Notre blog

Les comptes-rendus de nos sorties vous intéressent ...
Rejoignez nous sur les sentiers pour partager ensemble
les joies de la randonue !

Cliquez sur le titre des articles pour ouvrir le compte-rendu en entier
et pour avoir accès aux commentaires.

Cliquez sur les images pour les agrandir.


La Toussière depuis le Bois Noir

Le jeudi 13 septembre, profitant d'une belle journée, je parts avec JP pour faire la Toussière, une randonnée entre amis envisagée depuis quelques temps.
La météo prévoit : 15°C au départ vers Boulc, vent 10Km NE, ciel légèrement couvert … 18°C au sommet, vent 17Km N, avec l'approche de cumulo-nimbus en milieu d'après-midi. Rien de tel pour qu'après quelques centaines de mètres, une fois réchauffé, je quitte tout vêtement pour profiter pleinement du vent et du soleil sur ma peau.

La Toussiere depuis le Bois NoirPartis à 9h 30mn du hameau du Bois Noir, après une brève discussion avec un habitant qui trie ses haricots confortablement assis au grand-air, nous empruntons une piste d'exploitation et bientôt un sentier qui nous mène au Col de la Varaime. Un fourgon est stationné là, puis un 4x4 arrive alors que nous prenons le sentier qui monte sur notre gauche, indiquant "La Pare" sur un panneau en bois.

Lire la suite

Les forums 2018 dans le Diois

Cette année nous avons participé à 2 forums des associations successifs, à Die et à Luc-en-Diois, dans l'espoir de motiver les gens de la région pour découvrir la randonue. Pour Chatillon-en-Diois, notre activité a été jugée critique, compte tenu que la rencontre se trouvait dans des locaux de l'école communale et que les stands étaient orientés vers les activités des enfants. Toutefois, après discutions avec les responsables nous aurions peut-être pu y participer car il n'y a rein de choquant dans la présentation de nos activités. Nous sommes par ailleurs succeptible de rencontrer des familles avec leurs enfants lors de nos randonnées, et nous savons très bien que pour les enfants notre tenue est naturelle. À voir donc si l'année prochaine il nous sera possible de participer au forum de Chatillon afin d'apporter une information objective.
 

Lire la suite

Août en randonue dans la Drôme

En vacance avec de fortes chaleurs, pourquoi ne pas oublier nos vêtements
et oser la simplicité d'une marche nue dans la nature ?
C'est ce que notre association vous invite à pratiquer.
Peut-être y découvrirez-vous un art de vivre très libérateur.


 

Lundi 6 août, en randonnée aquatique

Aujourd'hui, en dérogation de l'itinéraire annoncé, nous sommes 4 adeptes de cette liberté sublime à partir vers le Ruisseau de la Courance pour une randonue soft afin de soulager un peu, genoux et chevilles trop sollicités ces dernier temps.
Au parking des Gleizolles, une voiture et un fourgon sont déjà stationnés, mais personne aux alentours, nous optons pour la nudité immédiate. Nous nous enfonçons dans le sentier qui serpente à proximité du cours d'eau et constatons aussitôt les ravages que la pyrale a infligé aux buis, défigurant un paysage habituellement très verdoyant. De très nombreuses chenilles pendent au bout de leur fil de soie nous obligeant à les écarter avec une branche pour ne pas les avoir sur nous.
Plus loins, d'énormes blocs rocheux ont dévalé la pente, arrachant de nombreux arbres sous leur passage, avant de treminer leur course folle au fond du lit du ruisseau. Toutefois, au fur et à mesure de notre progression et de multiples traversées de l'eau, le paysage devient de plus en plus féerique … occasion de baignades rafraichissants sous l'écume de petites cascades et de quelques photos souvenir.

Clip video la courance 2018 a

Contrairement aux autres années où le fond était argileux et les pierres glissantes, cet été l'eau est claire et trouble très peu à notre passage. Les pierres se sont couverte de calcaire rugueux, et présentent une bonne adhérence nous permettant une progression plus agréable.

La suite de ce compte-rendu est réservé aux adhérents de notre Club …

Lire la suite

Sentier vers la source de la Drôme

jeudi 2 août nous aurions dû faire les jolies Cascades des Archettes, mais n'étant que 2 au point de rendez-vous, nous décidons, comme souvent dans cette situation, de partir à la découverte d'un nouvel itinéraire.

Où aller ?

Nous ne connaissons pas la rivière Drôme qui s'enfonce plus sauvage entre les montagnes, à partir du croisement de la route de Valdrôme jusqu'à sa source. Il arrive qu'en période de sècheresse, elle disparaisse sous les graviers, laissant un lit totalement sec sur quelques centaines de mètres. Nous hésitons et allons finalement jusqu'à Valdrôme où nous demandons à un passant s'il est possible de remonter le cours de l'eau jusqu'à sa source. Il nous indique un sentier qui part du pont du Cheylard.

Un petit tour de reconnaissance avant le repas …

Nous stationnons sur un emplacement à proximité, au bord de la route. C'est juste 10 heures et l'air est encore frais. Ayant tout notre temps et envie de profiter pleinement de l'air sur notre peau, nous prenons, jupette à la main sans notre sac à dos, un chemin qui monte sur notre gauche. Tantôt à découvert ou sous l'ombrage des arbres, il devient sentier puis à nouveau chemin, longe un champ de lavandes et se perd au fond d'une large prairie. Pour le retour nous faisons une boucle par la gauche et prenons ensuite un sentier qui grimpe plus fort en crête d'une colline pour observer l'environnement. Ce sentier qui presque vers sa fin est de toute évidence barré par un tas de bois pour en empêcher le passage, nous ramène à la voiture.
Presque 2,5 Km de marche dans le plus simple appareil, midi approche. Une centaine de mètres en voiture, nous passons le pont du Cheylard pour repérer les lieux, puis nous nous arrêtons à l'ombre en bordure de route et pique-niquons sous les feuillages dans le pré en contre-bas.

Un joli sentier pour une belle après-midi !

Au pont, un sentier balisé en jaune (PR), non mentionné sur la carte IGN, remonte le cour d'eau en rive gauche. Très ombragé et faichement entretenu, discret loin de toute habitation, il nous invite à rester le plus léger possible, seulement chaussures légères et jupette à la main. Juste au-dessus d'une berge d'un mètre ou deux, sauf quelques rares passages plus chauds un peu éloignés, l'air reste doux et très agréable nous laissant pleinement apprécier notre nudité. Peu d'endroits nous permettent de descendre les pieds dans l'eau, le cours de la rivière est trop encombré de branchages pour envisager de le remonter.
Plusieurs passages à gué, 20 à 30 mètres le long de la route, un tronc d'arbre couché sert de passerelle insolite, des ruissellements d'eau forment un peu de boue qu'il faut franchir et nous arrivons enfin à La Bâtie des Fonds où il faut tout de même se couvrir.
Nous avons soif et venons nous désaltérer à la fontaine officiellement déclarée être la source de la Drôme, bien que réellement plusieurs sources très fraiches alimentent ce lieu. Très peu de monde ici nous étonne, seulement un couple de hollandais venu aussi se désaltéré et un engin de TP qui empli l'atmosphère d'un bruit infernal.

À l'ombre, en sous-bois, à attendre plus d'humidité, nous avons trouvé une forme blanche accrochée à 10 cm de haut sur une grande herbe, ce qui pourrait bien être un Blob déséché. Un autre à quelques centimètres plus bas, couvert de taches noires, ressemble étrangement à ce que nous avons pu observer à Praloubeau quelques semaines avant. Cette étrange créature, sous ses diverses formes, ne serai pas aussi exceptionnelle que nous le pensions.

Après l'innocence, le retour sur terre !

Après la visite du site aménagé d'une superbe passerelle avec panneaux d'informations sur le désastreux glissement de terrain qui, en 1936, a détruit la majeure partie du village, nous prenons la direction du retour par cet unique sentier. Hormis au village, malgré cette pleine période de vacances estivales, nous n'avons pas fait la moindre rencontre.
Ce sont 10 Km que nous venons de faire en totale nudité sur presque l'ensemble du parcours, partiellement même pieds nus, nous procurant pour quelques heures des sensations rarement ressenties, un bonheur extrême, une liberté absolue.

Quelques carlines bordent le sentier.

Est-on toujours sur une planette avec toutes ses tragédies, ou avons nous découvert le Paradis ?


 

Lire la suite

Randonnées naturistes estivales

Samedi 9 juin une sortie est annulée suite à plusieurs désistement de dernière minute.
C'est l'occasion de faire le lendemain une randonnée en montagne, puis le jeudi suivant, avec un ami. (voir le compte-rendu précédent : "Découverte étrange, une  drôle de créature").

•••ooo0ooo•••

Le samedi 16 juin, nous avons participé, avec Francis, à la journée des Présidents et Membres du Bureau, à la Forêt de Saou, organisée par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de la Drôme. (voir le compte-rendu dans : Autres Sujets, "Réunion 2018 des Présidents de Clubs")

•••ooo0ooo•••

-   (7 sorties successives sont décrites sur la suite de ce compte-rendu).


 

Lire la suite

Découverte étrange, une drôle de créature

Dimanche matin 10 juin, JP me téléphone et me demande si je veux bien me joindre à lui pour une balade en montagne, pour profiter d'une rare journée de soleil en cette période très pluvieuse. Alors qu'une randonue était prévue la veille avec notre association et que personne ne s'est manifesté, c'est l'occasion aujourd'hui de partir se détendre les jambes.

Lors de cette randonnée en montagne nous avons trouvé une forme étrange qui nous a intrigués. La recherche de documents sur Internet nous a fascinés. Cette drôle de créature est le BLOB, famille des myxomycètes, créature vivante qui mange, se déplace, peut penser et douée de mémoire …

Lire la suite

Participation au Forum des Associations 2017

Le 9 septembre 2017 a été notre première participation au Forum des Associations du Diois alors que les 2 années précédentes nous n'y avons été qu'en visiteur. Quelques contacts nous avaient permis de nous rendre compte que notre association n'était pas connue des Diois. Il fallait donc agir !

Lire la suite

Une randonue bien arrosée !

Une météo incertaine !

Ce dimanche 27 mai la météo est très incertaine avec des orages prévus à partir de 17 heures. Mais Yves désire venir avec un visiteur, Paul venu à vélo depuis l'Allemagne, la randonnée est donc maintenue avec un regroupement devancé à 9h au lieu de 10h habituellement.
Au parking de la Mairie, Francis est déjà là, suivi de peu par Yves. Je sort la carte et présente l'itinéraire prévu, mais les contreforts de Glandasse sont dans la grisaille et nous inspirent peu. Nous préférons un parcours connu, plus proche, à l'allure plus clémente, et partons sans tarder en direction du Pas de la Pousterle. Nous garons notre voiture sur un petit dégagement dans une épingle à cheveux, juste avant la maison la plus haute du village dont seul le toit apparait derrière le coteau … personne à proximité, la température est douce, chacun ôte ses vêtement et les range dans son sac.

Le départ …

Nous voilà partis par quelques dizaines de mètres qui grimpent un peu pour retrouver le chemin juste en dessus. Nous discutons de tout et de rien dans cette ambiance décontractée que nous procure la nudité et Paul échange quelques mots en français. Nous empruntons bientôt sur notre gauche un sentier balisé, un PR sur lequel Francis coupe au passage quelques branches … mais l'une d'elles emporte ses lunettes et ce n'est que plus loin qu'il s'en rendra compte. Malgré un retour pour tenter de les retrouver, il faut se résigner à leur perte.
Sur notre parcours, de nombreuses pivoines sont en pleine floraison.

Les lacets de la Pousterle

L'effort s'intensifie, nous sommes maintenant dans les lacets de la Pousterle où le passage récent de quads a soulevé quelques pierres rendant la marche plus délicate. Toutefois le soleil filtré par l'épais feullage de la fûtée rend la montée très agréable.
En débouchant sur la crête, un cairn marque le point de retour car de part et d'autre c'est la falaise abrupte. Ce doit être bientôt midi et un coin de verdure ombragé nous invite à la pause pique-nique.

Lire la suite

Reconnaissance au Col L'Esquife

Sur l'idée proposée sur VisoRando par un groupe de randonneurs, de faire une boucle joignant la Brette à la Roanne par une portion de circuit terrestre par le Col de la Bâtie que nous jugeons trop long pour une journée puisqu'il demande 9 heures d'efforts, nous cherchons un parcours plus raisonnable.

Or, le Col l'Esquife présenterait une solution acceptable. Mais la liaison n'est pas évidente, la carte IGN ne montre un sentier vers le col que du coté de Pradelle, et aucune trace sur l'autre versant. Nous avons déjà fait une reconnaissance partielle, à l'automne, du coté de la Brette sans grand succès.

Ce lundi 21 mai, nous partons donc cette fois, Francis, Jacques-Marie et moi, du coté de Pradelle et garons notre véhicule vers le Bourrichon, où une charmante dame nous dit connaitre le sentier pour atteindre la Col l'Esquife et que ça ne va pas plus loin. C'est avec une carte, des GPS et nos outils de débroussaillage que nous partons à l'aventure, logeant nos vêtements dans nos sacs à dos dès l'éloignement de la maison.
D'un chemin d'exploitation qui mène vers quelques champs isolés, nous poursuivons par un sentier qui grimpe de plus en plus fort, s'éloignant quelques peu du tracé qui figure sur la carte IGN pour finalement nous amener au col. De là, une grande flèche taillée à la tronçonneuse dans l'écorce d'un arbre nous indique la présence d'un sentier qui descend vers Brette.

La suite de ce billet est réservée aux membres de notre association.

Lire la suite

la Montagnette, retour par "le chemin des vaches"

Vendredi 11 mai 2018 je part avec Pascal G. pour faire une grande boucle depuis la route du Vallon de Combau (départ du petit parking Le Saut de l'Eau à 1324m) par la Montagnette, le Pas de la Coche (altitude maximale 1898m) et revenir par le "chemin des vaches", à mi-pente entre les falaises de la Montagnette et les sentiers très touristiques du Vallon de Combau … Ce retour a été privilégié parmi les prairies et les forêts de pins à crochet d'où nous pouvions voir et entendre en contre-bas les nombreux promeneurs ignorant notre présence, que nous ne voulions pas choquer étant donné que nous randonnons pour notre bien-être en totale nudité.

La seule rencontre que nous ayons faite est un randonneur que nous avons croisé à une centaine de mètres dans ce vaste espace désert de neige et de rochers des hauts plateaux, sans que nous ayons eu à nous couvrir.

La montagnette en boucle sentier des vachesNous avons fait ce circuit moyennement difficile en 6h 30mn (repas compris), en prenant tout notre temps pour observer la nature, sa faune et sa flore, et prendre de nombreuses photos.

Lire la suite

Sorties du 23 au 26 avril 2018

Cette semaine d'avril, la 17ème de l'année 2018, 4 sorties étaient prévues, mais seulement 3 ont été faites avec des parcours plus adaptés aux désirs des participants. Bien que peu nombreux, chacun a pu apprécier la beauté et le calme de notre région.
Quelques uns ont même découvert, à leur propre initiative pour occuper pleinement leur passage dans le Diois, des sommets encore enneigés ou autres sentiers merveilleux offrant les couleurs du printemps qui s'installe.

Il faut dire que la météo nous a été très favorable après de longues semaines pluvieuses.
Et quel plaisir des sentir enfin le soleil chauffer notre peau.

 

Lire la suite

Sucettes de Borne, boucle autour de Serre la Rivière

Samedi 21 avril nous sommes 5 à partir avec un peu de retard pour les Sucettes de Borne en boucle autour de la montagne de Serre la Rivière (2 adhérents n'ont pu se joindre à nous pour contraintes de dernière minute). Nous empruntons cet itinéraire pour la première fois après le refuge de La Tour. Les paysages merveilleux s'offrent à nos yeux, réhaussés par les sommets encore couverts de neige qui déchirent les larges espaces de résineux aux couleurs vert sombre.  

Sucettes de borne serre la riviereLe parcours fait 12,2 Km pour un dénivelé de +/- 784 mètres, et une bonne descente en final le long d'un torrent.

La suite de ce billet est réservée à nos adhérents.

Lire la suite

Soubreroche un jour de printemps

À l'occasion du début des vacances de printemps, ce mardi 17 avril, nous partons randonner sur le sentier pittoresque qui part du Pont de Vachères (Gorges des Gats) vers Soubreroche, et revenir en boucle par les superbes roches de grés sculptées par l'érosion.
L'atmosphère étant déjà chaude, nous pouvons nous dévêtir dès le début du parcours et comme de coutume sur cet itinéraire, nous passons de l'autre coté de la Combe Nayre pour prendre le casse-croûte sur une petite plateforme ensoleillée. Nous visitons une géocache placée les années précédentes à cet endroit, mais que je n'ai pas su l'enregistrer sur le site dédié !

À l'approche du village, de nombreux murs en pierres sèches couverts de mousse, habilement construits par nos ancêtres, attestent qu'il y avait ici une vie active par le passé.
Une variante à découvrir pour un prochain parcours, serait de passer par les Ruines de vachères.

Le seul endroit où nous avons dû nous couvrir succinctement à été la proximité du hameau de Soubreroche, bien qu'ayant pu éviter la traversée de l'îlot de maisons par un passage en contre-bas en bordure de talus. Nous n'aurons fait aucune rencontre lors de cette balade.

Lire la suite

Première randonue de printemps

Enfin, ce 7 avril 2018, c'est notre première randonnée en totale nudité depuis Noël 2017 où nous nous sommes trouvés 5 participants.
Seule une randonnée à 2 a été faite le dimanche 18 mars sur la piste forestière de Cerne avec un vent du Nord glacial nous obligeant à rester chaudement vêtus.
Il est vrai que durant toute cette période la météo ne nous à pas été favorable : Froid et neige, pluies très fréquentes … et si un beau soleil d'hiver pointait, il était accompagné d'un vent violent et glacial. 

Ce samedi 7 avril donc, alors que j'avais annoncé une randonnée aux Sucettes de Borne, j'ai préféré orienté la sortie vers un itinéraire pittoresque découvert quelques jours avant, plus facile, avec un dénivelé réduit, afin de remettre notre organisme en mouvement en douceur.
C'est avec Philippe, Yolande, Francis, Yves et moi, que nous partons pour un premier parcours.

Lire la suite

Évolution de nos comportements

 
 


Initialement, pour ne pas gêner le public rencontré par notre pratique de la nudité en pleine nature, nous choisissions les jours de semaine et les sentiers peu fréquentés. Cependant ces restrictions nous pénalisaient fortement.

Affiliés à la Fédération Française de Randonnée Pédestre nous avons souhaité pratiquer les sentiers balisés, aussi bien les week-ends qu'en semaine, avec prudence, afin de permettre à un plus large public de découvrir et de participer à nos activités.
Le constat qui se confirme de jour en jour, est que nous sommes bien tolérés et même très bien accueillis par le public rencontré.
Nous évitons bien-sûr les rassemblement importants de touriste et sommes toujours prêts à enfiler un vêtement pour nous couvrir.
Les réticences restent très rares, environ une par an, soit pas supérieures à ce que l'on trouve dans nos pays voisins malgré des idées qui perdurent.

Actuellement les médias présentent de plus en plus le naturisme comme étant une activité touristique qui se généralise, la population intègre cette pratique comme étant désormais normale et ne s'offusque plus des rencontres possibles.
Les enfants ne portent aucun jugement et sont indiférents à notre tenue. Seul le comportement de leurs parents à notre égard peut les inquiéter.
Pour les ados, dont les hormones commencent à se manifester, c'est surtout l'occasion de bien rigoler , mais aussi de se poser quelques questions sur la condition humaine, leur esprit étant particulièrement en éveil.

En groupe de randonneurs, je pense qu'il est important lors de nos rencontres avec d'autres usagers de la montagne de ne pas se précipiter inutilement pour se couvrir, mais de privilégier la courtoisie et le dialogue, important aussi de rester naturel comme si nous étions vêtus, la confiance s'instaurera.
Sachez que nos voisins allemands se moquent de nous lorsque nous nous couvrons, et que chez eux il y a aussi des réticences à la nudité.

Si nous souhaitons une évolution des pratiques de la randonue et du naturisme en général, il est très important que notre attitude reste saine et sans équivoques. Il est souhaitable que chacun ose parler à son entourage des bienfaits de cette activité, du bonheur et de la liberté qu'elle apporte.
Il est nécessaire que nous participions à ce que chacun sache bien faire la diférence entre les comportements sexuels et une nudité saine et naturelle comme nous la pratiquons, alors que les médias entretiennent la confusion dans un but mercantile.

Il est important d'encourager, au cours de nos randonnées, la mixité hommes, femmes et enfants bien-sûr, mais aussi "naturistes et textiles" pour favoriser la convivialité du groupe et une bonne intégration auprès de la population rencontrée.

 

 



        Catégorie       Répertoire         Home1

Plume

Vous ne trouverez sur ce site que du texte, des photos
ou vidéos
 relatifs à la 
nature et à la nudité simple.

Rien de choquant pour les enfants, mais le conseil des parents est préférable.

Introduction mnvr

Si vous cherchez un contenu pornographique, ce n'est pas ici.
Si vous risquez d'être choqué(e) par la nudité,
cliquez ici pour quittez cette page.