando. Presque 45 minutes de route, un peu long par cette chaleur, mais ça valait la peine. Trouvant fermé le parking sauvage au pont de Cornillon on se rabattait sur celui de la base de loisirs du Pas des Ondes, toute proche.

Il n’était donc pas loin de 11 heures quand on s’est mis à marcher sur la digue entre l'étang et l'Oule. En face du Torrent d'Arnayon on descendait vers la rivière. Hors de vue de la base de loisirs on se déshabillait pour commencer la randonnée par la traversée de l'Oule.

Quelques dizaines de mètres plus loin il fallait sortir du lit du torrent pour traverser un chemin, puis c'était parti pour de bon, les pieds dans l'eau et bien à l'ombre de la végétation. Cette première partie ne posait pas de difficulté, c'était relativement plat et l'eau couvrait à peine les chevilles. C'était tant mieux, parce que c'était ma première rando aquatique et je ne me sentais pas très sûr, en partie à cause de sandales toutes neuves.

Les pieds dans 10 cm d'eau.

Aussi je trainais bien derrière les autres. Le ruisseau avait bien être petit, peu profond et calme, le fond était très argileux et l'eau complètement trouble; on ne voyait pas du tout où on mettait les pieds. Heureusement Bernard suggérait que je marche devant et ça faisait toute la différence. Perturbée par personne devant moi, j'avais l'avantage d'une eau limpide, je voyais où je mettais les pieds et la vitesse montait (un peu).

La suite de ce compte-rendu est réservée aux adhérents de notre Club …

Lire la suite

Rando'Mixte - Les Trois Becs et GR.9

Le regoupement à l'accueil à Saillans

Sur l'évènement "GR9 - La traversée" du 15 au 22 juin par quelques marcheurs, de Grenoble au sommet du Mont Ventoux, à l'initiative de la FFRandonnée Drôme, notre association a choisi l'étape de Saillans, le 18 juin, pour effectuer un parcours sur les Trois Becs.

Nous seront 15 participants (dont 3 du CS Valence, un couple textile, et autres nudiens …) venus de divers horizons à se trouver à l'accueil à 9 heures où une tasse de café et une viennoiserie sera offerte, par Dominique, Clément, Évelyne et autres bénévoles du Comité, mais surtout pour organiser parmi les autres, notre groupes et le covoiturage. 9h 40mn, Jacques-Marie nous presse, il est impatient de découvrir les beaux sommets qui nous attendent, mais il craint que la forte chaleur nous gagne … alors ne prenons pas de retard !

Veuillez lire SVP les Commentaires en fin d'article.

La route du Col de la Chaudière est sinueuse, mais à 10 heures nous seront au parking déjà occupé par de nombreuses voitures, bien équipés, chaussures aux pieds, bâtons de marche et sac à dos avec, très important, nos appareils photos pour figer d'inoubliables souvenirs.

Quelque part ente le Veyou et Roche Courbe ?

Lire la suite

Du Pas de la Roche au Compteur à Moutons

Ce mardi 14 mai au matin encore frais, nous ne sommes que 2 au départ de la randonue. Oui, c'est un mardi, mais pourquoi sommes nous si peu nombreux alors que des randonnées textiles regroupent facilement 10 à 15 personnes ou plus quel que soit le jour de la semaine ?
La randonue ne ferait-elle plus recette ?
C'est vrai, nos adhérents viennent de loin et la Météo n'est pas très favorable en cette période. Ou alors, habitants du Diois et drômois craignent-ils de se montrer nus sur nos sentiers si tranquilles … bien que d'autres sont nombreux et également nus le long des rivières.
Cette situation nous est parfois pénible et décourageante, mais comment motiver les gens de notre région pour nous rejoindre dans cette activité saine, si vivifiante et dynamisante ?
Le calme et la beauté de notre région étant un atout essentiel pour une activité telle que nous la pratiquons.

P1040415a

Quoi qu'il en soit, nous partons Francis et moi pour notre balade. Départ du Pas de la Roche, quelques centaines de mètres avant l'Abbaye de valcroissant,  pour une boucle assez facile et pas très longue.

Lire la suite

Journée des baliseurs drômois

Ce samedi 16 mars nous avons participé, Jacques-Marie, Francis et moi, à la journée des baliseurs qui s'est déroulée à Châteaudouble, à coté de Chabeuil. Après les allocutions très suivies du matin, chacun en petits groupes dispersés sur les pelouses, nous avons sorti les casses-croûtes du sac.
Jacques-Marie et Francis repartent vers leurs obligations alors que je me joins au groupe de randonnée pour 3 heures de marche dans les collines environnantes.

Pour ce qui est des détails, je vous laisse lire le compte-rendu de Dominique Sibeud, Président de la FFRandonnée Drôme :

Bonjour à toutes et à tous,

Samedi 16 mars 2019, nous étions une centaine à Châteaudouble à l'invitation de la FFRandonnée Drôme pour cette traditionnelle journée consacrée aux sentiers et au balisage. Un grand merci à tous pour avoir participé de bon cœur cette réussite. Votre seule présence a suffi à poser une belle ambiance pour que l’on vive tous un de ces savoureux moments que l’on a plaisir à passer ensemble.

C'est la première année où nous étions si nombreux, votre participation, votre attention, vos questions sont pour votre Comité un encouragement et une immense satisfaction. Ne pas "prêcher dans le désert" si je peux me permettre cette expression est, pour la présidente de la commission sentiers Evelyne Marie, pour tous membres de cette commission et pour Philippe Poirier, le  "maître de séance" de cette journée, une immense joie.

Je voudrais remercier le Club Pédestre Chabeuillois, son président Joël Dufour, d'avoir pris, volontairement et très efficacement, en charge la logistique de cette belle journée. Je pense même qu'ils ont commandé le soleil et la douce chaleur uniquement dans cet esprit "fédéral" que nous cherchons, à la FFRandonnée Drôme, à promouvoir dans notre beau département.

Nous espérons que vous avez apprécié les différents intervenants, tout aussi intéressants les unes que les autres. Rendez-vous est pris pour l'année prochaine en tout début de printemps puisque c'est votre volonté. Je suis, en tant que président, fière et heureux de cette participation nombreuse des associations, de la co-organisation impeccable entre le club de Chabeuil et la FFRandonnée Drôme. Renouvelons ensemble encore ce type de co-organisation, je pense bien sûr au GR9- La Traversée en juin, à la journée de la Rando Santé en septembre, où votre implication / participation sera à nouveau sollicité.

Merci aux associations de bien vouloir diffuser ces remerciements à vos baliseurs, mais aussi à l'ensemble de vos adhérents, agissons ensemble pour nos sentiers.

Avec toute notre reconnaissance

Dominique Sibeud
Président de la FFRandonnée Drôme

Le mardi 5 mars j'étais présent aux AGE et AGO de la FFRandonnée Drôme qui se sont déroulées à la Maison des bénévoles du sport Drôme Ardèche, à valence.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Rochers de Chironne – 24 mars 2019

Ce dimanche 24 mars, le rendez-vous était donné sur le col de Rousset. A notre arrivée de Grenoble l’équipe de Montlaur était déjà sur place. Six personnes pour cette balade, notre troisième randonue avec Bernard, on n’avait jamais été aussi nombreux ce premier trimestre. Le soleil était là, il faisait un temps sublime pour cette promenade printanière. Il était aussi dimanche, et on n’était pas les seuls à avoir eu l’idée de profiter de cette belle journée.

La Voie Romaine taillée dans la falaise de Chironne.

La voie soi-disant romaine était bien remplie avec des randonneurs et je me posais la question comment ça allait se passer, si ça n’allait pas devenir une randonnée textile devant cette affluence.

Boucle rocher de chironne 2019

La suite de ce compte-rendu est réservée aux adhérents de notre Club …

Lire la suite

Le Jas de la Poule

Après plusieurs reports successifs, nous pouvons enfin faire cette randonue le vendredi 1er mars. Si le soleil est bien présent depuis plusieurs semaines, ce matin un vent frais et soutenu nous accueille.

Des tonnons vers le jas de la poule

L'enregistrement GPS donne : 7,41 Km avec un dénivelé de 449 m. L'indice IBPindex est de 48 (Facile).

Espérant être plus nombreux, et suite à un désistement de dernière minute, nous seront seulement 4 randonneurs au point de rassemblement à Montlaur. Quelques kilomètres de voiture nous amèneront au hameau des Tonnons, point de départ de notre randonnée. Chaussures, bâtons, et sac à dos, chaudement vêtus, 100 mètres de route nous amène à un chemin sur notre droite qui monte modérément jusqu'à un réservoir puis s'accentue jusqu'à un captage.
De là, un sentier grimpe sur la gauche, ancien PR, actuellement signalé par un panneau en bois "Pierron".
Nous retrouverons ce balisage particulier tout au long de notre parcours.

Lire la suite

Raquettes naturiste à Tussac

Profitant de cette très belle journée ensoleillée du vendredi 15 février nous partons avec Paul et Victora pour une sortie raquettes vers le plateau de Tussac (extrémité Sud du Glandasse).

Du rendez-vous à 10 heures à Chatillon-en-Diois, nous sommes au départ du chemin de Tussac, chaussures et raquettes aux pieds vers 10h 30mn. Dés le départ nous bénéficions d'une quinzaine de centimètres de neige nous permettant une progression agréable. Le soleil nous accompagnant déjà, Paul et moi, nous délestons rapidement de nos vêtements pour profiter pleinement de l'air pur de cette journée, malgré les 6°C annoncé sur mon thermomètre.
L'occasion rêvé pour recharger notre organisme en vitamines D épuisées au cours de cet hiver et pour préparer notre peau pour les chaleurs des prochains mois.
De nombreuses traces sont présentes, skis de randonnée, raquettes surtout à la descente, attestant un trafic intense probablement les jours précédents puisque nous ne rencontrerons personne au cours de cette journée.

P1040376bLes rochers de Combau se dessinent sur un fond de ciel bleu intense, puis progressivement les sommets enneigés émergeront de l'horizon.
Bien que le chemin soit large, la pente de 22% est soutenues sur le 2 Km jusqu'à l'arrivée sur la plateau. Effort et absence de vent, nous ne ressentons pas la fraicheur de cette journée hivernale, bien au contraire, nous avons chaud et regorgeons d'énergie et de bien-être.

La suite de ce compte-rendu est réservée aux adhérents de notre Club …

Lire la suite

Réunions et activités diverses

Pluies, vent ou températures basses ne sont pas favorables à la pratique de la randonue. Néanmoins, les activités ne manquent pas et sont même l'occasion de préparer les sorties pour le retour des journées plus longues et plus ensoleillées qui approchent à grands pas.


 

Lire la suite

Chemin des Vignes par le Balcon du Glandasse

Randonnée du Vendredi 4 janvier 2019, la météo étant au froid, nous sommes restés chaudement vêtus comme tout autre randonneur.

Sur initiative de Pascal, accompagné de son chien, nous sommes 2 à partir de la place du marché de Chatillon à 10h 30 pour effectuer une boucle partant du haut de Chatillon, se poursuivant par le Balcon du Glandasse en direction de Saint-Roman, et revenir par le Col de Ferrand et le chemin touristique des Vignes.

Chatillon chemin des vignes par le balcon du glandasse

Deux phases bien distinctes caractérisent ce parcours :

La partie haute par le Balcon du Glandasse

Pas de longue montée ou de longue descente, mais des passages parfois étroits sur des marnes qui seraient glissantes et même dangereuses par temps pluvieux, des traversées de ravines qui peuvent être le théâtre de chutes de pierres lors des périodes de gel et dégel ou de courts franchissements vertigineux.
Malgré la prudence particulière que demande cet itinéraire, il est attrayant et pittoresque, procurant un plaisir particulier.
Toutefois quelques coups de pioche ou la pose d'une main courante sur quelques mètres le rendrait accessible en toute sécurité à un plus large public.

Le retour par le chemin touristique des Vignes

Arrivés au village de Saint-Roman, le retour vers Chatillon se fait sur des chemins bien établis ne présentant aucune difficulté à qui souhaite une balade tranquille. Ce trajet est par ailleurs très fréquenté par de nombreux touristes dès qu'un rayon de soleil apparait.

Lire la suite

Randonue du jour de l'an

Qui aurait cru que nous puissions faire une randonnée en totale nudité, pas vraiment tout de même, un premier janvier à plus de 1500 mètres d'altitude, au sommet des montagnes du Diois ?
En fait, après l'échauffement d'une première montée plutôt ombragée, chacun de nous 3 ôtons polaires ou anoraks, puis arrivés sur les crêtes ensoleillées avec un vent léger mais froid, je ne garde sur moi rien de plus qu'une chemise et mon pantalon malgré une température de l'ordre de 5°C.

Tete des faux depuis combe fiole varianteNous avons déjà fait ce parcours en décembre 2015 par temps clair et ensoleillé avec quelques plaques de neige sous nos pieds. Mais surprise aujourd'hui en arrivant sur les crêtes, pas de neige mais une mer de nuages qui recouvre toute la vallée, sous la cote 900 mètres, ne laissant apparaitre que les sommets des montagnes que nous essayons d'identifier.

Lire la suite

Randonue de fin d'année

Ah !  qui serait assez fou pour randonner les fesses à l'air un 27 décembre, avec des températures matinales négatives … nous évidemment, les Marcheurs Nus du Val de Roanne avec ceux qui veulent bien nous suivre. Mais nous avons pris quelques précautions : Choix d'un parcours exposition Sud/Sud-Ouest, ensoleillé du matin jusqu'en fin de journée, faiblement boisé seulement par des chênes éparses qui laissent transparaitre des rayons rassurants, attentif à la météo qui a été bienveillante à notre égard en nous offrant un soleil sans voile, et un vent à peine perceptible même en crête de montagne.

Voilà le parcours au départ de Saint Benoît en Diois qui nous conduira après une monté dans les vignes jusqu'à Rimon suivi du retour en boucle vers notre voiture.

Saint-Benoit, Pas de la Pousterle, Rimon

Lire la suite

Les Rochers de Chironne

Initialement prévu ce jeudi 18 octobre, nous avions planifié une sortie sur les Crêtes de la montagne d'Aucelon, mais n'étant que 2 participants à cette randonnée, nous avons opté en dernière minute pour un parcours que nous ne connaissons pas encore.

Nous partons donc à la découverte d'un itinéraire qui nous tente depuis longtemps : Les Rochers de Chironne en boucle par le Col de Chironne, le Col de Vassieux et les Rochers de l'Aiglette.

Carte Rochers de Chironne 2018

Cotation randonnee rochers de chironne

Partant de Montlaur à 9h 30mn, nous arriverons au Col du Rousset 1 heure plus tard. Nous nous garons au parking à gauche juste avant le tunnel, immédiatement rejoints par un couple de bretons qui feront un parcours réduit par rapport au notre, nous laissant libres de notre tenue.

Lire la suite

La fête de la randonnée

La féte de la randonnée pédestre le 23 septembre 2018 à Buis-les Baronnies.

  Festi rando 2018

Nous ne sommes que 2 à partir de Montlaur, mais peu importe, à Buis-les-Baronnies plus de 300 randonneurs sont venus des 4 coins du département et l'accueil est chaleureux. Après l'inscription et le bracelet rouge qu'on nous pose autour du poignet, un café ou autres boissons nous sont offets accompagnés de brioches, sans oublier les toasts à la tapenade aux olives de Nyons.

Je propose de placer le panneau de présentation de notre association réalisé pour les forums des semaines précédentes, affichage accepté spontanément par le comité d'accueil qui le dispose bien en évidence sur le lieu de passage principal des participants. Initiative qui nous apportera de nombreuses questions au cours de la journée. Beaucoup connaissent mal notre activité et ne comprennent pas les avantages de la nudité en randonnée. Notre pratique hivernale étonne bien plus, ne pouvant imaginer que le froid ne se ressente pas de façon intense lorsque le soleil est bien présent.

Carte Festi-Rando

Après exploitation de la trace GPX nous constatons que nous avons fait un parcours légèrement plus long !

Lire la suite

Balisage au Jocou, GR93

Bien que n'ayant pu nous synchroniser pour le co-voiturage, nous sommes 5 au rendez-vous au départ du sentier de randonnée … chacun avec notre véhicule … pas très écolo pour une fois !
Plusieurs autres groupes de randonneurs sont déjà là en ce milieu de semaine, prêts à attaquer la montée. Nous les suivrons d'assez loin pour pouvoir nous dévêtir tranquillement, puis affairés à nos travaux de balisage et de débroussaillage, nous ne les apercevrons bientôt plus.

N'ayant pas pris mon appareil photos pour me concentrer sur notre mission, je ne pensais pas faire de compte-rendu. Toutefois, ces quelques lignes sont juste là pour vous aiguiller sur les récits et les belles images de Jacques-Marie et de Franck qui vient de nous rejoindre.

Pour Jacques-Marie : http://www.randonnues.fr/?p=5415

Pour Franck : http://randonnues.e-monsite.com/blog/cat-2018/randonnue-du-19-09-2018.html

Merci à tous les 2 pour la qualité de leurs reportages fort bien illustrés.
Et quel plaisir de se trouver 5, en pleine nature, à offrir nos corps nus à notre astre céleste le soleil qui nous donne tant de vitalité. À bientôt pour d'autres paysages.

Bernard.



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

La Toussière depuis le Bois Noir

Le jeudi 13 septembre, profitant d'une belle journée, je parts avec JP pour faire la Toussière, une randonnée entre amis envisagée depuis quelques temps.
La météo prévoit : 15°C au départ vers Boulc, vent 10Km NE, ciel légèrement couvert … 18°C au sommet, vent 17Km N, avec l'approche de cumulo-nimbus en milieu d'après-midi. Rien de tel pour qu'après quelques centaines de mètres, une fois réchauffé, je quitte tout vêtement pour profiter pleinement du vent et du soleil sur ma peau.

La Toussiere depuis le Bois NoirPartis à 9h 30mn du hameau du Bois Noir, après une brève discussion avec un habitant qui trie ses haricots confortablement assis au grand-air, nous empruntons une piste d'exploitation et bientôt un sentier qui nous mène au Col de la Varaime. Un fourgon est stationné là, puis un 4x4 arrive alors que nous prenons le sentier qui monte sur notre gauche, indiquant "La Pare" sur un panneau en bois.

Lire la suite

Les forums 2018 dans le Diois

Cette année nous avons participé à 2 forums des associations successifs, à Die et à Luc-en-Diois, dans l'espoir de motiver les gens de la région pour découvrir la randonue. Pour Chatillon-en-Diois, notre activité a été jugée critique, compte tenu que la rencontre se trouvait dans des locaux de l'école communale et que les stands étaient orientés vers les activités des enfants. Toutefois, après discutions avec les responsables nous aurions peut-être pu y participer car il n'y a rein de choquant dans la présentation de nos activités. Nous sommes par ailleurs succeptible de rencontrer des familles avec leurs enfants lors de nos randonnées, et nous savons très bien que pour les enfants notre tenue est naturelle. À voir donc si l'année prochaine il nous sera possible de participer au forum de Chatillon afin d'apporter une information objective.
 

Lire la suite

Août en randonue dans la Drôme

En vacance avec de fortes chaleurs, pourquoi ne pas oublier nos vêtements
et oser la simplicité d'une marche nue dans la nature ?
C'est ce que notre association vous invite à pratiquer.
Peut-être y découvrirez-vous un art de vivre très libérateur.

 

Lundi 6 août, en randonnée aquatique

Aujourd'hui, en dérogation de l'itinéraire annoncé, nous sommes 4 adeptes de cette liberté sublime à partir vers le Ruisseau de la Courance pour une randonue soft afin de soulager un peu, genoux et chevilles trop sollicités ces dernier temps.
Au parking des Gleizolles, une voiture et un fourgon sont déjà stationnés, mais personne aux alentours, nous optons pour la nudité immédiate. Nous nous enfonçons dans le sentier qui serpente à proximité du cours d'eau et constatons aussitôt les ravages que la pyrale a infligé aux buis, défigurant un paysage habituellement très verdoyant. De très nombreuses chenilles pendent au bout de leur fil de soie nous obligeant à les écarter avec une branche pour ne pas les avoir sur nous.
Plus loins, d'énormes blocs rocheux ont dévalé la pente, arrachant de nombreux arbres sous leur passage, avant de treminer leur course folle au fond du lit du ruisseau. Toutefois, au fur et à mesure de notre progression et de multiples traversées de l'eau, le paysage devient de plus en plus féerique … occasion de baignades rafraichissants sous l'écume de petites cascades et de quelques photos souvenir.

Clip video la courance 2018 a

Contrairement aux autres années où le fond était argileux et les pierres glissantes, cet été l'eau est claire et trouble très peu à notre passage. Les pierres se sont couverte de calcaire rugueux, et présentent une bonne adhérence nous permettant une progression plus agréable.

La suite de ce compte-rendu est réservé aux adhérents de notre Club …

Lire la suite

Sentier vers la source de la Drôme

jeudi 2 août nous aurions dû faire les jolies Cascades des Archettes, mais n'étant que 2 au point de rendez-vous, nous décidons, comme souvent dans cette situation, de partir à la découverte d'un nouvel itinéraire.

Où aller ?

Nous ne connaissons pas la rivière Drôme qui s'enfonce plus sauvage entre les montagnes, à partir du croisement de la route de Valdrôme jusqu'à sa source. Il arrive qu'en période de sècheresse, elle disparaisse sous les graviers, laissant un lit totalement sec sur quelques centaines de mètres. Nous hésitons et allons finalement jusqu'à Valdrôme où nous demandons à un passant s'il est possible de remonter le cours de l'eau jusqu'à sa source. Il nous indique un sentier qui part du pont du Cheylard.

>Un petit tour de reconnaissance avant le repas …

Nous stationnons sur un emplacement à proximité, au bord de la route. C'est juste 10 heures et l'air est encore frais. Ayant tout notre temps et envie de profiter pleinement de l'air sur notre peau, nous prenons, jupette à la main sans notre sac à dos, un chemin qui monte sur notre gauche. Tantôt à découvert ou sous l'ombrage des arbres, il devient sentier puis à nouveau chemin, longe un champ de lavandes et se perd au fond d'une large prairie. Pour le retour nous faisons une boucle par la gauche et prenons ensuite un sentier qui grimpe plus fort en crête d'une colline pour observer l'environnement. Ce sentier qui presque vers sa fin est de toute évidence barré par un tas de bois pour en empêcher le passage, nous ramène à la voiture.
Presque 2,5 Km de marche dans le plus simple appareil, midi approche. Une centaine de mètres en voiture, nous passons le pont du Cheylard pour repérer les lieux, puis nous nous arrêtons à l'ombre en bordure de route et pique-niquons sous les feuillages dans le pré en contre-bas.

Un joli sentier pour une belle après-midi !

Au pont, un sentier balisé en jaune (PR), non mentionné sur la carte IGN, remonte le cour d'eau en rive gauche. Très ombragé et faichement entretenu, discret loin de toute habitation, il nous invite à rester le plus léger possible, seulement chaussures légères et jupette à la main. Juste au-dessus d'une berge d'un mètre ou deux, sauf quelques rares passages plus chauds un peu éloignés, l'air reste doux et très agréable nous laissant pleinement apprécier notre nudité. Peu d'endroits nous permettent de descendre les pieds dans l'eau, le cours de la rivière est trop encombré de branchages pour envisager de le remonter.
Plusieurs passages à gué, 20 à 30 mètres le long de la route, un tronc d'arbre couché sert de passerelle insolite, des ruissellements d'eau forment un peu de boue qu'il faut franchir et nous arrivons enfin à La Bâtie des Fonds où il faut tout de même se couvrir.
Nous avons soif et venons nous désaltérer à la fontaine officiellement déclarée être la source de la Drôme, bien que réellement plusieurs sources très fraiches alimentent ce lieu. Très peu de monde ici nous étonne, seulement un couple de hollandais venu aussi se désaltéré et un engin de TP qui empli l'atmosphère d'un bruit infernal.

À l'ombre, en sous-bois, à attendre plus d'humidité, nous avons trouvé une forme blanche accrochée à 10 cm de haut sur une grande herbe, ce qui pourrait bien être un Blob déséché. Un autre à quelques centimètres plus bas, couvert de taches noires, ressemble étrangement à ce que nous avons pu observer à Praloubeau quelques semaines avant. Cette étrange créature, sous ses diverses formes, ne serai pas aussi exceptionnelle que nous le pensions.

Après l'innocence, le retour sur terre !

Après la visite du site aménagé d'une superbe passerelle avec panneaux d'informations sur le désastreux glissement de terrain qui, en 1936, a détruit la majeure partie du village, nous prenons la direction du retour par cet unique sentier. Hormis au village, malgré cette pleine période de vacances estivales, nous n'avons pas fait la moindre rencontre.
Ce sont 10 Km que nous venons de faire en totale nudité sur presque l'ensemble du parcours, partiellement même pieds nus, nous procurant pour quelques heures des sensations rarement ressenties, un bonheur extrême, une liberté absolue.

Quelques carlines bordent le sentier.

Est-on toujours sur une planette avec toutes ses tragédies, ou avons nous découvert le Paradis ?


 

Lire la suite

Randonnées naturistes estivales

Samedi 9 juin une sortie est annulée suite à plusieurs désistement de dernière minute.
C'est l'occasion de faire le lendemain une randonnée en montagne, puis le jeudi suivant, avec un ami. (voir le compte-rendu précédent : "Découverte étrange, une  drôle de créature").

•••ooo0ooo•••

Le samedi 16 juin, nous avons participé, avec Francis, à la journée des Présidents et Membres du Bureau, à la Forêt de Saou, organisée par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de la Drôme. (voir le compte-rendu dans : Autres Sujets, "Réunion 2018 des Présidents de Clubs")

•••ooo0ooo•••

-   (7 sorties successives sont décrites sur la suite de ce compte-rendu).


 

Lire la suite

Découverte étrange, une drôle de créature

Dimanche matin 10 juin, JP me téléphone et me demande si je veux bien me joindre à lui pour une balade en montagne, pour profiter d'une rare journée de soleil en cette période très pluvieuse. Alors qu'une randonue était prévue la veille avec notre association et que personne ne s'est manifesté, c'est l'occasion aujourd'hui de partir se détendre les jambes.

Lors de cette randonnée en montagne nous avons trouvé une forme étrange qui nous a intrigués. La recherche de documents sur Internet nous a fascinés. Cette drôle de créature est le BLOB, famille des myxomycètes, créature vivante qui mange, se déplace, peut penser et douée de mémoire …

Lire la suite

Participation au Forum des Associations 2017

Le 9 septembre 2017 a été notre première participation au Forum des Associations du Diois alors que les 2 années précédentes nous n'y avons été qu'en visiteur. Quelques contacts nous avaient permis de nous rendre compte que notre association n'était pas connue des Diois. Il fallait donc agir !

Lire la suite

Une randonue bien arrosée !

Quand je dis "bien arrosée", ce n'est pas de bière, de pastagas ou d'autres alcools nous rendant ivres, mais ivres du bonheur que nous apportent les éléments naturels sur notre peau nue, même lorsque pluie et grêle nous rattrapent sur les sentiers.

Une météo incertaine !

Ce dimanche 27 mai la météo est très incertaine avec des orages prévus à partir de 17 heures. Mais Yves désire venir avec un visiteur, Paul venu à vélo depuis l'Allemagne, la randonnée est donc maintenue avec un regroupement devancé à 9h au lieu de 10h habituellement.
Au parking de la Mairie, Francis est déjà là, suivi de peu par Yves. Je sort la carte et présente l'itinéraire prévu, mais les contreforts de Glandasse sont dans la grisaille et nous inspirent peu. Nous préférons un parcours connu, plus proche, à l'allure plus clémente, et partons sans tarder en direction du Pas de la Pousterle. Nous garons notre voiture sur un petit dégagement dans une épingle à cheveux, juste avant la maison la plus haute du village dont seul le toit apparait derrière le coteau … personne à proximité, la température est douce, chacun ôte ses vêtement et les range dans son sac.

Le départ …

Nous voilà partis par quelques dizaines de mètres qui grimpent un peu pour retrouver le chemin juste en dessus. Nous discutons de tout et de rien dans cette ambiance décontractée que nous procure la nudité et Paul échange quelques mots en français. Nous empruntons bientôt sur notre gauche un sentier balisé, un PR sur lequel Francis coupe au passage quelques branches … mais l'une d'elles emporte ses lunettes et ce n'est que plus loin qu'il s'en rendra compte. Malgré un retour pour tenter de les retrouver, il faut se résigner à leur perte.
Sur notre parcours, de nombreuses pivoines sont en pleine floraison.

Les lacets de la Pousterle

L'effort s'intensifie, nous sommes maintenant dans les lacets de la Pousterle où le passage récent de quads a soulevé quelques pierres rendant la marche plus délicate. Toutefois le soleil filtré par l'épais feullage de la fûtée rend la montée très agréable.
En débouchant sur la crête, un cairn marque le point de retour car de part et d'autre c'est la falaise abrupte. Ce doit être bientôt midi et un coin de verdure ombragé nous invite à la pause pique-nique.

Lire la suite

Reconnaissance au Col L'Esquife

Sur l'idée proposée sur VisoRando par un groupe de randonneurs, de faire une boucle joignant la Brette à la Roanne par une portion de circuit terrestre par le Col de la Bâtie que nous jugeons trop long pour une journée puisqu'il demande 9 heures d'efforts, nous cherchons un parcours plus raisonnable.

Or, le Col l'Esquife présenterait une solution acceptable. Mais la liaison n'est pas évidente, la carte IGN ne montre un sentier vers le col que du coté de Pradelle, et aucune trace sur l'autre versant. Nous avons déjà fait une reconnaissance partielle, à l'automne, du coté de la Brette sans grand succès.

Ce lundi 21 mai, nous partons donc cette fois, Francis, Jacques-Marie et moi, du coté de Pradelle et garons notre véhicule vers le Bourrichon, où une charmante dame nous dit connaitre le sentier pour atteindre la Col l'Esquife et que ça ne va pas plus loin. C'est avec une carte, des GPS et nos outils de débroussaillage que nous partons à l'aventure, logeant nos vêtements dans nos sacs à dos dès l'éloignement de la maison.
D'un chemin d'exploitation qui mène vers quelques champs isolés, nous poursuivons par un sentier qui grimpe de plus en plus fort, s'éloignant quelques peu du tracé qui figure sur la carte IGN pour finalement nous amener au col. De là, une grande flèche taillée à la tronçonneuse dans l'écorce d'un arbre nous indique la présence d'un sentier qui descend vers Brette.

La suite de ce billet est réservée aux membres de notre association.

Lire la suite

la Montagnette, retour par "le chemin des vaches"

Vendredi 11 mai 2018 je part avec Pascal G. pour faire une grande boucle depuis la route du Vallon de Combau (départ du petit parking Le Saut de l'Eau à 1324m) par la Montagnette, le Pas de la Coche (altitude maximale 1898m) et revenir par le "chemin des vaches", à mi-pente entre les falaises de la Montagnette et les sentiers très touristiques du Vallon de Combau … Ce retour a été privilégié parmi les prairies et les forêts de pins à crochet d'où nous pouvions voir et entendre en contre-bas les nombreux promeneurs ignorant notre présence, que nous ne voulions pas choquer étant donné que nous randonnons pour notre bien-être en totale nudité.

La seule rencontre que nous ayons faite est un randonneur que nous avons croisé à une centaine de mètres dans ce vaste espace désert de neige et de rochers des hauts plateaux, sans que nous ayons eu à nous couvrir.

La montagnette en boucle sentier des vachesNous avons fait ce circuit moyennement difficile en 6h 30mn (repas compris), en prenant tout notre temps pour observer la nature, sa faune et sa flore, et prendre de nombreuses photos.

Lire la suite

Sorties du 23 au 26 avril 2018

Cette semaine d'avril, la 17ème de l'année 2018, 4 sorties étaient prévues, mais seulement 3 ont été faites avec des parcours plus adaptés aux désirs des participants. Bien que peu nombreux, chacun a pu apprécier la beauté et le calme de notre région.
Quelques uns ont même découvert, à leur propre initiative pour occuper pleinement leur passage dans le Diois, des sommets encore enneigés ou autres sentiers merveilleux offrant les couleurs du printemps qui s'installe.

Il faut dire que la météo nous a été très favorable après de longues semaines pluvieuses.
Et quel plaisir de sentir enfin le soleil chauffer notre peau.

 

Lire la suite

Sucettes de Borne, boucle autour de Serre la Rivière

Samedi 21 avril nous sommes 5 à partir avec un peu de retard pour les Sucettes de Borne en boucle autour de la montagne de Serre la Rivière (2 adhérents n'ont pu se joindre à nous pour contraintes de dernière minute). Nous empruntons cet itinéraire pour la première fois après le refuge de La Tour. Les paysages merveilleux s'offrent à nos yeux, réhaussés par les sommets encore couverts de neige qui déchirent les larges espaces de résineux aux couleurs vert sombre.  

Sucettes de borne serre la riviereLe parcours fait 12,2 Km pour un dénivelé de +/- 784 mètres, et une bonne descente en final le long d'un torrent.

La suite de ce billet est réservée à nos adhérents.

Lire la suite

Soubreroche un jour de printemps

À l'occasion du début des vacances de printemps, ce mardi 17 avril, nous partons randonner sur le sentier pittoresque qui part du Pont de Vachères (Gorges des Gats) vers Soubreroche, et revenir en boucle par les superbes roches de grés sculptées par l'érosion.
L'atmosphère étant déjà chaude, nous pouvons nous dévêtir dès le début du parcours et comme de coutume sur cet itinéraire, nous passons de l'autre coté de la Combe Nayre pour prendre le casse-croûte sur une petite plateforme ensoleillée. Nous visitons une géocache placée les années précédentes à cet endroit, mais que je n'ai pas su l'enregistrer sur le site dédié !

À l'approche du village, de nombreux murs en pierres sèches couverts de mousse, habilement construits par nos ancêtres, attestent qu'il y avait ici une vie active par le passé.
Une variante à découvrir pour un prochain parcours, serait de passer par les Ruines de vachères.

Le seul endroit où nous avons dû nous couvrir succinctement à été la proximité du hameau de Soubreroche, bien qu'ayant pu éviter la traversée de l'îlot de maisons par un passage en contre-bas en bordure de talus. Nous n'aurons fait aucune rencontre lors de cette balade.

Lire la suite

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quitter cette page.